Desmodium : bienfaits, effets secondaires et utilisation

Chargement de votre vidéo
"Desmodium : bienfaits, effets secondaires et utilisation"

Le desmodium est une plante d'Afrique et d'Amérique latine réputée pour ses bienfaits dans certaines maladies du foie, contre les allergies et pour stimuler les défenses immunitaires. Bon usage et contre-indications avec Sylvie Hampikian, pharmaco-toxicologue.

Définition : qu'est-ce que le desmodium adcendens ?

Le desmodium est une plante vivace originaire d'Afrique de l'Ouest, appartenant à la famille des Fabaceae. Il est reconnaissable par ses feuilles trifoliées de forme ovale et ses fleurs pourpres. Il posséderait des propriétés thérapeutiques dans certaines maladies du foie comme les hépatites virales A et B, les atteintes hépatiques d'origine toxique. Il aurait une action contre certaines allergies. Il aurait également pour effet de stimuler le système immunitaire, pendant les chimiothérapies notamment. 

Partie de la plante utilisée

Les parties utilisées de la plante sont les feuilles et les tiges.

Principes actifs

Il contient : Des polyphénols : des flavonoïdes dont vitexine et isovitexine, des anthocyanines dont pélargonidine, et des tannins  qui ont puissantes propriétés antioxydantes et antiradicalaires. Du d-pinitol (or 3-O-methyl-d-chiro-inositol) aux propriétés hépato-protectrices et anti-hépatoxiques.

Bienfaits sur la santé

• Il est hépatoprotecteur. Dans un avis publié en 2006 suite à un signalement de pharmacovigilance, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments indique que le desmodium est traditionnellement présenté comme un "protecteur hépatique". "Cette plante augmente la résistance du foie notamment en cas d'inflammation d'origine toxique ou infectieuse comme un traitement médicamenteux ou une chimiothérapie. En association avec un traitement, il est efficace contre les hépatites virales ", explique Sylvie Hampikian, pharmaco-toxicologue et spécialiste des plantes.

• Il stimule le système immunitaire. Il contribue au bon fonctionnement des défenses de l'organisme et aide ainsi à nous prémunir des infections, notamment ORL.

• Il est antiallergique. "Il contribue à traiter les allergies, l'asthme bronchique et les allergies digestives, précise Sylvie Hampikian. Il possède des effets bronchodilateurs qui apporte un soulagement en cas de crise d'asthme ou de choc anaphylactique ". Enfin, il apaise aussi les réactions cutanées comme l'urticaire et l'eczéma de contact.

• Il est décontractant. Cette plante peut être utilisée en cas de contractures musculaires, de crampes et de courbatures. Elle apaise aussi les maux de dos.

Indications : quand prendre du Desmodium ?

Les différentes indications sont : 

• Pour protéger le foie en cas de traitement médicamenteux lourd (chimiothérapie et antibiothérapie), ou sur le long terme, dans le cadre du traitement d'une maladie chronique.

• Pour améliorer le terrain asthmatique ou allergique.

• Pour mieux "vieillir" : "Il agit dans le cadre de la prévention des maladies cardio-vasculaires, des douleurs musculaires, amélioration des défenses immunitaires anti-infectieuses qui tendent à s'altérer avec l'âge", indique notre expert.

Desmodium et effets sur le foie

Le desmodium stimule les fonctions de drainage hépatique, aidant ainsi l'organisme à se débarrasser de ses toxines. Il est recommandé en cas de traitements de chimiothérapie, antibiothérapie ou de maladies chroniques. "Pour prévenir les effets secondaires d'une chimiothérapie, il est recommandé de commencer la cure 2 jours avant et de le prolonger 10 après la chimiothérapie ", recommande Sylvie Hampikian.

Posologie : comment l'utiliser ?

  • En infusion ou en décoction. Laisser infuser 10 g de feuilles dans un litre d'eau frémissante durant 10 min.
  • En gélules. Prendre 3 gélules par jour. Posologie réservée à l'adulte.
  • En solution buvable. Prendre entre 2 et 4 cuillerées à café par jour, diluées dans un grand verre d'eau ou de jus de fruit.

Où le trouver ?

En pharmacie et en parapharmacie, dans les magasins bio et les herboristeries.

Précautions d'utilisation

Le desmodium a fait l'objet d'un signalement de pharmacovigilance en 2006, suite à un cas d'atteinte hépatique survenue chez une personne consommant des compléments alimentaires contenant du "desmodium" et des extraits de pépins de pamplemousse. Respectez la dose recommandée et demandez conseil à un pharmacien en cas de traitements. L'utilisation du Desmodium est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez les enfants. 

Effets secondaires indésirables

La prise de desmodium peut entraîner certains effets indésirables : diarrhées, vomissements, douleurs abdominales. 

Contre-indications

La prise de desmodium est déconseillée aux femmes enceintes et chez les enfants par mesure de précaution.

Interaction médicamenteuse ou avec d'autres plantes

La prise de desmodium est susceptible d'interagir avec un traitement médicamenteux. Si vous suivez un traitement, prenez soin de le préciser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de toute prise de cette plante. "Des études ont montré que le desmodium pouvait induire in vitro la production de cytochrome P450, une enzyme hépatique jouant un rôle majeur dans l'élimination de nombreuses molécules médicamenteuses, précise Sylvie Hampikian. Il peut donc potentiellement modifier leur devenir dans l'organisme et réduire leur efficacité. C'est le cas de la zoxazolamine, un myorelaxant (qui n'est plus commercialisé), et du thiopental, un anesthésique (1). Toutefois, en pratique, aucune interaction entre le desmodium et un médicament précis n'a jamais été rapportée dans la presse scientifique. Le risque est donc marginal. Par principe de précaution, il est recommandé d'éviter de prendre du desmodium en même temps que ses médicaments. Mieux vaut espacer la prise d'une heure ou les prendre à deux moments différents de la journée."

Merci à Sylvie Hampikian, pharmaco-toxicologue et spécialiste des plantes.

Phytothérapie