Gargouillement (ventre, estomac) : solutions des borborygmes

Souvent associés à la sensation de faim, les gargouillements du ventre, ou borborygmes, constituent un phénomène physiologique lié au processus de digestion. Quelles sont les causes ? Peuvent-ils révéler une maladie ? Comment les soulager ? Les solutions avec le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Gargouillement (ventre, estomac) : solutions des borborygmes
© Leszek Glasner

Définition : qu'est-ce qu'un gargouillement ?

Les bruits dans le ventre, ou gargouillements, ou encore borborygmes, apparaissent généralement quand on est en train de digérer, qu'on a faim ou qu'on est stressé. Ces bruits sont parfaitement normaux puisqu'ils sont provoqués par la circulation de l'air dans le tube digestif au cours des contractions/décontractions des intestins. Or, ces mouvements (le péristaltisme) augmentent entre autre avant de manger, lorsque la sensation de faim apparaît. 

Quelles sont les causes d'un gargouillement ? 

Si les gargouillements peuvent se révéler gênants, ils ne sont généralement pas inquiétants. Ces manifestations sont physiologiques, et liées à la digestion. Elles peuvent résulter de différentes causes : 

  • Le péristaltisme intestinal : ce terme désigne les contractions du tube digestif. Ces contractions s'enchainent de la bouche au rectum en passant par l'œsophage, l'estomac et les intestins. Dans ce cas précis, le phénomène de péristaltisme permet à l'organisme d'assimiler et de digérer les aliments consommés tout en fournissant au corps, les nutriments essentiels et de l'énergie. Selon les personnes, ce phénomène peut être plus ou moins bruyant, en fonction de la production de gaz par l'estomac et l'intestin. 
  • La faim : les borborygmes sont une manifestation de notre estomac qui se prépare à la digestion à l'approche du repas. Ils sont davantage perceptibles quand l'estomac est vide puisque l'estomac et les intestins étant remplis d'air, cela résonne. 
  • L'excès de boissons gazeuses, de sodas.
  • Certains aliments qui entraînent une fermentation, tels que les choux, les légumineuses (haricots rouges, pois chiche, fèves, lentilles).
  • De l'eau présente en trop grande quantité dans le tube digestif. 
  • Des pathologies fonctionnelles digestives comme le syndrome du côlon irritable peuvent avoir tendance à amplifier les gargouillements.  

Gargouillement d'estomac : le signe de quoi ?

Les gargouillements d'estomac révèlent généralement que celui-ci est vide : le son des borborygmes est amplifié puisque les muscles du système digestif se contractent en permanence, même en l'absence de digestion. 

Gargouillement intestinal : le signe de quoi ?

Les gargouillements intestinaux résultent des contractions de l'intestin au moment de la digestion. Ils peuvent aussi être le signe de maux divers tels que : 

  • Un déséquilibre de la flore intestinale, du microbiote
  • Une intolérance alimentaire.
  • Une pathologie infectieuse intestinale s'accompagnant de diarrhées
  • Des troubles de la motricité intestinale.
  • Une colopathie fonctionnelle (syndrome de l'intestin irritable). 

Gargouillement et grossesse : quelles causes ?

Les gargouillements en début de grossesse sont parfaitement normaux. En effet, durant les premières semaines de grossesse, le taux de progestérone augmente de manière considérable dans le corps. "Ce bouleversement hormonal est susceptible d'entraîner des désagréments intestinaux tels que constipation, diarrhée, nausées ou encore gargouillements. Si cela peut se révéler gênant, ce n'est en revanche pas inquiétant", rassure le Dr Patrick Aubé. 

Quelles solutions en cas de gargouillement ?

Les gargouillements sont rarement révélateurs d'une pathologie. S'ils sont douloureux et associés à d'autres symptômes tels que constipation, diarrhée, ou encore reflux gastro-œsophagien, il est recommandé de consulter son médecin traitant, qui nous orientera si besoin vers un gastro-entérologue. 

Au quotidien, quelques mesures peuvent permettre d'atténuer les gargouillements : 

  • Manger lentement : les gargouillements sont le signe d'un trop-plein d'air dans le système digestif. Pour éviter cela, il faut manger lentement, en prenant le temps de bien mastiquer les aliments. Cela favorisera la digestion. 
  • Limiter les aliments qui fermentent (choux, légumineuses, pain…)
  • Réduire sa consommation de chewing-gum et boissons gazeuses. 
  • Se masser le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre après le repas pour favoriser la digestion. 

Le Dr Partick Aubé conseille de prendre à la fin des principaux repas une tisane réunissant le trio gagnant des plantes digestives : menthe, mélisse, fenouil. Pour préparer une infusion : une cuillère à soupe de ce mélange + 250ml d'eau frémissante + on laisse infuser 5 minutes + on filtre + on boit.

Merci au Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, auteur de 20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours aux éditions LeducS.

Troubles digestifs