Huile essentielle de thym : bienfaits, rhume, gorge, utilisation

Thym vulgaire, thym à thujanol... Les huiles essentielles de thym sont des alliées intéressantes pour traiter ou prévenir les maux de l'hiver : le rhume, la toux sèche, les virus grâce à leur large spectre d'action.

Huile essentielle de thym : bienfaits, rhume, gorge, utilisation
© madeleinesteinbach-123RF

Les principales huiles essentielles de thym que l'on peut trouver en France sont : le thym à linalol, à thymol, ou encore à géraniol ou à thujanol. Les huiles essentielles de thym sont incontournables en hiver ! Pour mieux comprendre leurs spécificités et leur mode d'utilisation, Sophie Jozwik, naturopathe et spécialiste en aromathérapie à Valence, répond à nos questions.

Quels sont les bienfaits de l'huile essentielle de thym ?

Pour commencer, il est important de préciser qu'il n'existe pas une huile essentielle de thym mais plusieurs, avec des contre-indications très différentes. Les huiles essentielles de thym vulgaire ont des effets très intéressants sur la sphère ORL. Les différentes variétés de thym, disponibles sur le marché, sont connues pour leurs propriétés antibactériennes, anti-infectieuses, antivirales et antifongiques. "Quand on est face à une angine, par exemple, on ne peut en général pas déterminer au préalable si elle est d'origine virale ou bactérienne. Les huiles essentielles de thym vulgaire de par leurs spécificités vont ainsi avoir un impact intéressant puisqu'elles vont agir sur les deux types d'infection", souligne Sophie Jozwik. Selon les pathologies et la typologie du malade (adulte, enfant, femme enceinte…), on déterminera le type d'huile essentielle de thym vulgaire à utiliser. On dénombre plus d'une dizaine d'huiles essentielles de thym sur le marché de l'aromathérapie. "Différents types d'huiles essentielles de Thymus vulgaris existent et, selon le lieu de leur exploitation et notamment l'altitude à laquelle ils poussent, ils vont développer une composition et des molécules aromatiques différentes". 

Quelle huile essentielle de thym est efficace sur le rhume ?

L'huile essentielle de thym est efficace contre le rhume : le thym à thujanol peut ainsi être proposé.

Quelle huile essentielle de thym est efficace pour la gorge et la toux ?

L'huile essentielle de thym est également efficace contre le mal de gorge et la toux sèche. Elle va aussi avoir un impact sur une rhinopharyngite, une otite, une sinusite… Le thym à linalol ou à géraniol, associé à d'autres huiles essentielles peut être intéressante dans ce cas.

Faut-il utiliser l'huile essentielle de thym à linalol ou à thymol ?

Le chémotype (CT), précisé derrière le nom de l'huile essentielle de thym, va permettre de déterminer celle à utiliser selon ses différents principes actifs. Les principales huiles essentielles de thym que l'on peut trouver en France sont : le thym à linalol, à thymol, ou encore à géraniol ou à thujanol. Nous nous intéresserons ici aux deux premières. L'huile essentielle de thym à linalol est la plus douce : elle peut être utilisée autant chez les enfants à partir de 3 ans, ainsi que chez les adultes. Elle sera antibactérienne et antivirale douce : idéale pour venir à bout de virus et bactéries, pour les otites par exemple. Elle peut aussi être intéressante en prévention pour le système immunitaire. L'huile essentielle de thym à thymol est la plus puissante : elle est réservée uniquement aux adultes bien portants et sans pathologies particulières. Elle sera indiquée pour ses propriétés anti-infectieuses remarquables et immunostimulantes dans le cadre d'une grippe, ou pour dégager les bronches, les sinus par exemple. 

Comment les utiliser ?

Les huiles essentielles de thym peuvent être utilisées sous différentes formes : 

  • par voie cutanée pure sur la peau pour le linalol, ou sous forme de massage en mélangeant 1 goutte de cuillère à café avec une huile végétale pour le thymol ; 
  • par voie orale : la durée de traitement sera déterminée par le type d'huile essentielle de thym utilisée, uniquement sur conseil d'un spécialiste ; 
  • ou encore en inhalation ou en diffusion pour le thym à linalol. 

Leur posologie est recommandée en fonction de l'âge et de l'état physique de la personne traitée. Des combinaisons entre le linalol et le thymol peuvent aussi être envisagées chez l'adulte. "Le linalol peut être utilisé en prévention en application sur le poignet 3 gouttes 3 fois par jour. Ainsi, elle pénètre très rapidement la barrière cutanée et se répartit très rapidement au niveau des poumons et de la sphère ORL haute à travers la circulation sanguine", note-t-elle.

Les huiles essentielles de thym sont à éviter chez la femme enceinte au premier trimestre

Quels sont les dangers des huiles essentielles de thym ?

Un risque d'allergie peut toujours exister : il est donc conseillé, avant toute utilisation, de déposer une goutte d'huile essentielle dans le pli du coude afin de s'assurer qu'il n'y a pas au terme de 15 à 20 minutes de réaction cutanée. "C'est assez rare que des personnes soient allergiques aux huiles essentielles, mais la précaution reste de mise", précise Sophie Jozwik. L'huile essentielle de thym à thymol étant dermocaustique, elle ne peut être appliquée pure sur la peau sous risque de brûlure. Elle est aussi hépatotoxique et sera prescrite par voie orale sur une courte durée et pour les adultes uniquement.

Quelles sont les contre-indications de l'HE de thym ?

Les huiles essentielles de thym sont à éviter chez la femme enceinte au premier trimestre, chez les enfants de moins de 3 ans pour le thym à linalol, et les enfants de moins de 8 ans pour le thym à thymol. Le thym à géraniol est aussi contre-indiqué en cas de grossesse car cette molécule est utérotonique et peut provoquer des contractions.

Merci à Sophie Jozwik, naturopathe, spécialiste en aromathérapie à Valence.

Huiles essentielles