Les maladies de la thyroïde

Il existe différentes pathologies, plus ou moins sérieuses, de la thyroïde. Lesquelles ? Quels sont leurs symptômes et comment les prendre en charge ? Le Docteur Alain Scheimann, endocrinologue, nous éclaire.

Les maladies de la thyroïde
© Dolgachov - 123RF

Rôle de la thyroïde

La thyroïde est une glande endocrine, c'est-à-dire spécialisée dans la fabrication d'hormones. Elle est constituée de deux lobes, eux-mêmes séparés par un isthme central. Le Docteur Scheimann rappelle l'importance fondamentale de la thyroïde : "Elle produit des hormones qui facilitent le travail des cellules et interviennent à tous les niveaux de l'organisme : le coeur, les yeux, les muscles, le cerveau..."

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie qui concerne environ 4% de la population générale est causée par la sous-activité de la glande thyroïde, qui ne parvient pas à produire une quantité suffisante d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). Elle entraîne des manifestations variées, comme un ralentissement du rythme cardiaque et du transit intestinal, une frilosité, une prise de poids ainsi qu'une baisse de la libido.

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie, qui concerne moins de 1% de la population générale, est causée par la sur-activité de la glande thyroïde, qui se met à produire une quantité trop importante d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). Elle entraîne une accélération de nombreuses fonctions de l'organisme comme, par exemple, une augmentation de la température corporelle, une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements, un amaigrissement ou une anxiété.

Goitre thyroïdien

Le goitre correspond à une augmentation de volume de la thyroïde. Il est souvent de petite taille, mais peut atteindre un volume plus important et provoquer une gêne lors de la déglutition. La majorité des maladies de la thyroïde, à commencer par l'hyper et l'hypothyroïdie, peuvent provoquer un goitre.

Thyroïdite

La thyroïdite est une inflammation de la thyroïde. Il existe plusieurs types de thyroïdites dont :

• la thyroïdite auto-immune

• la thyroïdite de Hashimoto

• la thyroïdite de De Quervain,

• la thyroïdite de Riedel

• la thyroïdite du post partum.

Nodules de la thyroïde

Un nodule thyroïdien est une grosseur anormale, généralement arrondie, localisée au niveau de la thyroïde. Les nodules de la thyroïde sont fréquents. Ils sont le plus souvent de petite taille et non douloureux. Environ 7% d'entre eux sont cancéreux chez l'adulte (30% chez l'enfant). Les nodules toxiques, appelés nodules chauds, qui représentent environ 5% des nodules, nécessitent l'ablation d'un ou deux lobes de la thyroïde selon le nombre de nodules et l'utilisation d'iode radioactif pour les détruire.

La majorité des nodules froids uniques même si le bilan thyroïdien est normal, nécessitent une intervention chirurgicale car certains peuvent évoluer vers un cancer. Lors de la présence d'un nodule unique, l'intervention chirurgicale consiste à retirer le côté de la thyroïde où siège le nodule. L'examen du nodule au cours de l'intervention permet de préciser sa nature bénigne ou maligne. Dans ce dernier cas, la thyroïde pourra être retirée. Les ganglions lymphatiques autour de la thyroïde seront prélevés. Le pronostic de ce cancer est de plus de 94% de guérison définitive.

Cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde reste très rare en France (il se situe au 12e rang de tous les cancers). On dénombre 5 à 7 000 nouveaux cas chaque année chez l'adulte. Il se manifeste par la présence d'un nodule à la base du cou. Ce nodule est en général très dur et s'accompagne d'une inflammation des ganglions du cou. Le pronostic du cancer de la thyroïde est favorable puisque la survie à 10 ans est supérieur à 90%.

Le traitement est généralement chirurgical. L'intervention, qui est effectuée sous anesthésie générale, consiste à enlever la totalité de la glande thyroïde (thyroïdectomie totale). Elle est le plus souvent suivi par un traitement avec de l'iode radioactif. Une supplémentation en hormone thyroïdienne (Lthyroxine) est aussi donnée pour remplacer la thyroïde enlevée.

Goitre multi-nodulaire

Le goitre multi-nodulaire provient du développement de plusieurs nodules situés dans les deux lobes de la thyroïde qui augmente alors de volume et entraîne le goitre. Une intervention chirurgicale consistant à enlever la totalité ou la quasi-totalité de la thyroïde est indispensable lorsque ce goitre multi-nodulaires est trop volumineux. En effet, cette situation peut ainsi comprimer les organes voisins et entraîner des troubles respiratoires en se développant vers le thorax, mais également une compression de la trachée ou de l'œsophage, à l'origine de difficultés respiratoires, de troubles de la voix ou de la déglutition empêchant de s'alimenter correctement.

Maladie de Basedow

Une maladie de Basedow, provoquée par une stimulation non contrôlée de la thyroïde, qui résiste aux traitements ou a rechuté après son arrêt est une indication à la chirurgie de la thyroïde. La présence d'une thyroïde très volumineuse et le désir d'une grossesse nécessitent également une intervention.

Qui consulter ?

Un chirurgien ORL ou un endocrinologue peuvent prendre en charge une intervention de la thyroïde.

Quand opérer ?

Une intervention chirurgicale de la thyroïde est indiquée pour traiter certains nodules thyroïdiens, un cancer de la thyroïde, certaines hyperthyroïdies et lors de la présence d'un goitre, correspondant à une augmentation de volume de la glande. Elle représente le principal traitement des cancers de la thyroïde. Cette intervention peut également être pratiquée afin d'obtenir un diagnostic précis lorsque la cytoponction, ponction effectuée avec une fine aiguille n'a pas permet de préciser la nature bénigne ou maligne du nodule.

Merci au Docteur Alain Scheimann, endocrinologue et auteur de Et si c'était la thyroïde ? (In Press, 2017)

Les maladies de la thyroïde
Les maladies de la thyroïde

Sommaire Rôle de la thyroïde LES MALADIES DE LA THYROÏDE Hypothyroïdie Hyperthyroïdie Goitre Thyroïdite Nodules thyroïdiens Cancer de la thyroïde Goitre multi-nodulaire Maladie de Basedow QUI CONSULTER ? ...