Sérum de Yersin (grippe, rhume) : posologie et utilisation

Le sérum de Yersin est un remède homéopathique utilisé pour prévenir et traiter la grippe, notamment chez les personnes à risque. Mais aussi, le rhume ou la bronchite. Posologie et conseils d'utilisation avec le Dr Albert-Claude Quemoun, pharmacien et chercheur.

Sérum de Yersin (grippe, rhume) : posologie et utilisation
© Ilka Erika Szasz-Fabian - 123RF

Définition : qu'est-ce que le sérum de Yersin ?

Le sérum de Yersin est une souche homéopathique obtenue à partir d'une dilution du sérum anti-pesteux pour limiter les complications pulmonaires de la grippe. "C'est le Dr Alexandre Yersin qui a développé en 1894 le sérum anti-pesteux : celui-ci permettait le développement d'anticorps contre la peste en injectant la peste atténuée à des animaux. La peste pouvant donner des manifestations respiratoires, les homéopathes ont pensé à utiliser le sérum de Yersin pour stimuler la production d'anticorps en cas de pathologies graves des voies respiratoires, notamment lors de complications de la grippe", informe le Dr Claude-Albert Quemoun pharmacien et chercheur, Président de l'Institut homéopathique scientifique.

Composition

"Le sérum de Yersin provient d'anticorps d'animaux immunisés contre le bacille de Yersin, Pasteurella pestis. Aujourd'hui, les ovins, caprins et bovins ne sont plus utilisés pour fournir ce sérum. Actuellement il est d'origine chevaline ou porcine", précise notre interlocuteur.

La dilution la plus utilisée est le 9CH.

Formes disponibles : granules, ampoules...

Le sérum de Yersin existe sous forme de granules homéopathiques, en différentes dilutions : 5CH, 7CH, 9CH, 15CH et 30 CH. On le trouve aussi sous forme de doses globules (composées de globules, toutes petites granules). "La dilution la plus utilisée est  le 9CH" indique le Dr Albert-Claude Quemoun. Autres formes disponibles : suppositoires, ampoules, gouttes buvables, triturations en poudre orale.

Indications : contre la grippe, la bronchite, le rhume ?

"Le sérum de Yersin est utilisé par les homéopathes surtout en prévention des formes graves de la grippe, chez les personnes à risque : diabétiques, personnes âgées, enfants chétifs... Il est également utilisé en traitement curatif" explique le pharmacien. Il est souvent associé à la souche Influenzinum en prévention de la grippe elle-même, parfois aussi avec la souche Thymuline pour renforcer le système immunitaire. En traitement curatif, il est associé à d'autres traitements homéopathiques correspondant aux comportements spécifiques (soif, sensation de froid...). Il est également prescrit pour traiter des affections aiguës virales saisonnières au début des symptômes : rhino-pharyngites, bronchites...

Posologie

"En principe, la posologie du sérum de Yersin est une dose 9CH par semaine, seule ou en alternance avec Influenzinum, pendant un mois, en préventif ou en curatif, puis une dose 9CH par mois jusqu'à la fin de la période de la grippe, soit mars. Plus grave est l'infection et plus on monte les dilutions. En cas d'épidémie grave de grippe, la première dose sera de 9CH, la deuxième la semaine suivante de 12CH, et la semaine encore d'après de 15CH", indique le médecin. 

"Pour les personnes qui ont eu la grippe et des défenses immunitaires effondrées ou une complication grave pulmonaire, la posologie sera une dose de 15CH ou 5 granules de 15CH pendant trois jours consécutifs", ajoute-il. 

Remboursé à 15% s'il est prescrit par un médecin.

Prix et remboursement  

Le tube de granules de sérum de Yersin ou le tube unidose (globules) coûtent un peu plus de 2 euros en moyenne. Ce médicament est remboursé à hauteur de 15% par la Sécurité sociale lorsqu'il est prescrit par un médecin. Dès le 1er janvier 2021 l'homéopathie ne sera plus remboursée.

Merci au Dr Claude-Albert Quemoun pharmacien et chercheur, Président de l'Institut homéopathique scientifique.