Ce qu'il faut savoir sur l'anémie Une maladie, plusieurs formes

Le terme générique d'anémie se décline en plusieurs pathologies bien différentes. Voici quelques-unes des formes les plus connues.

 L'anémie ferriprive est la forme la plus courante et la moins grave : l'hémoglobine vient à manquer parce que l'organisme ne reçoit pas assez de fer pour fabriquer suffisamment d'hémoglobine pour compenser les pertes.

 L'anémie hémorragique est provoquée, comme son nom l'indique, par des hémorragies aigües, externes et surtout internes (digestives notamment).

 L'anémie aplastique ou aplasique est due à un défaut de production des hématies dans la mœlle osseuse. Dans la moitié des cas, on ignore la cause de ce dysfonctionnement. D'autres fois, il peut s'agir de la prise de certains médicaments, de l'exposition à des insecticides... L'anémie aplasique peut également être le signe d'une maladie sous-jacente comme une leucémie.

 La thalassémie est une maladie génétique qui entraîne une mauvaise formation des hématies, qui ont ainsi plus de mal à transporter l'oxygène. Cette maladie se retrouve surtout dans les populations africaines et méditerranéennes. Etrangement, les personnes atteintes de thalassémie sont en revanche immunisées contre le paludisme, maladie qui fait des ravages sur le continent africain. 

La maladie de Biermer. Elle est due à un manque de vitamine B12, qui permet normalement aux bébés globules rouges d'arriver à maturité. 

Sommaire