Grippe 2021 : symptômes, incubation, carte de l'épidémie

"Grippe 2021 : symptômes, incubation, carte de l'épidémie"

GRIPPE 2021. Malgré une augmentation des cas de grippe, l'épidémie n'a pas encore commencé en France. Depuis le 22 novembre, tout le monde peut se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Symptômes, durée, contagion, traitement... Nos conseils pour faire face à cette infection.

[Mis à jour le 2 décembre 2021 à 16h32] L'activité grippale reste à des niveaux de base, habituellement observés à cette époque de l'année, indique Santé publique France dans son bulletin du 1er décembre 2021. Néanmoins, la détection de cas confirmés augmente en métropole, La Réunion est passée en phase pré-épidémique la semaine dernière, ce qui est concomitant d'une augmentation du nombre de cas de COVID-19, et Mayotte est toujours en phase épidémique depuis 4 semaines. La vaccination contre la grippe est ouverte à tous depuis le lundi 22 novembre. Les personnes fragiles ne doivent pas hésiter à se faire vacciner. "Evitons à nos hôpitaux une grosse épidémie de grippe, plus une cinquième vague de Covid-19", insiste Olivier Véran, interviewé sur 20 Minutes le 16 novembre. Il est par ailleurs possible de se faire vacciner en même temps contre le Covid (que ce soit la première, deuxième ou dose de rappel) et contre la grippe, selon l'avis de la Haute autorité de Santé du 27 septembre. Une épidémie de grippe pourrait "fragiliser notre système de santé". La grippe touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes en France et cause environ 10 000 décès par an, en particulier chez les personnes fragiles. Quels sont les symptômes de la grippe ? La période d'incubation ? La durée ? Est-elle contagieuse ? Quels sont les traitements (naturels ou médicaments) pour guérir vite ? 

Combien de cas de grippe en ce moment ?

Selon le bulletin de Santé publique France du 1er décembre, en métropole, l'activité grippale est à son niveau de base. Il y a néanmoins eu une augmentation des détections de cas confirmés de grippe en semaine 47 (du lundi 22 au dimanche 28 novembre), à des niveaux habituellement observés à cette époque de l'année (hors saison 2020-21 marquée par la pandémie de Covid-19) :

  • Le taux d'incidence des consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants (Réseau Sentinelles) est de 66
  • La part du nombre de passages aux urgences pour syndrome grippal (OSCOUR®) est inférieure à 1%.
  • Le nombre de prélèvements positifs pour la grippe identifiés dans le cadre de la surveillance en médecine ambulatoire du réseau Sentinelles est de 4 (6%)
  • Six cas graves de grippe ont été admis en réanimation.

En Outre-Mer : A la Réunion, le nombre de passages aux urgences pour syndromes grippaux est en baisse : 18 en S46 vs 14 en S47, dont 64% concernaient des enfants de moins de 15 ans. En S47, aucun cas en réanimation n'a été recensé. En médecine de ville, une hausse du nombre de consultations pour IRA est observée par le réseau des médecins sentinelles (119 en S47 vs 59 en S46) corrélé avec la reprise épidémique de la COVID-19. Deux cas positifs de grippe A(H3N2) ont été identifiés par la surveillance virologique du réseau de médecins sentinelles. Dans le contexte d'épidémie de COVID-19, les indicateurs de syndromes grippaux n'ont pas progressé.

A Mayotte, entre le 11 août et le 28 novembre 2021, 298 cas confirmés de grippe A ont été identifiés. Le nombre de cas confirmés hebdomadaire est en baisse depuis la semaine 45 (19 cas en S47). Le nombre de passages aux urgences pour syndrome grippal est stable ces 3 dernières semaines. Neuf cas graves ont été enregistrés entre la semaine 37 et la semaine 46 dont un décès en semaine 46. 

