Orthosiphon : vertus (avec la piloselle), posologie, dangers

L'orthosiphon a pour indication l'élimination urinaire, utile en cas d'insuffisance biliaire et rénale, de calculs rénaux, et de cystite chronique, sans perte de potassium. Son duo avec la piloselle triple son efficacité. Comment l'utiliser ? Quelles sont toutes ses vertus ? Détails avec Frédérique Laurent, naturopathe.

Orthosiphon : vertus (avec la piloselle), posologie, dangers
© blinztree-123RF

Nom de la plante

L'orthosiphon, Orthosiphon stamineus de son nom latin scientifique, est également appelé moustache de chat, barbiflora ou thé de Java. L'orthosiphon est une plante pérenne appartenant à la famille des Lamiacées. Cet arbrisseau est reconnaissable par ses feuilles dentées et ses fleurs blanches ou lilas dressées au sommet de la tige. Les fleurs ont la particularité de posséder des étamines, soulignées d'un filet bleu, qui dépassent la corolle de près de 2 cm, d'où son nom de moustaches de chat. Originaire d'Asie tropicale, l'orthosiphon pousse dans les climats chauds et humides.

Parties utilisées de la plante

Les feuilles et les sommités fleuries sont utilisées en phytothérapie.

Quelles vertus ?

L'orthosiphon est recommandé en cas d'insuffisance biliaire et rénal, de calculs rénaux ou biliaires et d'élimination urinaire insuffisante. "Il est utilisé en cas de maladies bactériennes rénales (cystite chronique) et dans l'excès d'urée. Il aide à faire remonter l'érythropoïétine (EPO). Il est particulièrement intéressant car il permet d'épargner le potassium, et donc de protéger les reins malgré son effet diurétique. Il se montre utile en cas de dialyse et d'hypertension artérielle" détaille Frédérique Laurent, naturopathe. Anti radicalaire léger, il agit également contre les radicaux libres responsable du vieillissement. Il est souvent utilisé comme complément des régimes amaigrissants grâce à sa double fonction de drainage vésiculaire et urinaire. L'orthosiphon est enregistré à la Pharmacopée française.

Orthosiphon et piloselle : indications, effets secondaires

"La piloselle ou épervière (plante différente de l'orthosiphon) est une jolie plante à fleurs jaunes d'une trentaine de centimètres qui pousse en milieu sec. On utilise la plante entière comme formidable diurétique puisqu'elle double, voire triple l'élimination des urines, entraînant l'élimination des chlorures et de l'urée. Cette action diurétique est utilisée en cas d'œdèmes des membres inférieurs, d'ascite, de maladies cardio-rénales, d'albuminurie. Elle soulage l'arthrite, les rhumatismes, facilite l'élimination des calculs rénaux. Dans ces indications il est recommandé de la prendre en décoction, en gélules, ou en extrait hydro-alcoolique", conseille la naturopathe.

Posologie

  • En infusion : 5g pour 1 litre d'eau bouillante. Laisser infuser 5 minutes. Boire 1 à 3 tasses par jour. La dernière prise de la journée se fera plusieurs heures avant le coucher.
  • En décoction : 1 cuillerée à soupe de feuilles par tasse, faire bouillir 3 minutes, laisser infuser 10 minutes. Prendre 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas.
  • En gélules dosées à 250 mg : 2 le midi et 2 le soir au cours du repas.
  • En extrait hydro-alcoolique : 30 gouttes dans un verre d'eau matin et soir.

Dangers

Aucune toxicité n'a été signalée à ce jour lorsque la plante est utilisée aux doses thérapeutiques recommandées.

Précautions et contre-indications

L'utilisation d'orthosiphon est contre-indiquée en cas d'œdème lié à une insuffisance cardiaque ou rénale. Si vous êtes sous traitement médicamenteux, prenez soin de le préciser à votre médecin traitant avant de vous faire prescrire un traitement phytothérapeutique.

Effets secondaires indésirables

Il est recommandé de demander conseil auprès d'un médecin si les symptômes suivants apparaissent pendant la prise d'orthosiphon : fièvre, difficulté à évacuer la vessie et présence de sang dans les urines.

Merci à Frédérique Laurent, naturopathe à Annecy et auteure de plusieurs ouvrages aux éditions LEducs dont " 1000 ordonnances naturopathiques".

Phytothérapie