Quinine : c'est quoi, paludisme, danger, boissons

La quinine est un médicament utilisé pour traiter les formes graves du paludisme et qui aurait des effets contre les crampes. Quels sont ses dangers ? Ses effets secondaires ? Quelles sont les boissons contenant de la quinine ? Précisions avec le Dr François L'Hériteau, infectiologue et à Hélène Dauptain, Pharmacienne.

Quinine : c'est quoi, paludisme, danger, boissons
© katmoy - 123RF

Définition : qu'est-ce que la quinine ?

La quinine est un alcaloïde (molécule aux propriétés pharmacologiques) utilisé pour traiter le paludisme (ou malaria), combiné à un autre médicament. On l'emploie aussi pour soigner les crampes musculaires et réguler le rythme cardiaque. La quinine provient d'un arbuste (quinquina) que l'on trouve en Amérique du Sud, dans la cordillère des Andes. Bien qu'efficace pour traiter le paludisme, la quinine s'avère toxique pour le système nerveux. C'est pourquoi elle est de nos jours remplacée par des substances dérivées comme la quinacrine ou la chloroquine.

Quels sont ses bienfaits ?

"C'est un antipaludique efficace, bien que certaines souches soient devenues résistantes à force de sa très large utilisation, ce qui fait qu'elle n'est plus le traitement de référence des accès palustres sévères (i.e. de réanimation), explique le Dr François L'Hériteau, infectiologue et coordinateur des réseaux de surveillance du CPias Ile de France. Sa marge thérapeutique (c'est-à-dire la différence entre la dose thérapeutique et la dose toxique) est étroite ce qui fait qu'elle est difficile à manier en dehors d'une surveillance médicale étroite. L'effet bénéfique est qu'elle sauve la vie du patient en cas d'accès palustre à Plasmodium falciparum (la seule espèce de paludisme responsable des formes potentiellement mortelles). En dehors de l'accès palustre aucun bienfait. Et en plus le goût est amer !".

Efficace contre le paludisme ?

Elle fait tomber la fièvre et évite que la crise de paludisme se complique.

La quinine est un traitement destiné à soigner le paludisme, une maladie tropicale transmise par les moustiques qui provoque des attaques fébriles aiguës, et potentiellement mortelles. Le paludisme est causé par l'infestation de l'organisme par des parasites. La quinine a une action d'élimination sur ces parasites. Elle fait tomber la fièvre et évite que la crise de paludisme se complique. La quinine a aussi une action préventive et réduit l'apparition de nouvelles crises. La quinine est métabolisée dans le foie et éliminée dans les urines.

Efficace contre les crampes ?

Les études recommandent de n'y recourir qu'en dernier ressort

Des études indiquent que la quinine et ses dérivés réduiraient modérément la fréquence des crampes. Mais le surdosage est associé à des effets délétères graves et parfois mortels. Les études recommandent de n'y recourir qu'en dernier ressort après avoir averti les malades du risque d'effets indésirables. Les doses de quinine utilisées dans les études (concernant les crampes et non le paludisme) étaient de 200 à 300 mg par jour.

Où la trouver ? 

La quinine est contenue en faible quantité dans des boissons amères de type Schweppes ou tonic. 

"On peut trouver la quinine dans différentes sources", poursuit Hélène Dauptain, Pharmacienne.

  • Dans certains médicaments : il s'agit de médicaments destinés à traiter des crises de paludisme résistant à d'autres antipaludiques ou de médicaments destinés à soulager les crampes nocturnes aux mollets. Ce sont donc des médicaments prescrits par un médecin pour une situation spécifique.
  • Dans certains compléments alimentaires contenant du quinquina, l'arbuste d'où est extrait la quinine.
  • Dans l'alimentation : amère, elle est utilisée comme arôme dans des boissons rafraîchissantes sans alcool (comme le bitter lemon, le Schweppes, le tonic water…), des eaux de vie à boire, des boissons contenant du vin ou certaines confiseries, comme les calissons d'Aix  par exemple. Bien évidemment à des concentrations très faibles (jusqu'à 0,1 g de quinine par litre) et sans danger pour la santé. Il est toutefois recommandé aux personnes atteintes de troubles cardiaques d'éviter d'en consommer de trop grandes quantités à titre de précaution ".

Quels sont ses effets secondaires et dangers ?

"Ses effets indésirables les plus dangereux sont l'hypoglycémie et les troubles de la conduction cardiaque (nécessitant de surveiller l'ECG, la glycémie…), insiste l'infectiologue. Un effet moins grave mais beaucoup plus fréquent (presque constant en fait) est le cinchonisme. Il s'agit d'acouphènes en cours de perfusion qui cèdent à la fin du traitement".

Quelles sont les contre-indications ?

Ce médicament est contre-indiqué en cas :

  • d'antécédent d'hypersensibilité à la quinine ou à l'un des composants,
  • de myasthénie (maladie auto-immune de la jonction neuromusculaire),
  • de troubles de la conduction intraventriculaire,
  • d'administration concomitante de quinine ou dérivés, incluant la consommation de boissons contenant de la quinine.

Merci au Dr François L'Hériteau, infectiologue et coordinateur des réseaux de surveillance du CPias Ile de France et à Hélène Dauptain, Pharmacienne chez Pharmacie Lafayette

Principes et substances actives