Toux sèche : définition, causes, la nuit, que faire ?

"Toux sèche : définition, causes, la nuit, que faire ?"

Une toux sèche est irritative et ne produit pas de mucosités, contrairement à une toux grasse. Quels sont les symptômes ? Les causes ? Quand et qui consulter ? Quels traitements et remèdes ? Que faire la nuit ? Pour bien dormir ? Conseils du Pr Laurent Guilleminault, pneumo-allergologue au CHU de Toulouse.

Définition : qu'appelle-t-on une toux sèche ?

Également appelée toux non productive, la toux sèche se caractérise par le fait qu'elle ne produit pas de mucosités. Elle est dite irritative puisqu'elle ne peut pas être soulagée par l'expectoration. Elle apparaît sous forme de quintes. "Aujourd'hui, les patients souffrent de cette classification toux sèche/toux grasse qui est extrêmement simpliste et obsolète. Ils ont tendance à vouloir se positionner dans une catégorie mais cela va au-delà de ça. Il faut distinguer la toux aigue qui évolue depuis moins de trois semaines et qui est généralement liée à une infection virale, et la toux chronique qui évolue depuis plus de 8 semaines et qui est liée, soit à des pathologies classiques comme l'asthme, le reflux gastro-œsophagien (RGO), la rhinosinusite chronique, soit à d'autres pathologies telles qu'une dilatation des bronches", tient à nuancer le Pr Laurent Guilleminault.

Quels sont les symptômes ?

Plus on tousse, plus on irrite ses voies respiratoires, et plus la toux s'intensifie

La toux sèche provoque une irritation de la gorge et des douleurs qui s'intensifient la nuit, au point de provoquer des insomnies. Elle entraîne également une sensation de gorge qui gratte, une douleur au thorax. Elle est fatigante puisqu'il est difficile de la soulager et que plus on tousse, plus on irrite ses voies respiratoires, et plus la toux s'intensifie.

Quelles sont les causes d'une toux sèche ?

La toux sèche peut être le signe de plusieurs maladies :

  • un reflux gastro-œsophagien (RGO),
  • une rhinite chronique
  • un asthme
  • elle peut survenir dans le cadre d'une infection virale (rhume, laryngite, bronchite…) lorsque la toux est aigue.

Quand et qui consulter ?

Il n'est pas nécessaire face à une toux qui dure depuis moins de trois semaines de consulter car on est limités en terme de traitement.

"Dans les toux aigues, il n'y a pas de traitement véritablement efficace en dehors des lavages de nez avec une solution marine ou du sérum physiologique et il n'est pas nécessaire face à une toux qui dure depuis moins de trois semaines de consulter car on est limités en terme de traitement. En revanche, quand la toux dure au-delà de trois semaines et particulièrement au-delà de huit semaines, il faut consulter son médecin parce que cela signifie qu'il y a autre chose qu'un virus à l'origine de la toux. Il faut donc rechercher la cause de la toux et définir un traitement", indique le pneumo-allergologue.

Comment est posé le diagnostic ?

"C'est l'interrogatoire du patient qui va permettre de poser le diagnostic. S'il y a des signes associés tels que problèmes respiratoires faisant évoquer un asthme, des écoulements nasaux orientant vers une rhinosinusite chronique, ou des brûlures de l'estomac faisant suspecter un reflux. Dans certains cas, des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour mettre en évidence une cause, mais malheureusement on n'en retrouve pas toujours", développe notre interlocuteur.

Quels sont les traitements contre la toux sèche ?

Deux traitements principaux peuvent être proposés en cas de toux aigue sèche et irritante : les antitussifs antihistaminiques et les antitussifs opiacés. Mais le Pr Laurent Guilleminault déconseille fortement leur usage : "les traitements antitussifs, qu'ils soient disponibles sur prescription ou en libre-service en pharmacie, n'ont pas montré d'efficacité et compte tenu des effets secondaires potentiels, il n'est pas recommandé de prendre un traitement antitussif en cas de toux. C'est désagréable mais malheureusement il n'existe pas de traitement efficace, la recommandation est plutôt de ne pas avoir recours à des médicaments spécifiques, en dehors du lavage de nez et du paracétamol".

Quels sont les remèdes naturels ?

Différents remèdes naturels peuvent aider à soulager une toux sèche. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

  • Le miel pour apaiser la douleur et l'irritation et aider à lutter contre l'infection grâce à son effet antibactérien
  • Le thym qui est doté de puissantes vertus antiseptiques et qui est décongestionnant
  • Une goutte d'huile essentielle de Cyprès toujours vert à disposer sur une cuillère à café de miel ou à déposer sur une pastille neutre, à laisser fondre dans la bouche.
  • L'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné est également recommandée pour calmer l'inflammation de la trachée.

Comment bien dormir avec une toux sèche ?

Plusieurs astuces peuvent contribuer à favoriser le sommeil en cas de toux sèche :

  • Humidifier la chambre : une atmosphère trop sèche a tendance à favoriser la toux et à agresser les voies respiratoires. Il est donc recommandé d'éviter de surchauffer la pièce et d'humidifier l'air.
  • Surélever la tête : dormir sur le dos en surélevant la tête permet de dégager les voies respiratoires.
  • Prendre une douche chaude avant de dormir : la vapeur d'eau chaude dégage les voies aériennes supérieures et adoucit les muqueuses.
  • Faire des lavages de nez : un spray nasal à base d'eau de mer ou avec du sérum physiologique favorise le dégagement des voies respiratoires.
  • Boire un verre de lait ou un grog avec du miel : le miel est réputé pour ses vertus apaisantes et antiseptiques.

Merci au Pr Laurent Guilleminault, pneumo-allergologue au CHU de Toulouse.

ORL