Système musculaire : définition et anatomie des muscles du corps humain

Les muscles sont des tissus du corps humain composés de fibre musculaire, qui se contractent lors des mouvements corporels. On dénombre 656 muscles dans le corps humain. Quel est leur rôle ? Quelles sont les principales maladies des muscles ?

Système musculaire : définition et anatomie des muscles du corps humain
© maridav - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un muscle ?

Les muscles sont des tissus contractiles qui permettent la réalisation de différents gestes et notamment d'animer certaines parties du corps. La forme des muscles peut être allongée, plate ou circulaire selon leur position dans leur corps et leur fonction. L'ensemble des muscles du corps représente 30 à 40 % de l'ensemble du poids corporel. Ils sont principalement constitués d'eau (80 %), mais comportent aussi des protéines (17 %), du glycogène (1 %), des lipides (1 %) et des sels minéraux (1 %).

Schéma du système musculaire

muscles-corps-humain
© Santé Médecine / Journal des Femmes

Liste des principaux muscles

On repartit les muscles sous forme de groupes musculaires selon leur localisation anatomique et leur fonction commune :

Types de muscles

Il en existe trois types de muscles en fonction de leur localisation et de leur fonction :

  • Les muscles lisses, tels que ceux présents au niveau de l'estomac, qui fonctionnent sans stimulus volontaire (c'est-à-dire sans la volonté).
  • Le muscle strié cardiaque (le myocarde) qui est un muscle différent des autres, notamment car il est soumis à l'influence des hormones, et se contracte de façon involontaire.
  • Les muscles striés squelettiques qui sont liés aux os et permettent de se mouvoir. Ils sont contrôlés par la volonté.  

Exemples de maladies des muscles

Le muscle peut être le siège de diverses pathologies :

  • Le myome, une tumeur bénigne du tissu musculaire, qui peut toucher n'importe quel tissu musculaire lisse ou plus rarement au niveau des fibres musculaires striées comme le myocarde et les muscles squelettiques.
  • Les myopathies, des maladies du muscle responsables d'une faiblesse musculaire ou d'une intolérance à l'exercice avec des douleurs, des crampes, et une sensation d'épuisement. Elles peuvent aller jusqu'à des épisodes de destruction musculaire (rhabdomyolyse) provoqués par l'exercice. Elles sont le plus souvent génétiques et pour l'instant difficiles à traiter.
  • Les maladies neuromusculaires qui atteignent les cellules nerveuses qui contrôlent les muscles. Elles provoquent souvent une amyotrophie des muscles, c'est à dire une perte de volume et de fonction. C'est le cas par exemple des amyotrophies spinales, de la sclérose latérale amyotrophique, des neuropathies périphériques, ou de la myasthénie.
  • Les traumatismes (en particulier chez le sportif), qui peuvent apparaître de façon brutale ou chronique. Ils provoquent en général des douleurs pendant ou après l'effort avec une impotence fonctionnelle. Ils vont de la simple contracture ou courbature, à l'élongation, et même a la déchirure (claquage).

Pour prévenir tout problème musculaire lors de l'activité physique, n'oubliez pas de bien vous échauffer avant la pratique, de boire pendant l'effort et de vous étirer après. En cas de douleur ou de gêne, il est conseillé d'arrêter toute activité et de consulter son médecin.