Perte d'appétit : quelles causes, quand s'inquiéter ?

Une perte d'appétit est le symptôme d'un état pathologique, durable ou transitoire. Si elle ne dure que quelques jours, il n'y a pas lieu de s'en inquiéter. Si la perte d'appétit s'installe, alors il est important de consulter son médecin.

Perte d'appétit : quelles causes, quand s'inquiéter ?
© giggsy25

Quelles sont les causes possibles d'une perte d'appétit ? 

Lorsqu'elle est transitoire, la perte d'appétit est bénigne. Fortes chaleurs, grippe, rhinite, cycle menstruel douloureux, stress, altération de l'humeur. Les causes peuvent être nombreuses et la perte d'appétit passagère est sans gravité. La perte d'appétit peut s'installer dans le temps et devenir permanente lorsqu'elle est due à un trouble psychiatrique, une maladie du système digestif, une maladie cardiaque, une infection...

Quels sont les signes d'une perte d'appétit ? 

"Le premier signe évident de la perte d'appétit est la perte de poids, ainsi qu'une diminution de la masse musculaire", explique le Dr Faïza Bossy, médecin généraliste à Paris. "Assez rapidement s'installe une fatigue généralisée due aux carences en nutriments et en vitamines", ajoute-t-elle. Parmi les autres signes, on retrouve les : 

  • Maux de ventre
  • Diarrhées 
  • Constipations
  • Nausées 
  • Vomissements

"Enfin, la perte d'appétit durable entraîne un dysfonctionnement de l'ensemble des organes et un affaiblissement du système immunitaire. Le patient est alors très fragilisé et sera plus sensible aux maladies infectieuses", précise la généraliste. 

Quelles sont les maladies qui peuvent provoquer une perte d'appétit ? 

La perte d'appétit qui s'installe est le symptôme d'une cause sous-jacente : 

  • La dépression : "un dégoût de tout dont celui de la nourriture"
  • Les troubles alimentaires : anorexie ou boulimie 
  • Une maladie inflammatoire : "la douleur occasionne la perte d'appétit (migraine, endométriose, fibromyalgie, arthrite...)"
  • Les infections virales ou bactériennes
  • Une maladie digestive : maladie de Crohn, gastrite, maladie du pancréas, colons irritables
  • Les intolérances alimentaires
  • Les cancers
  • Les démences
  • Une insuffisance cardiaque
  • Le diabète 
  • La dépendance à l'alcool, aux drogues dures
  • Les traitements tels que la chimio ou la radiothérapie
  • L'âge : "en vieillissant, il est fréquent de ne plus ressentir ni la soif, ni la faim". 

Quand s'inquiéter d'une perte d'appétit ? 

La situation peut durer un moment avant que le patient ne s'inquiète, ou ne prenne conscience, de la situation. "Souvent, je reçois ces patients dans mon cabinet car la famille les a alertés sur leur perte de poids ou ils consultent car ils sont extrêmement fatigués. Ils ont beau dormir, le sommeil n'est pas compensateur, ce qui n'est pas normal", explique Faïza Bossy. S'il s'agit d'une perte d'appétit transitoire, il n'y a rien à faire de particulier sinon attendre que cela passe. "Si la sensation de faim disparaît de manière importante et continue, il est important de consulter son médecin assez rapidement", prévient la spécialiste. "A partir du moment, où on a perdu plus de 5 % de son poids corporel et de sa masse musculaire en moins de six mois ou 10 % en un an, sans démarche de régime, il y a un problème médical sous jacent", précise-t-elle. Faïza Bossy ajoute : "En outre, si on se rend compte qu'il y a une rupture par rapport aux habitudes, je conseille là encore de consulter"

"On est en danger à partir du moment où on perd 5 à 10 % de son poids"

Quels sont les dangers d'une perte d'appétit ? 

"On est en danger à partir du moment où on perd 5 à 10 % de son poids. Les carences seront alors trop importantes et le système immunitaire très affaibli. Le patient est très vulnérable tant sur le plan physique qu'intellectuel, il est important qu'il soit pris en charge par un médecin", note la généraliste.  

Que faire en cas de perte d'appétit ?

La perte d'appétit est un symptôme. "En cas de perte d'appétit, il faut d'abord traiter la cause. Cela peut prendre du temps et nécessiter des examens complémentaires pour la trouver (bilan biologique, échographies, radio, IRM...) et parfois une prise en charge psychologique. Il faut bien comprendre qu'aucun remède miracle ne permet de retrouver l'appétit", prévient je pense Faïza Bossy. Des compléments alimentaires peuvent toutefois être prescrits, très riches sur un plan énergétique, ils sont notamment adaptés pour les personnes âgées ou les patients sous chimio ou radiothérapie. 

Merci au Dr. Faïza Bossy, médecin généraliste à Paris.

Alimentation et maladies