Perte de goût (agueusie) : causes et comment le retrouver ?

L'agueusie correspond à la perte de goût partielle ou totale. La personne ne parvient plus à déterminer les saveurs de ce qu'elle mange. Avec la perte d'odorat, c'est l'un des nouveaux symptômes évoqués par les patients atteints du coronavirus. Quand s'inquiéter et quels traitements pour la soigner et la retrouver ?

Perte de goût (agueusie) : causes et comment le retrouver ?
© Pormezz - Adobe Stock

Définition : qu'est-ce que l'agueusie ?

L'agueusie est un terme médical qui correspond à la perte de l'un des cinq sens : le goût. Elle se manifeste par une absence partielle (dans la plupart des cas) ou totale (plus rare) de goût lorsque l'on dépose une substance sur nos cellules sensorielles (qui sont situées surtout sur la langue (les papilles) et le voile du palais). Concrètement, une personne atteinte d'agueusie a de grandes difficultés à reconnaître les aliments qu'elle mange et à percevoir leurs saveurs. Les personnes agueusiques confient parfois avoir l'impression de "mâcher du carton ou du papier". Cela s'accompagne souvent d'une perte d'odorat (appelée médicalement l'anosmie). A noter qu'il s'agit de la maladie dont souffre le célèbre critique gastronomique Charles Duchemin (incarné par Louis de Funès) dans le film "L'Aile ou la Cuisse".

Causes d'une perte de goût

L'agueusie est due à une altération des récepteurs du goût sur la langue, le voile du palais ou/et sur la paroi du pharynx. Cette altération peut être causée par :

  • Une lésion nerveuse, survenue à la suite d'un traumatisme crânien ou d'une paralysie faciale (due à un AVC par exemple). 
  • La prise de certains traitements lourds comme une radiothérapie ou une chimiothérapie.
  • Un mauvais état de la bouche et des dents.
  • Le Syndrome de Gougerot-Sjögren, une maladie auto-immune des tissus conjonctifs, caractérisée par une insuffisance de production de certaines glandes.
  • La prise de médicaments comme les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (utilisés contre l'hypertension artérielle, les maladies coronariennes ou l'insuffisance cardiaque chronique). 
  • Une infection (une mycose ou une tumeur) des voies respiratoires supérieures, de la bouche, de la langue, notamment lors d'un cancer de la sphère ORL.
  • L'inhalation excessives de substances toxiques (tabac, alcool, drogues..)
  • La vieillesse.
  • Des troubles psychiatriques (hallucinations).

Perte de goût : un signe évocateur du coronavirus ?

La perte de goût (avec la perte d'odorat) feraient également partie des symptômes évoqués par les patients atteints du Covid-19. "Même si ce sont des données préliminaires, [ces symptômes] seraient liés au coronavirus", a signalé Jérôme Salomon, Directeur de la Santé, lors du point de situation du 20 mars. Ces signes auraient été rapportés lors "de formes peu sévères du coronavirus et plutôt chez le sujet jeune", a-t-il complété. Dans ce contexte d'épidémie, le Syndicat national des médecins spécialistes en ORL et chirurgie cervico-faciale (SNORL) conseille aux personnes présentant ces symptômes de rester confinées chez elles et de surveiller l'apparition d'autres symptômes évocateurs du Covid-19 (fièvre, toux, difficultés à respirer...), d'appeler leur médecin traitant en cas de besoin et d'éviter de recourir à l'automédication. Dans l'état actuel des choses, elle recommande par ailleurs aux médecins de ne pas administrer "de corticoïdes par voie générale ou locale devant tout tableau clinique comportant une anosmie ou une agueusie" ainsi que des lavages de nez (ils seraient susceptibles de disséminer les particules virales le long des voies aériennes). 

Symptômes : comment reconnaître une agueusie ?

Il existe 4 saveurs fondamentales :

  • Le sucré (un gâteau, la banane, le miel, la confiture...)
  • Le salé (la sauce soja, la sardine, le fromage...)
  • L'acide (le citron, la groseille, l'orange, la prune...)
  • L'amer (l'artichaut, la bière, l'endive...)

Une 5e saveur a été déterminée par un chercheur japonais au début du XXe siècle : il s'agit de l'umami (ou glutamate) qui correspondrait à la sensation ressentie lorsqu'on mange de la viande (de la charcuterie par exemple) ou des tomates. Quand on mange un aliment, d'autres sensations gustatives peuvent être perçues comme le piquant (piment, oignon, radis, poivre...), le métallique, le goût du gras (beurre, huile, fritures...), le brûlant (alcool...) ou la fraîcheur (menthe, bonbon mentholé...).

L'agueusie se manifeste par une perte du goût, partiellement ou totalement. Concrètement, la personne ne parvient pas à reconnaître les aliments ni à déterminer la saveur de ce qu'elle mange : si c'est salé, sucré, acide ou amer... La perte de goût est le plus souvent associée à la perte de l'odorat. L'agueusie peut être une importante source de frustration et entraîner à terme des troubles alimentaires comme l'anorexie ou la boulimie ainsi que des carences (anémie). 

Quand s'inquiéter et qui consulter ?

Il est conseillé de demander l'avis de votre médecin traitant par téléphone ou pas téléconsultation, si vous constatez une perte brutale de goût ou d'odorat. D'autant plus si cette perte de sensations olfactives et gustatives s'accompagne d'autres symptômes (écoulement nasal, toux, sensation d'oppression dans les sinus, nez bouché, courbatures, difficultés à respirer...). Il est déconseillé de recourir à l'automédication "sans un avis spécialisé de son médecin ou de son ORL", tient à préciser le SNORL. Seuls des spécialistes de santé peuvent définir si le patient doit prendre ou non un traitement spécifique. 

Diagnostic

Pour établir le diagnostic d'agueusie, le médecin questionne le patient sur ses antécédents, ses habitudes alimentaires, ses éventuelles allergies, son éventuelle consommation de tabac et son éventuelle prise de médicaments... Sont également vérifiés la respiration nasale, l'hygiène bucco-dentaire et l'état de langue pour voir si les papilles linguales sont normales. Le médecin généraliste peut orienter son patient vers un spécialiste ORL qui va pouvoir procéder à un examen ORL complet. Des examens complémentaires (gustométrie chimique ou électrogustométrie) peuvent s'avérer nécessaires pour déterminer avec précision quelles parties de la langue sont concernées. Enfin, il faut parfois réaliser un examen neurologique pour vérifier qu'il n'y a pas d'atteinte des nerfs. 

Traitement : comment soigner l'agueusie ?

Les traitements pour soulager l'agueusie sont possibles, mais limités. Ils sont prescrits au cas par cas et passent par :

  • La modification de l'hygiène bucco-dentaire,
  • L'arrêt du tabac
  • Le traitement antifongique contre des éventuelles infections,
  • L'utilisation de la salive artificielle (notamment en cas de Syndrome de Gourgerot-Sjögren)
  • La modification de traitement médicamenteux.

En revanche, lors d'une agueusie due à l'altération des cellules sensorielles causée par une lésion nerveuse ou à la vieillesse, la perte du goût peut être définitive et aucun traitement ne pourra être efficace. 

Sources : Association SOS Anosmie et Agueusie / Article "Les troubles de l'odorat", B.N. Landis, Revue médicale Suisse 2007 / Présentation des troubles de l'odorat et du goût, Marvin P. Fried, MD, Montefiore Medical Center, The University Hospital of Albert Einstein College of Medicine, MSD.