Cassis : bienfaits de la plante, indications, contre-indications

Le baie de cassis est d'une richesse inégalée en vitamine C et de ce fait, un bon tonique général. Les feuilles, les bourgeons, les pépins soulagent des inflammations articulaires, des allergies, de la toux, des maux de gorge... Conseils et précautions pour se soigner avec cette plante médicinale, sans risque.

Cassis : bienfaits de la plante, indications, contre-indications
© Marina Osadcha - 123RF

Nom de la plante médicinale

Le cassis (Ribes nigrum), appelé également gadellier noir ou groseillier noir, désigne à la fois le fruit et l'arbrisseau issu de la famille des Grossulariacées. Cet arbrisseau sans épine, pousse à l'état sauvage dans les haies et les forêts humides. Il fait des petites fleurs d'un vert teinté de rouge formant des grappes pendantes, avant l'arrivée de ses fruits. Les baies du cassis sont facilement reconnaissables à leur couleur noire et leur aspect lisse, conservant les restes du calice desséché à leur extrémité.

Parties utilisées de la plante

Les parties utilisées du cassis sont ses feuilles, ses bourgeons, ses baies et leur jus. Ses pépins sont également utilisés pour en retirer de l'huile. "Les bourgeons sont utilisés en gemmothérapie, précise la naturopathe. Les feuilles contiennent des flavonoïdes, des tanins et les fruits, des sucres, des acides organiques, de la pectine, des flavonoïdes, des anthocyanosides et énormément de vitamine C ".

Bienfaits

"Au 18e siècle, on le recommandait contre la fièvre, la peste, la petite vérole, les vers et était un remède très efficace contre les poisons. Le cassis est connu aujourd'hui pour ses propriétés antirhumatismales, diurétiques, toniques, drainant général, anti-inflammatoire (en bourgeons) et anti stress (il favorise la sécrétion de cortisol notamment avec les bourgeons)", décrit Amélie Mounier. Le cassis est surtout un fruit très riche en vitamine C (197 à 218 mg pour 100 g de jus), ce qui en fait, soit trois fois plus que dans le jus d'orange. Il contient également les différentes vitamines B (sauf la B12), en grandes quantités. Cette baie est également riche en antioxydant, en minéraux (potassium et magnésium notamment) et en fibres qui vont favoriser la digestion. Elle possède également des propriétés antiallergiques.

Indications

  • Les feuilles de cassis possèdent des propriétés anti-inflammatoires et diurétiques. "Elles agissent plus particulièrement sur les douleurs articulaires, telles que les troubles rhumatismaux, la goutte et l'arthrose, en favorisant notamment l'élimination de l'acide urique et des purines ", précise l'experte. Elles ont également un effet apaisant sur toute la gorge.  
  • "Le bourgeon de cassis renforce l'organisme. Il a un effet anti stress en stimulant les glandes surrénales ce qui améliore le tonus général. Puissant anti inflammatoire et draineur, il agit également sur les inflammations allergiques (cortisone naturelle) et articulaires."
  • L'huile issue des pépins de cassis contient de la vitamine E, un antioxydant naturel, conjugué à des acides gras essentiels de types oméga-3 et oméga-6 permettant de maintenir l'élasticité de la peau. Ces acides gras sont largement impliqués dans les processus anti-inflammatoires, bénéfiques pour atténuer les rougeurs et calmer les irritations. Elle s'utilise ponctuellement en cuisine.

Posologie

  • En infusion : en cas de douleurs articulaires, infuser 1 cuillère à soupe pour une tasse, laisser infuser 10min. En boire 4 tasses par jour. "Il existe des complexes de plantes, en tisanes toutes prêtes en herboristerie spécialement faite pour les problèmes articulaires ", conseille t-elle.
  • Bourgeons de cassis : en cas d'inflammations articulaires, et d'allergies (en préventif ou curatif), prendre 10 à 15 gouttes directement sous la langue ou dans un peu d'eau, matin et soir, avant ou après un repas. Cure à faire 1 à 3 fois par an (la cure s'étend sur 21 jours avec une pause d'1 semaine entre chaque cure). "On associera le cassis à du plantain en teinture mère (antihistaminique) et à de la quercétine (anti oxydante, antihistaminique et anti inflammatoire) en cas de crises."
  • Extrait hydro-alcoolique (teinture mère) : 30 gouttes dans un verre d'eau, 2 fois/jour en cas de douleurs articulaires.
  • L'infusion en gargarisme permet de calmer la toux et les maux de gorge.

Précautions d'emploi et contre-indications

  • L'utilisation thérapeutique du cassis est déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants et aux personnes présentant une insuffisance cardiaque ou rénale.
  • En cas de traitement médicamenteux, il est nécessaire de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un traitement de phytothérapie.
  • "Le bourgeon peut avoir un effet excitant le soir pour les personnes sensibles. Si cela arrive, ne pas le prendre après 17h" recommande la naturopathe.
  • L'huile végétale de cassis est très sensible à l'oxydation. Elle se conserve 6 à 8 mois après ouverture dans un endroit très frais (de préférence au réfrigérateur), dans son emballage d'origine, fermé, à l'abri de l'air et de la lumière.
  • "Attention en période épidémique de COVID-19, tous les anti inflammatoires même naturels ne sont pas recommandés", souligne l'experte.

Merci à Amélie Mounier, naturopathe certifiée FENA, à Vincennes.

Phytothérapie