Douleur mammaire à la ménopause : causes et traitements

Les douleurs mammaires, ou mastodynies, traduisent souvent un dérèglement hormonal. Elles peuvent survenir au cours de la puberté, du syndrome prémenstruel, de la grossesse, mais aussi de la pré-ménopause. Doit-on s'en inquiéter ? Comment les soulager ? Quand consulter ? Explications avec le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Douleur mammaire à la ménopause : causes et traitements
© 123rf-belchonock

Les douleurs mammaires peuvent-elles être un signe de pré-ménopause ?

"En péri-ménopause, ou en transition ménopausique, des douleurs mammaires peuvent survenir du fait du déséquilibre de la balance oestro-progestative : on manque de progestérone et on a un excès relatif d'œstrogènes, ce qui fait mal aux seins" indique le Dr Odile Bagot, gynécologue. Ces derniers sont lourds, douloureux, sensibles, comme dans le cadre du syndrome prémenstruel. D'autres signes sont caractéristiques des cycles de transition ménopausique : des règles qui viennent trop tôt, qui trop abondantes, des troubles de l'humeur, des bouffées de chaleur, une sècheresse vaginale, ou encore des troubles du sommeil.

Pourquoi a-t-on mal aux seins quand on est ménopausée ?

"En ménopause complète, confirmée, il ne peut plus y avoir de douleurs mammaires à proprement parler puisque les seins réagissent aux œstrogènes, or par définition, il n'y a plus d'œstrogènes à la ménopause" nuance la gynécologue. Lorsque des douleurs surviennent au niveau des seins après la ménopause, il s'agit le plus souvent de douleurs projetées du dos, de douleurs intercostales, d'un problème cardiaque ou respiratoire. "Mais le sein en lui-même ne peut plus être douloureux en ménopause complète pour des raisons hormonales", insiste-t-elle.

Est-ce que ça dure longtemps ?

Si les douleurs mammaires se manifestent au cours de la phase de transition ménopausique, que l'on a encore des cycles menstruels, aussi anarchiques soient-ils, les mastodynies durent jusqu'à l'arrivée des règles. Cela se calme et revient au cycle suivant. En cas de douleurs continues attribuées aux seins alors que l'on est en ménopause complète, il est nécessaire de consulter pour en rechercher la cause qui n'est souvent pas mammaire : ça peut venir du dos, ou être névralgique.

Quels sont les traitements possibles ?

Le traitement va dépendre de la cause de la douleur. En transition ménopausique, il s'agit probablement de douleurs mammaires liées à un déséquilibre hormonal. "Pour soulager les symptômes, de la progestérone peut être prescrite, soit localement sur le sein, soit sous forme de comprimé pour rééquilibrer la balance oestro-progestative" informe notre interlocutrice. Quand il s'agit de douleurs continues en post-ménopause, le traitement est fonction de la cause. Par exemple, en cas de douleurs intercostales, des antalgiques et des anti-inflammatoires seront administrés pour calmer l'inflammation.

Merci au Dr Odile Bagot, gynécologue, auteure de "Perturbateurs endocriniens, la guerre est déclarée !", aux éditions Mango. Elle enrichit chaque semaine sa page Facebook de Mam Gynéco d'un nouvel article ou d'une vidéo.

Questions gynécologiques