"Si la survenue d'une épidémie de grippe au cours de la saison hivernale 2021-22 apparaît comme probable, il est très difficile d'anticiper sa temporalité ou son impact sur la population et le système de soins. Cela dépendra, probablement au moins en partie, de la situation épidémiologique de la COVID-19, du degré d'adhésion de la population générale aux mesures barrières, très efficaces pour lutter contre les virus grippaux, et de la couverture vaccinale des personnes ciblées par la vaccination contre la grippe". Invité sur BFM-TV le vendredi 22 octobre, le ministre de la Santé Olivier Véran a prévenu que l'épidémie "pourrait être forte cette année puisqu'on n'a pas eu de grippe l'an dernier donc le niveau d'immunité populationnelle est plus bas". Pour l'heure, aucun département n'est en alerte et sont tous en vert sur la carte (voir ci-dessous). 

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en métropole des saisons 2017-18 à 2021-22 et Niveau d’alerte régional en semaine 47/2021
Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en métropole des saisons 2017-18 à 2021-22 et Niveau d’alerte régional en semaine 47/2021 © Santé publique France

Quelle est la définition médicale de la grippe ?

La grippe est une infection respiratoire aiguë, due à un virus Influenza, tandis qu'un syndrome grippal peut être dû à de nombreux autres virus respiratoires comme le rhinovirus, virus syncytial respiratoire, etc. Les virus grippaux se répartissent essentiellement entre deux types : A et B, se divisant eux même en deux sous-types (A(H3N2) et A(H1N1) pdm09) ou lignages (B/Victoria et B/Yamagata). Les virus grippaux de type A circulent chez de nombreuses espèces animales (canards, poulets, porcs, chevaux, phoques…). Les virus grippaux de type B circulent essentiellement chez l'Homme. Les virus A et B sont à l'origine des épidémies saisonnières chez l'Homme mais seuls les virus de type A ont été responsables de pandémies à ce jour, souligne Santé Publique France

Quand et comment se vacciner contre la grippe ?

La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 22 octobre 2021 pour les personnes prioritaires (jugées à risque). Depuis le 22 novembre 2021, les personnes hors cible, autrement dit toute la population, peuvent se faire vacciner. La vaccination antigrippale peut se faire en même temps que l'injection d'une dose de rappel anti Covid (un vaccin dans chaque bras recommande la HAS). Il faut compter environ 15 jours entre la vaccination et le moment où l'organisme est protégé contre la grippe. Inutile donc d'attendre les premiers froids ou le début de l'épidémie pour se faire vacciner.

Quels sont les symptômes de la grippe ?

Chaque année, les épidémies de grippe peuvent toucher toutes les tranches d'âge, mais les personnes les plus vulnérables sont les enfants de moins de deux ans, les adultes de plus de 65 ans et les personnes atteintes de certaines maladies chroniques. Parmi les premiers symptômes de la grippe : une grande fatigue, des frissons même lorsque l'on n'a pas froid, une toux sèche et douloureuse puis vient la fièvre qui peut monter à plus de 39°c, les courbatures, les maux de tête...

Dans tous les cas, en cas d'aggravation brutale ou sans amélioration de l'état 72 h après les premiers symptômes, il faut absolument consulter un médecin.

Quelles sont les différences avec le Covid ?

Le virus responsable du Covid-19 ressemble beaucoup à celui de la grippe saisonnière, du moins dans ses premières manifestations d'où les risques de confusion entre les deux et l'inquiétude des malades. Quels sont leurs points communs ? Leurs différences ?

La durée de contagion peut durer 6 jours.

Quelle est la durée d'une grippe ?

Une grippe dure entre 3 et 7 jours (5 jours en moyenne).

Quel est le temps d'incubation ?

"Le temps d'incubation (délai qui s'écoule entre le moment de l'affection et l'apparition des symptômes) dure généralement entre 24 et 48 heures, mais il peut s'étendre à 72 heures, rappelle le Dr Parneix. Toutefois, le malade est contagieux, même avant l'apparition des symptômes et ce, pendant une période moyenne de 6 jours."

La grippe est-elle contagieuse ?

La grippe est une maladie contagieuse. Le malade peut la transmettre "même avant l'apparition des symptômes et pendant une période moyenne de 6 jours" rappelle notre interlocuteur.

Comment se transmet le virus de la grippe ?

