Acide lactique : définition, sport, dosage, comment l'éliminer ?

Naturellement produit par l'organisme, notamment pendant le sport, l'acide lactique permet de faciliter l'utilisation du glucose. Mais en quantité excessive, il peut être délétère à l'organisme. Effets, dosage... Comprendre.

Acide lactique : définition, sport, dosage, comment l'éliminer ?
© 123RF-ammentorp

Définition

L'acide lactique est une substance produite par les globules rouges, les cellules musculaires et celles de la peau, ainsi que par les reins, lorsque l'oxygène vient à manquer, notamment lors d'un exercice musculaire très intense. " Il métabolise le glucose, une substance qui apporte de l'énergie pour l'organisme ", explique le Dr. Christophe Delong, médecin du sport.

Production

Il est produit naturellement par le corps pendant l'effort physique et en disparaît une heure après. On en trouve également dans les produits laitiers, le vin, les fruits et légumes.

Acide lactique et muscles

Les cellules musculaires produisent de l'acide lactique lorsque les muscles sont intensivement mobilisés. "Pendant l'exercice physique, l'acide lactique est produit en grande quantité par les cellules musculaires. La quantité d'acide lactique synthétisée par les muscles en activité est directement en rapport avec l'entraînement des groupes musculaires concernés, l'intensité de l'exercice et la quantité de cellules stimulées. Il est ensuite libéré et capté par le foie où il participe à la néoglucogenèse, c'est-à-dire la production de glucose. Il permet l'utilisation de l'énergie contenue dans l'acide lactique par d'autres cellules de l'organisme mieux oxygénées" explique le Dr. Delong.

Acide lactique et crampes

C'est cet acide qui est responsable des crampes musculaires en cas de trop forte accumulation.

Acide lactique et sport

Lors de la pratique d'une activité physique, les muscles ont besoin d'un maximum d'oxygène. S'ils en manquent, ils sécrètent de l'acide lactique, un mode de production qui leur permet d'utiliser du glucose. Si, au terme de l'effort, la circulation sanguine n'est pas suffisante pour l'évacuer, il irrite les fibres nerveuses et provoque des douleurs et des brûlures.

Comment éliminer l'acide lactique ?

Le mieux est de réduire l'effort mais sans l'arrêter complètement afin de stimuler la circulation sanguine et favoriser l'élimination des déchets. Il faut donc privilégier les activités physiques douces comme les étirements, le vélo, la marche à pieds… durant 20 à 30 minutes. Prendre une douche froide, porter des vêtements de compression ou avoir recours à l'électrostimulation sont d'autres astuces pour évacuer l'acide lactique.

Dosage et taux normal

Son dosage est un examen sanguin. Il permet de dépister une acidose lactique. "Il existe 2 principaux types d'acidose lactique : l'Acidose lactique de type A qui est la nécrose d'un organe ou viscère et l'Acidose lactique de type B, dont les causes métaboliques multiples, et qui est moins grave", précise le Dr. Delong.

Certains symptômes caractérisent cette maladie :

  • Une respiration difficile
  • Des douleurs diffuses
  • Des crampes musculaires
  • Des nausées et des vomissements

Le prélèvement se fait en général dans le pli du coude. Les valeurs normales d'acide lactique dans le sang veineux sont comprises entre 4,5 et 19,8 mg/dl. En-dessous, ce peut être le signe que l'organisme manque d'oxygène. Au-dessus, ce peut être le signe de maladies comme une insuffisance respiratoire, rénale ou ventriculaire, un diabète, une leucémie…

Merci au Dr. Christophe Delong, médecin du sport.

Anatomie