Moelle osseuse : localisation, rôle, maladies, greffe...

Chargée d'assurer le renouvellement des cellules sanguines, la moelle osseuse a un rôle vital dans le fonctionnement de l'organisme. Quelles maladies lui sont associées ? Dans quels cas une greffe représente t-elle le seul espoir de guérison ? Réponses avec le Dr Karim Maloum, hématologue à la Pitié-Salpêtrière. 

Moelle osseuse : localisation, rôle, maladies, greffe...
© Science Pics -123RF

Définition : qu'est-ce que la moelle osseuse ?

La moelle osseuse correspond au tissu situé au milieu des os de l'organisme. On distingue deux sortes de moelle osseuse : la moelle rouge et la moelle jaune. La moelle rouge est une moelle active ayant des fonctions majeures dans la formation des globules rouges, des plaquettes et de cellules immunitaires qui vont entrer en jeu dans la défense de l'organisme. Cette moelle rouge est active dans tous les os chez le jeune enfant, mais l'activité de cette moelle diminue avec le temps est n'est active à l'âge adulte quasiment exclusivement que dans certains os plats ou courts, dits spongieux. Dans les autres os dits os longs, une cavité centrale appelée cavité médullaire est de composition graisseuse : c'est la moelle jaune. "Plus globalement, l'hématopoïèse désigne l'ensemble des mécanismes aboutissant à la production continue et régulée des cellules sanguines ayant pour but d'assurer l'équilibre du tissu hématopoïétique (haimatos = sang ; poiem = faire)", commente le Dr Karim Maloum. 

Localisation

La moelle osseuse, que l'on appelle aussi "moelle rouge" ou moelle hématopoïétique, est le lieu où se déroule l'hématopoïèse. Elle ne doit pas être confondue avec la moelle épinière qui est au centre du système nerveux. "Jusqu'à l'âge de 4 ans, la moelle osseuse se situe dans tous les os. Chez l'adulte, on la trouve dans le sternum, les côtes, les clavicules, l'os iliaque et les os longs (épiphyses du fémur et de l'humérus)", précise l'hématologue. 

Rôle : à quoi sert-elle ?

La moelle osseuse est le siège de l'hématopoïèse. Schématiquement, on distingue trois compartiments fonctionnels :

Cellules souches hématopoïétiques (CSH)

Ce sont les cellules mères de toutes les cellules de la moelle osseuse et au final du sang. Elles ont trois fonctions principales : 

  • Elles sont capables d'auto renouvellement pour maintenir le stock de cellules sanguines à vie ;
  • Elles sont dites pluripotentes, c'est-à-dire qu'elles sont capables de donner naissance aux précurseurs de toutes les lignées hématopoïétiques ;
  • Elles sont dotées d'une capacité d'engagement en différenciation pour conduire en plusieurs étapes aux cellules du sang.

"Ce sont ces CSH qui permettent la reconstitution de toute l'hématopoïèse lors d'une greffe de moelle osseuse", précise le spécialiste. 

Progéniteurs

Il s'agit des cellules engagées dans une lignée mais non reconnaissables au microscope. 

Précurseurs

Reconnaissables au microscope, elles vont donner naissance aux cellules différenciées matures du sang. 

Maladies de la moelle osseuse 

"Les maladies de la moelle osseuse se divisent en deux grandes catégories", note le Dr Maloum : 

  • Celles qui sont liées à une prolifération des cellules hématopoiétiques les plus immatures (blastes) avec arrêt de maturation : ce sont les leucémies aiguës comme la leucémie aiguë myéloblastique ou la leucémie aiguë lymphoblastique.
  • Celles qui sont liées à une prolifération des cellules hématopoiétiques sans arrêt de maturation : ce sont les hémopathies chroniques telles que leucémie lymphoïde chronique ou leucémie myéloïde chronique.

Examens de la moelle osseuse 

Une ponction de moelle osseuse est indiquée en cas de suspicion de maladies du sang. "On procède au prélèvement de moelle liquide par aspiration, soit au niveau du sternum, soit au niveau de la hanche. Dans certains cas, on peut être amené à faire une biopsie ostéo-médullaire pour une analyse de la moelle osseuse dans son environnement. On fait alors une biopsie osseuse à l'aide d'un trocart au niveau de l'aile iliaque postérieure", précise l'hématologue.

Don, ponction et greffe de la moelle osseuse 

"Dans un don de moelle osseuse, ce que l'on cherche à prélever, ce sont les cellules souches. On peut les obtenir à partir du sang (cellules souches périphériques) : autogreffe de cellules souches périphériques ou allogreffes intra familiales. Parfois, on effectue un prélèvement de moelle osseuse (aspiration). Dans ce dernier cas, le donneur est endormi et on prélève une quantité assez importante de moelle osseuse liquide pour avoir un taux de cellules souches suffisant pour la greffe", conclue le Dr Maloum.

Merci au Dr Karim Maloum, hématologue à la Pitié-Salpêtrière.

Anatomie