Pour être contaminé par le virus de la grippe, il faut être en contact avec une personne déjà grippée. La contamination peut se faire de trois façons :

  • La première par voie aérienne : une personne malade projette des gouttelettes de salive dans l'air, en parlant, en toussant ou en éternuant. Des millions de virus se retrouvent alors dans l'air, prêts à être inhalés et à vous contaminer.
  • La seconde, par contact direct rapproché : une personne malade vous serre la main ou vous embrasse.
  • Enfin, la contamination peut se faire par le contact avec des objets touchés par une personne malade, par exemple une poignée de porte ou un téléphone.

Comment éviter de contaminer les autres ?

  • Tousser au pli du coude et se couvrir le nez lorsqu'on éternue,
  • Laver les mains avec du savon régulièrement dans la journée, notamment après vous être mouché, avoir toussé ou éternué.
  • Se moucher dans un mouchoir et le jeter ensuite à la poubelle, idéalement fermée avec un couvercle, 
  • Porter un masque chirurgical si l'on est malade et que l'on doit se rendre dans un lieu clos et public, cela empêche de contaminer les autres. 
  • Le gel hydroalcoolique est également pratique, mais à long terme, il peut dessécher les mains. 
  • Pensez enfin à aérer les pièces régulièrement, plusieurs fois par jour : vous supprimerez ainsi les virus stagnants dans l'air, par les éternuements et la respiration. 

Quels sont les traitements de la grippe ?

En cas de symptômes grippaux :

  • Consulter rapidement le médecin. Celui-ci pourra établir le diagnostic et vous prescrire les médicaments les plus adaptés.
  • Prendre du paracétamol pour faire baisser la fièvre, les douleurs et les courbatures.
  • La vitamine C est aussi parfois conseillée pour lutter contre la fatigue. De même, certains aliments sont particulièrement recommandés pour mieux combattre la fatigue.
  • Si besoin, on peut compléter par un décongestionnant nasal et un anti-tussif pour les toux sèches et rebelles.
  • Enfin, il faut boire abondamment et se reposer.
PAS D'ANTIBIOTIQUES !

"La grippe est due à un virus et les antibiotiques sont totalement inefficaces pour traiter les maladies virales, de plus ils pourraient détériorer les bonnes bactéries dont l'organisme a besoin pour se défendre de la maladie" rappelle le Dr Pierre Parneix. 

Quels sont les traitements naturels en cas de grippe ?

Ail, citron, miel, thym... Plusieurs solutions naturelles peuvent aider à booster les défenses immunitaires en prévention ou en traitement de la grippe.

Que faire si mon enfant attrape la grippe ?

Pour éviter que votre enfant ne contracte le virus de la grippe, il est important de lui apprendre à se moucher dans un mouchoir en papier à usage unique, à se couvrir le nez à la bouche lorsqu'ils éternuent ou qu'ils toussent. Dans tous les cas, consultez votre pédiatre afin qu'il puisse l'examiner et lui administrer, selon le cas, le traitement le plus adapté, notamment contre la fièvre.

Comment ne pas attraper la grippe ? 

Pour limiter l'épidémie de grippe saisonnière, il est indispensable d'adopter au quotidien les gestes simples de prévention visant à limiter la circulation du virus de la grippe, notamment en collectivités et dans les transports en commun où il se transmet facilement. Pour l'entourage des personnes grippées, il est recommandé de respecter ces quelques règles d'hygiène :

  • Se laver les mains régulièrement et systématiquement après chaque sortie et chaque contact avec la personne malade.
  • Eviter les contacts rapprochés avec la personne grippée et en particulier si l'on est soi-même vulnérable ou "à risque" (femmes enceintes, seniors, personnes souffrant d'une maladie chronique ou immunodéficientes, jeunes enfants...)
  • Se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon, ou si vous ne pouvez pas faire autrement, avec une solution hydro-alcoolique, notamment après tout contact avec le malade et après chaque retour au domicile. 
  • Ne pas partager les objets comme les verres, les couverts et évidemment les brosses à dents.
  • Aérer son intérieur tous les jours entre 10 et 15 minutes pour renouveler l'air et éviter la prolifération des virus.
  • Nettoyer les nids à microbes comme les poignées de porte, les télécommandes, les écrans de téléphone...

Merci au Dr Pierre Parneix, médecin hygiéniste et praticien hospitalier en santé publique (CHU de Bordeaux).

Maladies infectieuses