Comment lutter contre la diarrhée ?

Caractérisée par des selles molles ou liquides, une diarrhée passagère dure rarement plus de 2 jours. Au-delà, il faut consulter. Quelles causes sous-jacentes ? Quoi manger ? Le point avec le Docteur Marc Druet, médecin généraliste.

C'est quoi la diarrhée ?

La diarrhée est un trouble du transit qui se caractérise par des selles molles, voire liquides, en quantité anormalement élevée ou avec une fréquence de survenue augmentée, de l'ordre de plusieurs fois par jour. La diarrhée peut être ponctuelle, évoluant sur moins de 2 semaines, cas dans lequel on parle de diarrhée aiguë, ou chronique lorsque les symptômes durent pendant plus d'un mois. La diarrhée n'est pas une maladie mais le symptôme d'une autre pathologie et peut se rencontrer dans de très nombreuses affections. D'autres manifestations peuvent être présentes : nausées, vomissements, douleurs abdominales, crampes ou fièvre. 

Quelles sont les causes ?

Suivant le caractère aigu ou chronique, les causes de la diarrhée sont différentes.

Diarrhée aiguë

A titre non exhaustif, citons pour les diarrhées aiguës les diarrhées infectieuses qui sont les plus fréquentes. Parmi celles-ci, la gastro-entérite aiguë d'origine virale, les diarrhées bactériennes dues aux salmonelles, aux shigelles, aux campylobacter, au clostridium difficile par exemple, les diarrhées dues à des médicaments, notamment les antibiotiques, les intoxications alimentaires...

Diarrhée chronique

Pour les diarrhées chroniques, il peut être retrouvé des causes médicamenteuses, des infections parasitaires, des maladies chroniques des intestins comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique, la maladie coeliaque, une hyperthyroïdie ou des cancers, notamment touchant le côlon. 

Les fausses diarrhées

"Lors d'une constipation chronique, il n'est pas rare d'observer de fausses diarrhées, c'est-à-dire des selles liquides qui font suite à une période de ralentissement du transit", explique le Docteur Marc Druet.

Quand consulter ?

Il est indispensable de consulter un médecin en cas d'apparition d'une fièvre élevée, de vomissements répétés, mais aussi si les selles contiennent des glaires et/ou du sang, en cas de voyage récent dans un pays tropical, de diarrhée après un traitement antibiotique ou d'une perte de poids brutale (+ de 2 kg). Il est aussi nécessaire de voir un médecin en présence d'une pathologie associée : maladie cardiaque (anomalies des valves), traitement immunosuppresseur ou chimiothérapie. L'apparition d'une diarrhée chez une personne âgée (personne de plus de 75 ans ou de plus de 65 ans et déjà traitée pour des pathologies), chez une femme enceinte ou chez un enfant notamment s'il est âgé de moins de 2 ans nécessite de consulter un médecin. La diarrhée peut en effet entraîner une déshydratation qui peut avoir des conséquences graves chez un sujet âgé, un enfant ou une femme enceinte. 

En cas de gastro-entérite : "La gastro-entérite est une maladie fréquente et dans la plupart des cas, elle guérit spontanément avec de simples mesures hygiéno-diététiques. Mais il ne faut pas banaliser cette pathologie qui peut se révéler très grave voire létale chez le petit enfant à cause d'une déshydratation. Il ne faut donc pas hésiter à consulter rapidement un médecin afin qu'il évalue l'état général de l'enfant et propose un traitement adapté ", alerte le médecin généraliste.

Diagnostic

Le médecin effectue d'abord un interrogatoire précis recherchant les maladies anciennes ou évolutives du patient, la durée d'évolution de la diarrhée et le contexte de survenue, l'aspect et la fréquence des selles, les médicaments pris habituellement et récemment introduits ou arrêtés, la notion de voyage récent et le lieu et les conditions de vie, les aliments récemment consommés, la présence de symptômes identiques chez un proche et les autres symptômes associés tels que fièvre, douleurs abdominales, nausées ou vomissements...
Si le diagnostic n'est pas effectué à l'issue de cet interrogatoire, des examens complémentaires orientés selon les causes suspectées à son issue seront réalisés comme un bilan sanguin, une analyse et culture de selles avec recherche de bactéries ou de parasites, une échographie abdominale mais pas d'ASP. Plus rarement et devant la persistance des symptômes, un examen endoscopique de l'appareil digestif, coloscopie peut être envisagé. "En revanche, pas de fibroscopie oeso-gastro-duodénale qui n'aurait aucun intérêt dans le cadre de la diarrhée", souligne le médecin généraliste.

