Garcinia Cambogia : bienfait, danger, interdite en France ?

"Garcinia Cambogia : bienfait, danger, interdite en France ?"

La garcinia cambogia est célèbre pour son utilité dans la perte de poids en induisant la satiété et en bloquant la fabrication des graisses dans l'organisme. Pourquoi est-elle interdite dans les préparations à visée amaigrissante ? Permet-elle de lutter contre le cancer ? Où la trouve t-on ? Est-elle sans danger ? Réponses.

Quels sont ses bienfaits ?

Le tamarinier de Malabar ou Garcinia cambogia de son nom scientifique, produit "un fruit qui contient dans son écorce une enzyme : l'AHC, soit de l'acide hydroxycitrique qui est le principe actif qui nous intéresse", décrit Anaïs Gasset, spécialiste en compléments alimentaires ayurvédiques de plantes bio. La garcinia s'est rendue célèbre "grâce à son utilisation dans la perte de poids. De nombreuses études scientifiques ont été menées depuis les années 1960 et ont démontré que la garcinia régule le niveau de sérotonine lié à la sensation de satiété (sensation d'être repu) et bloque la biosynthèse des acides gras dans l'organisme" poursuit l'experte. L'AHC a ainsi montré qu'il bloque la fabrication des lipides (graisses) à partir des glucides (sucres). En Asie, le fruit est "traditionnellement utilisé dans la médecine ayurvédique pour ses actions thérapeutiques sur les affections intestinales et les rhumatismes. En Ayurvéda cette plante équilibre les 3 doshas. Dans la cuisine indienne, l'écorce séchée du fruit est cuisinée dans des chutneys ou des currys, davantage utilisée pour ses effets sur la digestion".

Quels effets supposés contre le cancer ?

"L'effet potentiellement anti-cancer ne serait pas lié à Garcinia cambogia mais à la plante Garcinia indica, plus communément appelé fruit de Kokum qui contient du garcinol, indique l'experte. Ce sont deux plantes différentes". Les études ne se sont intéressées qu'au garcinol isolé de Garcinia indica, lequel démontre une action sur la mort des cellules cancéreuses (par apoptose).

Est-elle interdite en France et pourquoi ?

Le principe actif de la plante, l'AHC (acide hydroxycitrique), a fait l'objet de plusieurs études depuis les années 1960. "Certaines de ces études ont été controversées : leurs résultats n'étaient pas concluants, ou les conditions de l'étude n'étaient pas acceptables ou l'étude était menée que sur des rats", explique la spécialiste. Par ailleurs, "deux cas graves aux Etats-Unis et au Canada ont fait de l'ombre à cette plante, mais il s'agissait d'un mélange contenant de la Garcinia cambogia et d'autres substances chimiques, notamment de la caféine". En 2012, en France, l'ANSM (Agence nationale de sécurité sanitaire des produits de santé) a "décidé d'interdire l'intégration de la Garcinia dans des mélanges avec d'autres composants ou additifs chimiques dans les préparations à visée amaigrissante, mais autorise sa vente seule ou avec d'autres ingrédients naturels". Plus récemment, l'AHC a fait l'objet de quatre études cliniques, de petite taille, pour évaluer son effet sur la perte de poids. Les résultats de trois de ces études à court terme sont intéressants, mais des études plus vastes sont nécessaires pour confirmer l'efficacité et l'innocuité de l'AHC.

Quels effets secondaires et dangers ?

"Garcinia cambogia ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans, et elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes", prévient Anaïs Gasset. Il est également important de "ne pas dépasser la dose journalière recommandée, et, comme tous compléments alimentaires, le produit ne peut se substituer à une alimentation équilibrée et variée, ni à un mode de vie sain", rappelle l'experte qui recommande de "demander l'avis à son médecin dans le cas de prise de médicaments pour réduire le cholestérol". Il a été observé des cas de problèmes musculaires graves (rhabdomyolise) chez des personnes qui prenaient des compléments alimentaires à base d'AHC associé à de la caféine ou à du chrome. Ainsi, les personnes qui prennent des statines (médicaments contre l'excès de cholestérol pouvant entraîner des troubles similaires), ne doivent pas prendre d'AHC. La Garcinia n'est pas non plus recommandée aux personnes atteintes d'Alzheimer ou de diabète. Enfin, la prise d'AHC peut entrainer différents effets indésirables : des maux de tête, une diarrhée, des flatulences, ou encore une douleur musculaire qui doit impérativement amener à cesser le traitement.

Peut-on en trouver en pharmacie ?

Oui, "la Garcinia se trouve sur le marché, en parapharmacie et dans les magasins bio, en extrait de 50 ou 60% d'AHC", conditionnée en gélules ou en comprimés. "La posologie varie en fonction des marques", il faut se reporter aux indications données par chacune ; "en général entre 500mg et 1000mg par jour pendant 1 à 2 mois" indique Anaïs Gasset. En cas de doute, demander conseil à un pharmacien.  

Merci à Anaïs Gasset, fondatrice Ayu'in, spécialiste en compléments alimentaires ayurvédiques de plantes bio.

Sources :

Garcinol : état actuel de ses effets antioxydants, anti-inflammatoires et anticancéreux, PubMed, mars 2015.

Avancées en chimie des protéines et en biologie structurale - L'apoptose dans la santé et la maladie – Garcinol, ScienceDirect, 2021.

Phytothérapie