Système immunitaire : définition, schéma, fonction, maladies

Véritable gardien de notre santé, le système immunitaire défend notre organisme contre les agressions extérieures. Lorsque le système immunitaire est trop faible, on parlera d'immuno-déficience. Découverte avec le professeur Emmanuel Raffoux, hématologue.

Système immunitaire : définition, schéma, fonction, maladies
© Kzenon

Définition : qu'est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire regroupe l'ensemble des processus et des mécanismes de défense mis en œuvre par notre organisme pour lutter contre des agressions extérieures : bactéries, virus, parasites. "On parlera d'immunité innée ou acquise, précise le Pr Emmanuel Raffoux, hématologue. L'immunité innée est présente dès la naissance et apporte une réponse immunitaire 'non spécifique' ; à la différence de l'immunité acquise (lymphocytes B et T), plus spécifique, qui elle va se développer après une infection ou une vaccination."

Fonction : à quoi sert-il ?

Le système immunitaire sert à protéger notre organisme contre les attaques extérieures mais aussi contre des cellules anormales voire cancéreuses. "En permanence, il veille, identifie, réagit, s'organise puis élimine les agents pathogènes ou les corps étrangers" confirme l'hématologue.

Anatomie et schéma : les organes du système immunitaire

Le système immunitaire se compose des organes dits lymphoïdes :

  • la moelle osseuse où sont fabriquées les cellules sanguines notamment les globules blancs ;
  • le thymus qui joue un rôle très important dans la mise en place du système immunitaire chez l'enfant ;
  • les ganglions,
  • la rate ainsi que les amygdales. 
schéma système immunitaire
Schéma du système immunitaire © 123RF-designua

Système immunitaire faible : quelles causes ?

Lorsque le système immunitaire est trop faible, on parlera d'immuno-déficience. "Celle-ci peut être d'origine génétique, liée à une pathologie (infection par le VIH par exemple), ou induite par des traitements immunosuppresseurs qui vont diminuer ou supprimer la réponse immunitaire dans le cas de pathologies auto-immunes ou de greffe d'organe, explique le Pr. Raffoux. Enfin, un effort trop intense – un marathon par exemple - peut aussi affaiblir le système immunitaire."

Maladies du système immunitaire

Outre les pathologies qui engendrent un déficit de l'immunité – parmi lesquelles l'infection par le VIH – il arrive que le système immunitaire se dérègle tout seul et se mette à attaquer l'organisme qu'il doit normalement protéger : ce sont les maladies auto-immunes. Ces pathologies qui touchent aujourd'hui près de 5 millions de personnes en France vont du diabète de type 1 à la polyarthrite rhumatoïde en passant par la spondylarthrite ankylosante, le lupus érythémateux disséminé ou encore la maladie de Crohn.  

Examens du système immunitaire

Pour évaluer le bon fonctionnement du système immunitaire, le médecin prescrira un bilan sanguin. "Outre la NFS et la formule leucocytaire, il peut être pertinent de faire également réaliser une électrophorèse des protéines plasmatiques ainsi qu'un dosage des immunoglobulines" précise l'hématologue.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Il n'existe aucune recette miracle pour renforcer son système immunitaire. "Le plus important est de n'avoir aucune carence vitaminique, conclut le Pr. Raffoux. Notamment la vitamine D dont on est souvent carencé sous nos latitudes et qui joue un rôle important dans l'immunité." 

Merci au Pr Emmanuel Raffoux, hématologue.

Symptômes et questions diverses