Diabète et alcool : danger, autorisé ou interdit ?

"Diabète et alcool : danger, autorisé ou interdit ?"

S'il est possible de consommer de l'alcool quand on est diabétique, il est toutefois nécessaire d'adopter certaines règles. Quel est l'impact de l'alcool sur le diabète ? Quelle est la quantité à ne pas dépasser par jour ? Le Professeur émérite Jean-Jacques Altman, ancien chef du service de diabétologie à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP), nous éclaire à ce sujet.

L'alcool peut-il provoquer du diabète ?

L'alcool contient du sucre et peut provoquer une augmentation de la glycémie. Il participe également à l'augmentation de la prise de poids, car il contient un nombre important de calories dans un faible volume. "L'alcool peut donc provoquer du diabète par deux mécanismes : la pancréatite chronique calcifiante qui est une complication de l'alcoolisme. Et le fait qu'il s'agit d'une substance assez calorique qui contribue à l'engraissement du sujet, et par conséquent peut entraîner un diabète de type 2, et participer au déséquilibre du diabète de type 1", explique le Professeur Jean-Jacques Altman. 

Quels sont les risques de l'alcool en cas de diabète ?

La consommation d'alcool chez le diabétique est associée à deux risques opposés, qui concernent le diabète de type 2, mais aussi le diabète de type 1 : "L'alcool augmente le risque d'hypoglycémie parce qu'il a un effet très puissant sur le blocage de la fabrication de sucre par le foie (néoglucogénèse). L'alcool est un profond inducteur d'hypoglycémie, surtout chez un diabétique sous traitement (insuline ou sulfamides hypoglycémiants)", indique le diabétologue. Ce risque peut survenir même lorsqu'on consomme une quantité modérée d'alcool et se prolonger plusieurs heures après la prise d'alcool (environ 12 à 18 heures) : boire de l'alcool le soir, par exemple, augmente le risque d'hypoglycémie jusqu'au lendemain midi.

Une bière sans alcool contient plus de sucre qu'une bière normale.

Ce risque est augmenté si l'alcool est consommé sans s'alimenter et à jeun. Une bière sans alcool contient plus de sucre qu'une bière normale et est très riche en glucides. Une hyperglycémie par accumulation de calories. "Comme l'alcool est une substance très calorique, il favorise la prise de poids. Chez une personne ayant des prédispositions à faire du diabète, la consommation d'alcool peut contribuer à révéler un diabète de type 2 via l'engraissement", précise le chef du service de diabétologie à l'HEGP. 

Quels sont les symptômes ? 

Une personne diabétique qui consomme de l'alcool doit bien savoir reconnaître les signes d'une hypoglycémie pouvant survenir et les mesures à prendre pour y faire face. L'hypoglycémie peut se manifester par des palpitations, une transpiration abondante, une pâleur, des nausées, une intense fatigue intense, une faiblesse musculaire, des tremblements ou des malaises.

Quels sont les alcools moins sucrés ?

Les risques liés à la consommation d'alcool pour la santé au cours de la vie augmentent avec la quantité consommée. Si vous consommez de l'alcool, pour limiter les risques pour votre santé au cours de votre vie, il est recommandé de :

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de 2 verres standard par jour ;
  • avoir des jours dans la semaine sans consommation.
  • "En cas de diabète, il faut privilégier les alcools forts qui sont peu ou pas sucrés comme le cognac, le gin, la vodka ou le whisky", conseille le spécialiste.
  • Attention à la bière, aux digestifs et aux vins cuits qui contiennent davantage de sucre. 

Quelle est la quantité conseillée ?

Si vous consommez de l'alcool, pour limiter les risques pour votre santé au cours de votre vie, les recommandations officielles pour les adultes sont :

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et pas plus de 2 verres standard par jour ;
  • avoir des jours dans la semaine sans consommation.

Tous les alcools ne se valent pas : 1 verre de vin de 120 ml équivaut à un verre de bière de 250 ml (un demi de bière) ou un verre d'apéritif de 50 ml. 1 litre de vin à 10 degrés apporte 80 g d'alcool par litre, soit 10 g pour un verre de 130 ml. Quant à la bière, 1 litre à 5 degrés apporte 40 g d'alcool, soit 10 grammes dans un verre de 250 ml.

Quels sont les alcools interdits en cas de diabète ?

"Aucun alcool n'est interdit en cas de diabète, c'est surtout une question de quantité, il est primordial de suivre les recommandations générales et boire avec modération. L'alcool est une source importante de calories, il faut donc faire attention car il déséquilibre le diabète et favorise la prise de poids", nuance le Pr Jean-Jacques Altman. De manière générale, l'alcool est contre-indiqué en cas de grossesse, d'allaitement, d'antécédent d'alcoolisme, d'épisodes d'hypoglycémie sévère ou de pancréatite, de conduite automobile, de neuropathie, de prise de certains médicaments et de taux de triglycérides sanguin élevé.

Merci au Professeur émérite Jean-Jacques Altman, ancien chef du service de diabétologie à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP).

Endocrinologie