Positif au Covid : plus d'isolement à partir du 1er février 2023

Le Covid circule désormais très faiblement en France. Isolement, arrêt de travail, reprise... Les règles pour les cas positifs au Covid changent à partir du 1er février 2023.

Positif au Covid : plus d'isolement à partir du 1er février 2023
© 123rf

[Mise à jour le 1er février 2023 à 12h14] Dans "un contexte épidémique favorable, marqué par une très faible circulation virale en France", le ministère de la Santé a annoncé lever l'isolement systématique des personnes positives au Covid à partir du 1er février. Il n'est plus non plus nécessaire de déclarer ses cas contacts. Enfin, il n'y a plus d'arrêts de travails dérogatoires spécial Covid qui permettaient d'échapper au jour de carence. Quelles règles alors si on est positif ?

Quelles règles à partir de février si on est positif au Covid ?

A compter du 1er février 2023, l'isolement systématique pour les personnes testées positives au Covid-19 n'est plus requis. "En revanche, comme pour toute maladie à infection respiratoire aiguë, il reste fortement recommandé aux personnes testées positives au Covid-19 de respecter les gestes barrières et d'éviter le contact avec les personnes fragiles" précise le ministère. Comme en cas de grippe par exemple, si le Covid vous empêche de travailler, il faut prendre rendez-vous avec votre médecin pour lui demander un arrêt de travail. Il en déterminera la durée (comme pour n'importe quelles affection). Il n'y a plus d'arrêt de travail dérogatoire spécial Covid (voir plus bas). A compter du 31 janvier 2023, le téléservice "Contact Covid" de l'Assurance maladie qui permettait l'identification et la prise en charge des personnes malades du Covid-19 et des cas contacts est fermé. Plus besoin donc d'aller déclarer ses cas contacts.

Comment peut-on être encore positif après la vaccination ?

Comme le rappelle le Dr Thierry Prazuck, "certaines personnes ne répondent pas toujours bien au vaccin et ne développent pas assez d'anticorps". Environ 6 mois après la dernière injection, le nombre d'anticorps diminue drastiquement. "C'est pour ça que l'on recommande fortement à la population de faire une dose de rappel", défend le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital d'Orléans. Mais même avec une dose de rappel, voire deux ou trois, le virus peut encore contaminer, très probablement parce qu'il mute comme on le voit avec les différents lignages du variant Omicron et les vagues qui ne s'arrêtent pas.

Combien de temps est-on contagieux ?

Selon les études menées depuis la diffusion du variant Omicron, on serait contagieux environ une semaine quand on a le Covid mais cette durée varie selon les individus a rappelé la présidente du Covars Brigitte Autran en octobre 2022 sur France Inter : "La charge virale varie énormément en fonction de la gravité de la maladie et de la symptomatologie. On n'excrète pas les mêmes quantités de virus si on a un virus qui infecte plutôt le nez ou plutôt la gorge. Il y a bien sûr une proportionnalité entre le nombre de particules virales qu'on produit et le nombre de contaminations qu'on risque de faire."

Quand refaire un 2ème test ?

L'isolement des personnes positives au Covid étant levé à partir du 1er février 2023, il n'y a plus de deuxième test à réaliser pour le lever plus tôt.  

Que faire si on est positif au Covid et non vacciné ?

Il n'y a plus de consignes d'isolement systématique pour les personnes positives au Covid, vaccinées ou non vaccinées.

Puis-je travailler si je suis positif au Covid ?

Oui si votre état de santé le permet. Les personnes positives au Covid ne sont plus tenues de s'isoler. En revanche, elles doivent respecter les gestes barrières donc porter le masque si vous devez travailler en présentiel par exemple ou demander s'il est possible de télétravailler. Si votre état de santé ne vous permet pas de travailler, il faut consulter le médecin traitant pour demander un arrêt maladie, comme pour n'importe quelles infections hivernales.

Peut-on avoir un arrêt de travail si on est positif au Covid ? 

Oui une personne positive au Covid peut bénéficier d'un arrêt de travail si elle ne peut pas télétravailler ou, si elle le peut, mais que son état de santé ne lui en donne pas la possibilité. En revanche, à compter du 31 janvier 2023, le dispositif dérogatoire de prise en charge des arrêts maladie liés au Covid-19 (sans jour de carence) est arrêté. Le médecin peut vous délivrer un arrêt maladie classique avec des jours de carence selon votre Convention professionnelle. Il en déterminera la durée avec vous, selon votre état de santé. 

Merci au Dr Thierry Prazuck, infectiologue et chef du service de maladies infectieuses de l'Hôpital d'Orléans. Propos recueillis en novembre 2021.

Source : Lutte contre l'épidémie de Covid-19 : entrée en vigueur de plusieurs évolutions législatives à compter du 31 janvier 2023, Ministère de la Santé, 28 janvier 2023.

Autour du même sujet

Vivre avec le virus