Rachis : lombaire, cervical, anatomie de la colonne vertébrale

Situé entre la tête et le bassin, le rachis, également appelé "colonne vertébrale", est l'axe principal de notre corps. Comment se divise-t-il ? Quelles sont les principales anomalies du rachis ? Réponses avec le Professeur Aleth Perdriger, chef du service Rhumatologie du CHU de Rennes.

Rachis : lombaire, cervical, anatomie de la colonne vertébrale
© olegdudko - 123RF

Définition : qu'est-ce que le rachis ?

Le rachis est tout simplement l'autre nom pour désigner la colonne vertébrale. Il constitue donc une colonne osseuse formée par la superposition de vertèbres, articulées entre elles grâce à des disques intervertébraux de nature fibreuse. 

Anatomie : rachis cervical, lombaire, dorsal...

Le rachis s'étend de la base du crâne au bassin, et remplit plusieurs fonctions essentielles, dont le soutien de la tête et de l'ensemble du squelette humain, ainsi que la protection de la moelle épinière. Les 7 premières vertèbres sont nommées vertèbres cervicales, les 12 suivantes vertèbres dorsales ou thoraciques, et les 5 dernières vertèbres lombaires constituant les 24 vertèbres de la colonne. Elles sont étendues à 33 si l'on compte les 5 vertèbres sacrées et les 4 coccygiennes. Il est courbé naturellement, et réalise une sorte de S avec une courbure antérieure au niveau des vertèbres cervicales appelée lordose cervicale, une postérieure au niveau du rachis dorsal appelée cyphose dorsale, et une autre antérieure au niveau des lombaires appelée lordose lombaire. À chaque niveau, sortent des nerfs issus de la moelle épinière qui vont innerver différentes zones cutanées et différents muscles. 

Schéma du rachis entier

schéma rachis
Schéma du rachis © Sante-Medecine.net


Examens du rachis : IRM, radio...

Quand une douleur du dos persiste, des examens peuvent être prescrits. "Après un examen clinique du rachis lombaire, le rhumatologue peut prescrire une radiographie à visée de débrouillage, indique le Pr Aleth Perdriger. Une IRM du rachis cervical, dorsal ou lombaire (voire du rachis dans son ensemble) permettra de faire la part entre une cause inflammatoire ou mécanique et de déterminer s'il y a une atteinte dégénérative discale. Grâce à des coupes transversales, le scanner donnera quant à lui une meilleure image de tout ce qui est osseux. Enfin, s'il y a une atteinte de tout le rachis et qu'on ne sait pas exactement ce qu'il y a, la scintigraphie sera privilégiée. En revanche, on ne fait pas d'échographie du rachis."

Maladies et anomalies du rachis 

Les pathologies de la colonne vertébrale peuvent être dégénératives (discopathie,  hernie discale, compression de nerfs, scoliose, arthrose), traumatiques (fractures vertébrales) tumorales infectieuses. Au niveau du rachis, l'atteinte peut être osseuse, ligamentaire ou musculaire : 

→ Une atteinte osseuse : "Il peut s'agit d'une fracture, d'une déformation, d'une lyse osseuse, d'ostéoporose, de tumeurs ou de métastases cancéreuses, d'ostéonécrose, d'ostéomyélite, d'une maladie de Paget ou de dysplasie osseuse", explique la rhumatologue. 

→ Une atteinte ligamentaire : "Au niveau de l'insertion sur l'os avec des maladies qui vont ossifier le ligament (maladie de Forestier) ou la spondylarthrite (prolifération osseuse qui va entraîner une raideur du dos)", précise la spécialiste. 

→ Une atteinte musculaire : "Notamment avec des myopathies qui font que les gens n'arrivent plus à se redresser", observe le Pr Aleth Perdriger.

Quel spécialiste consulter ?

Le spécialiste du rachis est le rhumatologue. 

Merci au Professeur Aleth Perdriger, chef du service Rhumatologie du CHU de Rennes.