Densité mammaire : classification, âge, c'est quoi ?

La densité mammaire est un terme radiologique. Que signifie-t-elle ? Quelles sont les conséquences pour les femmes ? Le point sur la densité mammaire avec l'aide du Dr Luc Ceugnart, medecin radiologue spécialiste en imagerie oncologique et sénologique, responsable du pôle imagerie médicale au centre Oscar Lambret de Lille.

Densité mammaire : classification, âge, c'est quoi ?
© 123rf-deagreez

Quelle est la définition de la densité mammaire ?

"La densité mammaire est une donnée mammographique" informe le Dr Luc Ceugnart. Ce concept radiologique reflète la proportion du tissu glandulaire et fibreux par rapport au tissu graisseux du sein. "Le sein est composé principalement de graisse et de tissu fibro-conjonctif dans lesquels il y a les canaux et les lobules. Ce sont dans ces derniers que se développent les tumeurs et les autres pathologies mammaires" décrit le Dr Ceugnart. 

Comment évaluer la densité mammaire ?

La densité mammaire s'évalue à la mammographie. Elle ne se voit pas. La densité mammaire n'a en effet aucun lien avec la taille, la texture ou la fermeté du sein. Un sein décrit avec une faible densité mammaire à la mammographie, donc constitué principalement de graisse, n'est pas forcément plus volumineux.

Est-ce qu'un IRM peut définir la densité mammaire ?

"La densité mammaire ne peut pas être définie en IRM ou en échographie car c'est une donnée mammographique" informe le Dr Ceugnart. "Il n'y a pas de corrélation entre la densité définie en mammographie et la composition du sein et notamment du tissu fibro-conjonctif en IRM" explique-t-il.

A, B, C, D : quelle est la classification des seins ?

La densité mammaire est classée en 4 catégories, de A à C. "La catégorie A désigne un sein quasiment complètement graisseux (gris noir à l'imagerie), la catégorie B un sein un peu plus dense, la catégorie C un sein moyennement dense, la catégorie D un sein très dense c'est-à-dire composé en majorité de tissu fibro-conjonctif (blanc à l'imagerie)" enseigne le Dr Luc Ceugnart. Celui-ci précise : "cette classification de densité permet surtout d'estimer la capacité de visualisation (détection) des cancers (sensibilité de l'examen). Ainsi la mammographie a une sensibilité de 98% pour un type A et 60% pour un type D". "Une densité mammaire de type C décrit un sein aux trois quarts dense" informe le radiologue. "Cependant, contrairement aux catégories A et D, il existe une très forte variation dans l'interprétation de la densité mammaire par le radiologue.  Si on change de mammographe l'image peut paraître plus ou moins dense. Si on ne comprime pas trop le sein on peut avoir un sein qui apparaît plus dense que si on le comprime plus. Aussi, ces deux catégories sont très discutables et très discutées" souligne-t-il. L'ancienne classification de la densité mammaire classait les seins de 1 à 4. "La classification a changé car il y avait une incompréhension des femmes entre la classification BI-RADS des mammographies et celle de la densité mammaire" informe le radiologue. Et de donner un exemple : "une femme pouvait une mammographie ACR-1 c'est-à-dire une mammographie normale, et une densité mammaire de type 4". Il a donc été décidé d'employer des lettres pour la densité mammaire afin d'éviter la confusion avec la classification des mammographies. La densité mammaire de type 2 correspond aujourd'hui à une densité mammaire de type B. La densité mammaire de type 3 correspond aujourd'hui à une densité mammaire de type C. Lorsqu'une femme a une densité mammaire de type C, tout comme de type D, une échographie mammaire est faite en complément de la mammographie. "Un sein presque complètement dense (catégorie D) ou très dense (catégorie C) apparaît blanc lors d'une mammographie or les images de cancer sont blanches également aussi la mammographie perd en performance" explique le radiologue. Les performances de la mammographie diminuent progressivement en fonction de la densité mammaire. "Une échographie mammaire permet de faire remonter la capacité de la mammographie à détecter un cancer à 97-98% alors qu'avec une densité mammaire de type C ou D l'efficacité de la mammographie pour détecter un cancer n'est que de 50 à 60%" explique le Dr Luc Ceugnart.

Quelle densité mammaire selon l'âge ?

La densité mammaire diminue avec l'âge. "Il y a surtout une diminution après la ménopause car il y a moins d'imprégnation hormonale" précise le radiologue. Le remplacement progressif dans le sein du tissu glandulaire dense par un tissu adipeux débute vers l'âge de 30-35 ans. Les femmes prennent souvent du poids après la ménopause, ont plus de graisse dont plus de graisse mammaire.

Pourquoi la densité mammaire est-elle élevée ?

La densité mammaire est en général plus élevée chez les femmes jeunes. La consommation d'alcool et la prise d'hormonothérapie de substitution sont associées à une densité mammaire plus élevée selon une étude sur la consommation d'alcool et la densité mammaire et une étude sur les modifications de la densité mammaire associées à un traitement hormonal substitutif de la bibliothèque Nationale de médecine des Etats-Unis." Cependant, il y a sans doute aussi des facteurs personnels, familiaux, et environnementaux" précise le radiologue.

Est-ce qu'une densité mammaire élevée augmente le risque de cancer du sein ?

Une densité élevée a pu être associée à un risque plus élevé de cancer du sein dans des études. Cependant, il est difficile de tirer des conclusions des études sur la densité mammaire car ce concept n'est pas scientifique mais radiologique et il est donc difficilement reproductible. "Il y a peut-être une petite élévation du risque de cancer du sein chez les femmes avec une densité mammaire élevée mais même si ce risque existe qu'en fait-on?" informe le Dr Luc Ceugnart qui souligne que faire des mammographies chez des femmes jeunes avec une densité mammaire élevée expose à une dose plus élevée de rayons X. "Or, le sein est un organe radio sensible notamment chez les femmes de moins de 50 ans. Faire des mammographies trop tôt ou trop fréquemment ajoute potentiellement des risques de cancer du sein" alerte-t-il.

Comment diminuer la densité mammaire ?

Il n'est pas possible de diminuer la densité mammaire avec des régimes ou des traitements. "La densité mammaire est physiologique, comme la taille du nez ou des pieds" indique le Dr Luc Ceugnart. "Et diminuer cette densité n'a peut-être aucun intérêt" souligne-t-il.

Asymétrie de densité mammaire : est-ce normal ?

Il est possible que le radiologue indique une asymétrie de densité mammaire (par exemple densité mammaire de type A pour un sein et de type C pour l'autre). "Cette asymétrie mammaire est très rare et ce n'est pas un critère d'inquiétude si cette asymétrie est physiologique" indique le radiologue. Ainsi, si l'asymétrie mammaire est signalée sur plusieurs mammographies, c'est physiologique. "En revanche, une asymétrie mammaire qui apparait peut être un signe de cancer du sein. C'est pourquoi le radiologue regarde les mammographies antérieures".

Merci au Dr Luc Ceugnart, medecin radiologue spécialiste en imagerie oncologique et sénologique, responsable du pôle imagerie médicale au centre Oscar Lambret de Lille et Vice-président de la Société Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire (SFSPM)

Questions gynécologiques