Fer (médicament) : quand en prendre, risques ?

Le fer est un minéral nécessaire à la formation de l'hémoglobine. Il est pris en médicament en cas d'anémie. Pour quelles indications le prendre ? En cas de carence ? Tardyféron, Timoferol...Dans quels médicaments est-il présent ? Peut-il être délivré sans ordonnance ? Quels effets secondaires ?

Fer (médicament) : quand en prendre, risques ?
© Artinun - stock.adobe.com

Indications : quand prendre du fer en médicament ?

Les médicaments contenant uniquement du fer sont utilisés chez l'adulte et l'enfant dès 1 mois comme traitement préventif ou curatif d'une anémie par manque de fer dans l'organisme. Une anémie se définit comme un taux anormalement bas du taux d'hémoglobine (protéine présente dans les globules rouges). Elle se manifeste généralement par une fatigue, des maux de tête et un essoufflement. Chez l'adulte, le traitement dure généralement de 3 à 6 mois afin de restaurer les réserves en fer. Le fer est aussi indiqué comme traitement préventif de la carence de fer chez la femme enceinte (le médicament à base de fer sera pris durant les deux derniers trimestres de la grossesse) répondant à l'un des critères suivants :

  • antécédent d'anémie,
  • saignement récent,
  • femme ayant accouché plusieurs fois ou ayant eu des grossesses rapprochées.

Quels sont les meilleurs médicaments pour le fer ?

Photo du Tardyféron
Photo du Tardyféron © Jens Hertel - stock.adobe.com

Pour les adultes. Le meilleur médicament pour le fer ne sera pas le même en fonction de l'objectif recherché chez le patient. Le choix du médicament prend en compte les besoins en fer, l'âge, l'état de grossesse, la carence en vitamine B9 ou en vitamine C. Les comprimés les plus dosés contenant uniquement du fer correspondent à Tardyferon® 80 mg, qui sera privilégié en cas de carence importante. Certaines spécialités sont couplées à la vitamine C pour majorer l'absorption du fer. Ainsi les médicaments comme Timoferol® (en comprimés ou en gélules) et Fero-Grad Vitamine C® sont souvent indiqués chez les patients ayant une alimentation pauvre en vitamine C. Le choix du traitement s'effectue également en fonction de l'âge du patient. Le médicament Fero-grad Vitamine C® est réservé à l'adulte.

Pour les enfants, les spécialités suivantes peuvent être utilisées :

  • Fumafer® (à partir de 10 ans)
  • Ascofer®, Tardyféron® 80 mg et Timoferol® (à partir de 6 ans)
  • Tardyferon® en solution buvable (à partir de 2 ans)
  • Ferrostrane® en sirop et Tot'hema® en ampoules (à partir de 1 mois)

Les médicaments sous forme liquide peuvent aussi constituer des traitements de choix chez les patients adultes ayant des troubles de la déglutition.

Chez la femme enceinte, les spécialités couramment prescrites sont Tardyferon® 50 mg voire Tardyferon B9® (fer + vitamine B9) si une supplémentation en acide folique (vitamine B9) est nécessaire au vu d'un apport alimentaire insuffisant. Ces deux médicaments sont utilisés uniquement en cas de grossesse.

Sous quelle forme prendre le fer ?

En médicament, le fer se présente sous plusieurs formes destinées à la voie orale :

  • en comprimés,
  • en gélules,
  • en solution buvable (Tardyferon®),
  • en sirop (Ferrostrane®),
  • en ampoules (Tot'hema®).

Par ailleurs, le fer sous forme de poudre orale n'est plus commercialisé, et les solutions injectables sont réservées à un usage hospitalier.

Quels sont les médicaments pour le fer sans ordonnance ?

Le fer en médicament administrable par voie orale est généralement disponible sans ordonnance. Seule la spécialité Ferrostrane® nécessite une prescription médicale.

Quels sont les effets secondaires du fer ?

Le fer peut être à l'origine de troubles gastro-intestinaux tels que des nausées, une constipation ou une diarrhée. Une coloration des selles en noir ou gris-noir est fréquente. Lorsque les comprimés sont mâchés, sucés ou gardés en bouche, le fer peut provoquer une modification de la couleur des dents et une altération de la muqueuse buccale. Il est donc recommandé d'avaler les comprimés entiers. Des cas de lésions au niveau de l'œsophage et de nécroses pulmonaires ont été rapportés chez les personnes ayant des troubles de la déglutition. Plus rarement, l'administration de fer peut entraîner un œdème laryngé, des démangeaisons, des vomissements et des difficultés à digérer. Des réactions allergiques se manifestant par de l'urticaire ou exceptionnellement par un choc anaphylactique peuvent survenir.

Quelles sont les contre-indications du fer ?

Le fer ne doit pas être administré en cas d'allergie connue à l'un des composants du médicament et en cas de taux de fer trop important dans l'organisme. La surcharge en fer est caractéristique de certaines maladies : thalassémie, hémochromatose. Le fer n'est pas contre-indiqué en cas de grossesse et d'allaitement. L'administration du fer de manière concomitante avec certaines boissons ou certains aliments (céréales complètes, thé, eaux riches en minéraux : calcium, zinc, magnésium) doit être évitée. Ces associations diminuent l'absorption du fer et réduisent son efficacité.

Sources :

- Base de données publique des médicaments

- Anses

- Institut national du cancer

Principes et substances actives