Décontractant musculaire : effet, liste, mode d'action

Prescrits pour lutter contre les douleurs dues aux contractures musculaires et aux crampes, les décontractants musculaires –ou myorelaxants– ont-ils prouvé leur efficacité ? Réponses avec Éric Douriez, pharmacien.

Décontractant musculaire : effet, liste, mode d'action
© bong - stock.adobe.com

Définition : qu'est-ce qu'un décontractant musculaire ? 

Connus aussi sous le nom de myorelaxants, les décontractants musculaires atténuent les contractures, entraînent un relâchement du muscle après un effort, luttent contre les crampes et sont également utilisés après une blessure. 

Quel est le mode d'action d'un décontractant musculaire ? 

Les décontractants musculaires réduisent la tonicité du muscle et détendent la fibre musculaire. Ils agissent au cœur au niveau des synapses neuronales, grâce à l'acide aminé GABA, acide gamma aminobutyrique. 

Quelles sont les indications d'un décontractant musculaire ? 

"Le médecin prescrit un décontractant musculaire lorsque le patient souffre de douleurs dorsales comme une lombalgie, ou de contractures musculaires (mollets, cuisses, bas du dos…)", précise Éric Douriez, pharmacien. Les muscles contractés deviennent alors durs et douloureux au toucher. 

Liste : quels sont les exemples de décontractant musculaire ? 

  • Coltramyl (nsfp) Miorel Gé et génériques (substance chimique : Thiocolchicoside)
  • Lumirelax (substance chimique : méthocarbamol) 
  • Hexaquine (substance chimique : quinine)
  • Okimus (substance chimique : quinine)

Le décontractyl® (substance chimique : méphénésine) et le myolastan® (substance chimique : tétrazépam) ont été retirés du marché en raison de leurs effets indésirables.  

Quels sont les décontractants musculaires sans ordonnance ? 

Dans la famille des myorelaxants, les traitements antalgiques à application locale sont disponibles sans ordonnance. Le Lumirelax n'est plus disponible sans ordonnance depuis mai 2022 à cause de signalements de convulsions et de réactions allergiques importantes.

Quelle est l'efficacité d'un décontractant musculaire ? 

D'après Éric Douriez, "il est difficile de prouver leur efficacité. D'autant qu'ils entraînent des effets indésirables alors que les pathologies visées par les décontractants musculaires sont des pathologies qui se résorbent par elles-mêmes". En effet, concernant le thiocolchicoside, principalement indiqué dans les cas de maux de dos, "aucune efficacité n'a été démontrée au-delà d'un effet placebo", alerte la revue Prescrire.  

Quels sont les effets secondaires des décontractants musculaires ? 

Le thiocolchicoside "expose à de nombreux effets indésirables notamment par sa toxicité sur les gènes (…) provoquant une variation du nombre de chromosomes, facteur potentiel de risque de cancer, d'avortements spontanés et de baisse de la fertilité masculine", souligne la revue Prescrire. Le lumirelax "expose à de nombreux effets indésirables, notamment des troubles digestifs et des atteintes cutanées (dont des angiœdèmes)", explique la revue Prescrire. En raison de signalements de convulsions et de réactions allergiques importantes, l'Agence du médicament a décidé en mai 2022 d'interdire le médicament chez les moins de 15 ans. L'hexaquine et l'okimus, prescrits pour soulager les crampes, "expose à des effets indésirables graves, parfois mortels, disproportionnés au regard d'une efficacité faible des réactions anaphylactiques, des atteintes hématologiques (dont des thrombopénies, des anémies hémolytiques, des agranulocytoses, des pancytopénies), des troubles du rythme cardiaque".

Quelles sont les contre-indications des décontractants musculaires ?

Les décontractants musculaires sont contre-indiqués dans les cas suivants : 

  • Allergie aux composants ; 
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance respiratoire 
  • Femmes enceintes et allaitantes 
  • Syndrome d'apnée du sommeil

Merci à Éric Douriez, pharmacien à Thiais. 

Source : La revue Prescrire 

Types de médicaments