Saule blanc : vertus (migraine) et contre-indications 

Le saule blanc est un remède intéressant en cas de nombreuses douleurs : des lombaires, des articulations, d'arthrose, les névralgies, les maux de tête, les règles douloureuses, les bursites et tendinites. Il est surnommé l'aspirine végétale. Ses feuilles aide a lutter contre les verrues. Comment l'utiliser ? Avec quelles précautions ?

Saule blanc : vertus (migraine) et contre-indications 
© Marilyn Barbone-123RF

Nom de la plante

Le saule, Salix alba de son nom latin, autrement appelé saule blanc, osier blanc ou saux blanc est un arbre de la famille des salicacées. Il peut atteindre une vingtaine de mètres de hauteur sur les terres où il pousse, en Europe, en Asie, et en Amérique du Nord. Il est aujourd'hui surnommé l'aspirine végétale car son écorce contient des dérivés salicylés.

Parties utilisées : feuilles, écorce

L'écorce de l'arbre est principalement utilisée, prélevée, de préférence, sur des jeunes branches (de 2 ou 3 ans). Les feuilles ont aussi un usage par voie externe.

Vertus thérapeutiques du saule

Le principe actif majeur du saule blanc est l'acide salicylique, identifié au 19ème siècle, et isolé, puis synthétisé pour donner naissance à l'aspirine. L'utilisation de son écorce est réputée depuis l'antiquité pour ses propriétés anti inflammatoire et anti-douleur issue de sa composition. L'écorce de saule possède des vertus :

  • antalgiques : il calme les douleurs lombaires, les douleurs articulaires, les douleurs d'arthrose, les névralgies, les maux de tête, les règles douloureuses, les bursites et tendinites. 
  • L'utilisation du saule blanc est également indiquée pour diminuer la fièvre liée au rhume ; et les insomnies. 

L'usage traditionnel de l'écorce de saule est reconnu par l'Agence européenne du médicament. Le saule est enregistré dans la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Quant aux feuilles du saule, elles sont utilisées pour réduire les verrues.

Saule blanc et hypertension

"L'utilisation du saule blanc n'a aucune reconnaissance officielle en cas d'hypertension" précise Isabelle Socquet, Docteure en pharmacie.

Saule blanc et migraine : l'aspirine naturel ?

"L'écorce de saule blanc est intéressante comme antalgique sur les maux de tête, mais pas sur les migraines. Il est préconisé de prendre, soit la poudre de plante en gélule : par voie orale, 260 à 500 mg de poudre de saule, 2 fois par jour au moment des repas. Soit sous forme de décoction : 2 cuillères à café d'écorce séchée pour 150 ml d'eau, plusieurs fois par jour, jusqu'à disparition des symptômes" conseille la pharmacienne.

Indications et mode d'emploi en teinture-mère

"La teinture mère soulage également les douleurs. Elle contient de l'acide salicylique et agit comme anti-inflammatoire et antirhumatismal. La posologie la plus fréquente est de 2,5ml 3 fois par jour, chez l'adulte, à diluer dans un verre d'eau, et prendre à distance des repas. La présence d'alcool nécessite l'avis d'un médecin" souligne la pharmacienne.

Peut-on utiliser le saule blanc en huile essentielle ?

L'huile essentielle de saule blanc n'existe pas. Elle peut être confondue avec l'extrait fluide, qui est une forme galénique différente.

Peut-on associer saule blanc et reines-des-prés ?

"L'association des 2 plantes est déconseillée, avertit la pharmacienne, du fait de leurs propriétés identiques qui pourraient se renforcer et augmenter un risque hémorragique. Le saule blanc est d'ailleurs déconseillé en association avec les anticoagulants, tous les anti inflammatoires et l'aspirine de synthèse".

Précautions d'emploi et contre-indications

L'écorce de saule pouvant faciliter les hémorragies, elle est déconseillée en cas de règles abondantes, en cas de blessure ; aux personnes souffrant d'ulcère de l'estomac ou du duodénum ; aux personnes allergiques aux anti-inflammatoires et aux dérivés salicylés. Ces contre-indications sont semblables à celles de l'aspirine. Des interactions sont possibles avec les médicaments et les plantes qui fluidifient le sang. "Si vous êtes sous traitement anticoagulant, demandez conseil à votre médecin". Enfin, cette plante ne doit pas être utilisée avant l'âge de 18 ans. Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Effets secondaires indésirables

Un surdosage peut éventuellement entrainer des réactions allergiques, des saignements ou des troubles digestifs. Le saule blanc fait partie des rares plantes aux effets anaphrodisiaques, qui réduisent la libido.

Saule blanc et grossesse

Le saule blanc est déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement.

Merci à Isabelle Socquet, Docteur en Pharmacie à l'Institut Arkopharma. 

Phytothérapie