Goitre multinodulaire : c'est quoi, comment le soigner ?

Conséquence de l'augmentation de taille de la glande thyroïdienne, le goitre n'est pas systématiquement malin. Quelles causes ? Comment le traiter ? Les réponses du Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol, endocrinologue.

Goitre multinodulaire : c'est quoi, comment le soigner ?
© filins - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi un goitre multinodulaire ? 

Un goitre désigne une augmentation du volume de la glande thyroïde, située à la base du cou. Le goitre est multinodulaire lorsque la thyroïde comporte plusieurs nodules. Il est parfois associé à une anomalie du fonctionnement de la glande thyroïde : hypothyroïdie ou hyperthyroïdie. 

Quels sont les symptômes d'un goitre multinodulaire ? 

Le cou commence à gonfler. Lorsqu'il est très enflé, le goitre peut déjà être à un stade avancé. La personne peut ainsi ressentir des douleurs, une gêne pour déglutir et un essoufflement. Il s'agit alors d'un goitre multinodulaire toxique et il peut s'y associé des signes d'hyperthyroïdie : palpitations, sueurs, amaigrissement, transit accéléré, irritabilité. 

Quelles sont les causes d'un goitre multinodulaire ? 

"La plupart du temps, il existe un terrain familial. Mais c'est aussi très fréquent chez les personnes originaires de régions montagneuses où il existe historiquement une carence en iode", explique le Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol, endocrinologue. Généralement, les nodules thyroïdiens sont bénins. Mais un nodule malin peut être le signe d'un cancer de la thyroïde. Environ 5 à 10% des goitres sont des cancers, la majorité d'entre eux sont donc bénins.  

Comment pose-t-on le diagnostic d'un goitre multinodulaire ? 

Dans un premier temps, un contrôle de la TSH est effectué. La "thyroid-stimulating hormone" ou thyréostimuline est une hormone fabriquée par l'hypophyse qui stimule la thyroïde afin que cette dernière puisse sécréter les hormones thyroïdiennes T3 et T4. On vérifie ainsi comment fonctionne la thyroïde. Une scintigraphie thyroïdienne peut également être réalisée en cas de TSH basse. Celle-ci consiste à injecter un traceur radioactif dans l'organisme. A l'inverse d'une radiographie, le patient émet lui-même le rayonnement permettant ainsi au praticien d'observer la morphologie et le fonctionnement de la thyroïde. Dans tous les cas, l'échographie permet de décrire chaque nodule et de voir s'il y a des signes de suspicion. En fonction de leur aspect, chaque nodule sera analysé et classé selon un score EU-TIRADS (European Thyroid Imaging Reporting and Data System) qui permet d'évaluer s'il existe un risque de malignité (cancer).  

Un goitre multinodulaire entraine-t-il une prise de poids ? 

Un goitre multinodulaire bénin n'entraîne pas de prise de poids. Un mauvais fonctionnement de la thyroïde, en revanche, peut être la cause d'une prise de poids. 

Comment soigner un goitre multinodulaire ? 

"Si le goitre n'entraîne aucune gêne, aucun traitement n'est administré. En revanche, si le goitre est toxique, on peut opérer afin de retirer la thyroïde, ou la détruire avec de l'iode radioactive", décrit le Dr Lecornet-Sokol. Concernant les goitres bénins volumineux et esthétiquement gênant, il est possible d'opérer. Mais l'endocrinologue prévient : "une opération de la thyroïde entraîne un traitement hormonal pour remplacer la thyroïde qui ne fonctionne plus. Cette chirurgie doit être effectuée par des praticiens entraînés". 

Est-ce que les nodules d'un goitre peuvent disparaitre ?

Les nodules peuvent être stables, grossir ou diminuer. Ils peuvent se résorber au bout de quelques mois de prise d'un traitement à base d'iode. Selon l'endocrinologue, il est toutefois possible d'avoir recours à une nouvelle technique : la thermoablation dans les cas où il y aurait un nodule dominant. Cela est envisageable uniquement si le nodule est bénin et elle doit être pratiquée par des équipes expertes. 

Merci au Dr Emmanuelle Lecornet-Sokol, endocrinologue. 

Endocrinologie