Les traitements pour stopper la diarrhée

Dans la plupart des cas, la diarrhée disparaît d'elle-même lorsqu'elle est en rapport avec une infection, comme la gastro-entérite virale par exemple. Une fois la cause identifiée, celle-ci devra être prise en charge. Il peut s'agir d'antibiotiques en cas d'infection bactérienne, de traitement anti-parasitaire en cas d'affection parasitaire, de l'arrêt d'un médicament suspecté comme en cause, la prise en charge d'une pathologie dans laquelle la diarrhée n'est qu'un symptôme, comme les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin ou les cancers. Un régime alimentaire adapté est préconisé avec une hydratation suffisante pour éviter la déshydratation et la prise d'aliments comme le riz par exemple. Dans certains cas, les symptômes peuvent être diminués à l'aide de molécules ralentissant le transit intestinal ou diminuant la sécrétion intestinale.

Les remèdes naturels anti diarrhée

Le cassis : le cassis, dont le nom désigne à la fois le fruit et l'arbrisseau, agit comme un anti-diarrhéique. Un effet dû aux pectines contenues dans ses baies. A consommer sous forme de jus, car les extraits de plante standardisés sont issus des feuilles, et renferment d'autres propriétés, inutiles contre la diarrhée.

L'alchémille : Plante vivace de la famille des rosacées, l'alchémille est utilisée en phytothérapie pour ses parties aériennes. Elles possèdent des vertus astringentes, et aident à resserrer les tissus. En extraits de plante standardisés, l'alchémille agit sur le tube digestif, et est indiquée pour traiter la diarrhée. 

La ronce : la ronce n'est pas seulement une plante épineuse, bien connue des promeneurs. Grâce aux tanins contenus dans ses feuilles, la ronce possède des propriétés anti-diarrhéiques. Elle est traditionnellement utilisée en infusion ou en tisane.

Quoi manger en cas de diarrhée ?

Lorsque l'on souffre de troubles digestifs, il est important de faire attention à son alimentation. Certains aliments sont recommandés, d'autres sont à éviter. "En cas de diarrhée, il faut privilégier les féculents comme le riz, la semoule ou les pâtes ainsi que la pomme cuite", explique le Docteur Marc Druet. Et de préciser : "En revanche, il faut éviter tous les aliments favorisant le transit, à l'instar des légumes trop riches en fibres ou encore des laitages."

• Huîtres et poissons

La consommation d'huîtres et de poissons crus est à l'origine de nombreux cas d'infection bactérienne, dans de nombreux pays et tout particulièrement en Asie du Sud Est. 

• Viande

La consommation de viandes crues peut représenter un certain danger et provoquer également des épisodes infectieux. Les viandes doivent être servies chaudes et fumantes, avoir une belle couleur, une bonne odeur et un bon goût, et cuites à une température de plus de 60°C. 

• Fruits et légumes

Choisir des fruits et légumes qui ont été pelés ou très bien lavés. D'autre part, il est conseillé de préparer soi même les légumes, d'éplucher ses fruits ou de composer une salade de fruits. 

• A éviter

Tout aliment cru ou cuit qui a stagné à température ambiante doit être évité. L'eau du robinet, dans tous les pays en développement, et ceci même dans les hôtels de luxe, est à proscrire.

• Boissons

Les boissons en bouteilles nécessitant le bris d'un sceau sont a priori sûres. Les auteurs de l'étude précisent " surtout si la boisson est carbonatée, entraînant un bruit de dépressurisation caractéristique ". En effet, de plus en plus d'escrocs utilisent des appareils de scellage de bouteilles d'eaux impropres à la consommation.

Prévention de la diarrhée

La prévention concerne surtout les diarrhées d'origine infectieuse et pour cela, il faut bien se laver les mains avant et après chaque repas et même plusieurs fois par jour dans un contexte épidémique et porter une attention particulière à la conservation de la nourriture et aux dates de péremption ( l'institut de veille sanitaire s'occupe du respect de la chaîne du froid et des conditions de préparation et de conservation des aliments) 

Tourista : En cas de voyage à l'étranger, notamment en Asie, en Amérique du Sud ou en Afrique, il faut consommer uniquement de l'eau en bouteille (dont le bouchon est bien scellé avant ouverture), même pour se laver les dents, ne pas consommer n'importe quel aliment, ou préalablement bien lavé et pelé pour les fruits et légumes, ou bien cuit pour les viandes, et préparer son voyage à l'avance en se renseignant sur les vaccinations nécessaires et les mesures préventives à prendre sur la zone où l'on se rend. Des mesures d'isolement sont parfois nécessaires dans certains types d'infections.

Merci au Docteur Marc Druet, médecin généraliste.

Comment lutter contre la diarrhée ?
Comment lutter contre la diarrhée ?

Sommaire Définition Causes Diarrhée aiguë Diarrhée chronique Fausse diarrhée Quand consulter ? Gastro-entérite et diarrhée Diagnostic Traitements pour stopper la diarrhée Remèdes naturels anti diarrhée Quoi manger ? ...