Tissu conjonctif : définition, types, maladies

Tous les organes du corps sont organisés autour de ce tissu, sorte de soutien constitué de fibres. Indispensables au bon fonctionnement de l'organisme, celui-ci peut être affecté par différentes pathologies. Les détails avec le Dr Philippe Goëb, médecin généraliste

Définition : que sont les tissus conjonctifs de l'homme ?

Un tissu se définit comme un ensemble de cellules de même constitution et exerçant une même fonction. Les tissus conjonctifs (ou système conjonctif) sont des tissus qui ont pour fonction de servir de soutien, de protéger les autres tissus corporels et d'assurer l'intendance des tissus fonctionnels comme l'apport des nutriments et élimination des déchets. "Ils sont localisés au sein des différents organes et représentent une grande partie du tissu cellulaire de l'organisme. Ils sont constitués de trois éléments : des fibres de collagène, solides et épaisses, des fibres élastiques et des fibres réticulées ; un liquide interstitiel qui se renouvelle par l'intermédiaire des canaux lymphatiques ; et des cellules, notamment les fibroblastes qui fabriquent les fibres de collagène, les cellules immunocompétentes, ainsi que tout un ensemble de structures telles que les capillaires sanguins, les canaux lymphatiques, les fibres nerveuses…", explique le Dr Philippe Goëb.

Types : quels sont les tissus conjonctifs ?

Chaque tissu conjonctif possède sa fonction et participe à la structure de l'organe auquel il appartient :

  • Les tissus conjonctifs de soutien : ils ont pour fonction de soutenir les différentes structures des organes, des veines, des os, des muscles…
  • Le tissu conjonctif des structures articulaires et peri articulaires très riches en collagène.
  • Le tissu conjonctif du tissu osseux.

Maladies des tissus conjonctifs

  • Les maladies auto-immunes comme un lupus, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ou une sclérose systémique : elles affectent le tissu conjonctif de différents organes dont les parties fonctionnelles ne sont plus correctement ni nourries ni débarrassées de leurs toxines.
  • Le syndrome d'Ehlers-Danlos est une maladie génétique qui perturbe la production de collagène. Cette anomalie entraîne une hyper-élasticité de la peau accompagnée de déchirures musculaires fréquentes, et d'un temps de cicatrisation allongé mais également des hématomes, des hernies et des douleurs articulaires chroniques. Elle fragilise également les vaisseaux sanguins, pouvant provoquer de sérieux problèmes cardio-vasculaires.

Examens des tissus conjonctifs

"Il s'agit principalement de biopsies pour examen anatomo-pathologique, c'est à dire étude au microscope des structures et cellules des tissus atteints", précise le Dr Goëb.

Merci au Dr Philippe Goëb, médecin généraliste

Anatomie