Charbon végétal : propriétés, posologie, cure, danger

Le charbon végétal (actif ou activé) est le résultat de la carbonisation de matière organique. Il a un pouvoir détoxifiant pour nettoyer le foie. Quels sont ses autres bienfaits ? Ses dangers ? Faut-il l'acheter en pharmacie ? La posologie à respecter ? Des cures de combien de temps ? Focus sur ce remède naturel.

Charbon végétal : propriétés, posologie, cure, danger
©  ronnarong

Définition : c'est quoi le charbon végétal ? 

Le charbon noir actif ou activé, appelé également charbon végétal, possède des bienfaits qui ont été révélés il y a déjà bien longtemps. "Il s'agit d'un produit presque ancestral qui revient au goût du jour, dans un contexte où l'on observe un vrai retour aux remèdes grand-mère", observe Émilie Kapps, naturopathe à Paris. "Ce n'est ni une plante, ni une huile : c'est quelque chose qu'on va fabriquer par la carbonisation de matière organique végétale : noyaux de fuit, bois, coques de coco, coques de noix, etc". Après une première combustion, c'est la deuxième qui va provoquer la fabrication de nombreux petits pores : "c'est à ce moment que le charbon obtient toutes ses facultés et ses bénéfices". 

C'est quoi le charbon végétal activé ? 

"Le charbon végétal actif ou activé est un charbon végétal qui a subi une deuxième carbonisation afin d'augmenter son pouvoir absorbant", explique la naturopathe.

Quelles sont ses propriétés ? 

Le charbon végétal est très utilisé pour les troubles digestifs : "il s'agit sa vocation première", précise Émilie Kapps. On peut citer :

  • Ballonnements ;
  • Troubles du transit 
  • Inconfort intestinal 
  • Flatulences, gaz
  • Diarrhées 
  • Mauvaise digestion 
  • Ingestion de substances toxiques 
  • Brûlures d'estomac 
  • Fermentation
  • Constipation
  • Cholestérol élevé
  • Glycémie élevée

"L'autre bienfait du charbon végétal, c'est son pouvoir de désintoxication", indique la naturopathe. "Si on a absorbé trop de métaux lourds, trop de toxines, si on sent qu'on a besoin d'une détox… il joue un vrai rôle d'éponge !". En effet, il adsorbe (retient et fixe à la surface) autant qu'il absorbe (laisse pénétrer et retient) toutes les substances indésirables. "En ce sens, il agit un peu comme l'argile", observe-t-elle. "Il va capter les substances toxiques et aider l'intestin à se nettoyer". Il existe de nombreuses formes d'utilisation pour le charbon végétal :

  • En gélule ou en comprimé avec un verre d'eau ;
  • En poudre avec de l'eau ;
  • En liquide (moins répandu).

"Il faut savoir que le charbon végétal, une fois consommé, va rester dans l'intestin. Il va stagner jusqu'à ce qu'il soit évacué dans les selles : il n'est pas synthétisé par l'organisme. C'est précisément là où il devient un puissant agent nettoyant, car il draine tout ce qui est toxique vers l'intestin ; il épure le sang, est un véritable vecteur d'évacuation des déchets", explique Émilie Kapps. 

Indications : quand faire une cure 

"Si l'on en ressent le besoin, il est possible de réaliser plusieurs cures de charbon végétal par an", déclare la naturopathe. "Bien sûr, il n'y a d'intérêt que si l'on présente des troubles sur lesquels peuvent agir l'actif : en effet, le charbon végétal n'est pas vraiment un produit polyvalent, ses indications sont ciblées !".

Posologie : combien de temps ? 

"La posologie est dure à définir sans connaître le contexte", explique Émilie Kapps. "Cela dépend de la forme et de la concentration du produit, mais également de l'âge et du poids de la personne. Il ne vaut mieux pas s'avancer là-dessus : lorsque vous achetez votre produit, vous serez conseillé et orienté en fonction de vos besoins", recommande-t-elle.

Quels sont ses dangers ? 

Il n'existe aucun danger dans la prise de charbon végétal. Un effet indésirable qui peut être observé est l'apparition de diarrhées. "Cela reste très rare", observe toutefois la naturopathe.

Est-ce cancérigène ? 

"Non, le charbon végétal est un produit naturel qui n'est pas connu comme étant cancérigène", indique Émilie Kapps. 

Où l'acheter ?

Il est possible de l'acheter dans les pharmacies, les parapharmacies, les herboristeries… "Il s'agit d'un produit assez accessible, que vous pourrez trouver facilement !", rassure la naturopathe. 

Quelles contre-indications ? 

Il est déconseillé de prendre du charbon végétal :

  • En cas de saignement 
  • En cas d'obstruction intestinale 
  • Chez les femme enceinte et allaitantes  
  • Chez les enfants de moins de 6 ans.

Quelles précautions ? 

"Si l'on prend un traitement, il faut séparer de quelques heures la prise de médicaments de la prise de charbon végétal, sinon cela amoindrit les effets du traitement", prévient Émilie Kapps. "En effet, le charbon végétal agit comme une éponge : il va capter les molécules chimiques ingérées par la personne et donc en réduire les effets. Il faut donc laisser au corps le temps d'intégrer les informations issues du médicament avant de prendre du charbon végétal !". Par exemple, on peut prendre ses médicaments le matin, et le charbon végétal à l'heure du déjeuner.

Merci à Émilie Kapps, naturopathe à Paris. 

Phytothérapie