Ligament : rôle, anatomie, croisé, déchiré, schéma

Le ligament est une bande de tissu résistante, essentielle pour stabiliser une articulation et contrôler le mouvement articulaire. Quelles sont les principales maladies des ligaments ? Quand l'intervention chirurgicale est-elle indiquée ? Le point avec le Professeur Aleth Perdriger, chef du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.

Ligament : rôle, anatomie, croisé, déchiré, schéma
© magiceyes/123RF

Définition : qu'est-ce qu'un ligament ?

Un ligament est une bande de tissu conjonctif fibreux très solide, élastique et qui relie les os entre eux au sein d'une articulation. Les principales pathologies des ligaments sont liées à des traumatismes : entorses bénignes lorsque les fibres des ligaments sont trop étirées ou entorses graves en cas de rupture ligamentaire. D'autres ligaments n'ont rien à voir avec les articulations et relient des organes entre eux, comme le ligament gastro-splénique qui relie l'estomac et la rate. 

Quel est son rôle ?

Les ligaments ont pour rôle de relier les deux os d'une articulation afin d'éviter une laxité trop importante de cette dernière, c'est-à-dire qu'elle aille dans tous les sens. Les ligaments participent également à l'orientation des mouvements de l'articulation. L'insertion des ligaments sur l'os va donner une structure rigide de l'articulation. Le ligament permet ainsi le mouvement, mais évite aussi aux os de bouger de façon excessive ce qui prévient des luxations en cas de mouvements forcés.

Anatomie et schéma 

Les ligaments relient les os entre eux, ils sont donc présents sur toutes les articulations du corps. "Par exemple, au niveau du genou, les ligaments croisés empêchent les mouvements du genou en avant et les ligaments latéraux empêchent les mouvements latéraux de la jambe sur la cuisse, pour permettre au genou d'être bien stable et bien solide à la marche", illustre la rhumatologue. Au niveau de la cheville, les deux principaux ligaments sont le ligament collatéral médial en interne, et le ligament collatéral latéral en externe. Ces ligaments limitent les mouvements de la cheville sur le côté à la marche et permettent de bien poser le pied, même si le sol n'est pas plat. "Dans une entorse de cheville, ces ligaments sont touchés et la marche est douloureuse et instable. Au niveau du poignet et des doigts, les ligaments de la face palmaire de la main permettent de fléchir les doigts et les ligaments latéraux sur les doigts permettent aux doigts de rester bien droits lors de la flexion. En cas de traumatisme, le doigt peut partir de travers, perdre de la force et faire souffrir", continue-t-elle. 

ligament-schema-genou-image
Schéma des ligaments et de l'anatomie du genou. © 123RF- elina33

Maladies des ligaments 

Il existe deux types de maladies des ligaments : 

Les atteintes liées à des traumatismes sur les tendons. "Les traumatismes peuvent être causés par la répétition d'une même geste (microtraumatismes) ou par un traumatisme plus violent, causé par un accident ou un geste trop fort. Dans ces deux cas, le ligament peut se déchirer ou se rompre. Ce sont les entorses ligamentaires, également appelées élongations, ou les déchirures ligamentaires", indique le Pr Aleth Perdriger. 

Les atteintes des tendons liées à une inflammation. L'inflammation est le plus souvent locale, sur une seule articulation. "La cause la plus fréquente est l'atteinte d'un tendon secondaire à la présence d'une calcification", explique la rhumatologue. 

Rupture des ligaments croisés

La rupture des ligaments croisés désigne la déchirure partielle ou totale des deux ligaments situés dans le genou : le ligament antérieur et le ligament croisé postérieur. Ils sont baptisés ainsi parce qu'ils se croisent au centre du genou, dont ils assurent la stabilité. "Chez le sujet jeune, la rupture des ligaments croisée concerne principalement les sportifs, dont l'activité exerce un fort impact sur les articulations avec  une sur-sollicitation des ligaments du genou", commente le Pr Aleth Perdriger. Elle survient brutalement, à la suite d'un traumatisme, et se manifeste par un craquement, un gonflement du genou, une douleur intense et l'impossibilité de poser le pied par terre. "La prise en charge de la douleur repose, en premier lieu, sur l'application de glace sur le genou et la surélévation de la jambe afin de diminuer l'œdème. Mais La rupture peut également survenir chez un sujet plus âgé, pour un traumatisme moindre. Selon le profil du patient, une intervention chirurgicale peut être indiquée", nuance la spécialiste.  

Syndrome d'Ehlers Danlos

Le Syndrome d'Ehlers Danlos est une maladie génétique qui se traduit essentiellement par une élasticité anormale de la peau et une hypermobilité articulaire. Si ce syndrome est malheureusement incurable, il ne modifie pas l'espérance de vie des personnes qui en sont atteintes.

Médecin spécialiste des ligaments

Le rhumatologue est le médecin spécialiste des ligaments. Plus largement, il s'occupe de toutes les pathologies liées à l'appareil locomoteur, c'est-à-dire les muscles, les articulations, les os, la colonne vertébrale et les tendons. "La médecine physique et de réadaptation peut également prendre en charge les atteintes des ligaments, surtout quand cette atteinte est chronique", ajoute le Pr Aleth Perdriger. 

Examens des ligaments

L'exploration des ligaments peut être réalisée par un examen clinique, une échographie et/ou plus rarement une IRM. "La radiographie et le scanner ne permettent de visualiser directement les ligaments, mais sont parfois utiles pour voir si l'articulation a été abimée par la rupture des ligaments", souligne la rhumatologue.  

Opération des ligaments

L'opération des ligaments est indiquée quand une articulation est instable, mais qu'elle n'est pas abimée. "Par exemple, si le tendon de votre épaule est cassé mais que l'articulation est en bon état, l'intervention chirurgicale au niveau du tendon peut être préconisée pour permettre le mouvement et protéger l'articulation, argue le Pr Aleth Perdriger. Parfois, il vaut mieux ne rien faire parce que l'intervention risque d'endommager l'articulation. Une opération des ligaments est décidée en fonction de la douleur, de la gêne fonctionnelle, du retentissement sur l'articulation et de la profession du patient. Ainsi, un sportif de haut niveau qui a besoin d'un genou performant va se faire opérer du ligament. En revanche, une personne qui reste assise toute la journée non."

Merci au Professeur Aleth Perdriger, chef du service de Rhumatologie du CHU de Rennes.