Douleur mammaire (mastodynie) : définition, causes, comment la soulager ?

Vos seins vous font mal ? Vous observez une rougeur, une boule ou un écoulement du mamelon ? Une douleur mammaire (ou mastodynie) peut être due aux règles, à l'ovulation, à la pilule, à un kyste, un abcès ou parfois faire craindre un cancer. Symptômes, causes et traitements avec le Dr Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue-endocrinologue.

Douleur mammaire (mastodynie) : définition, causes, comment la soulager ?

Votre poitrine est douloureuse, mais pour quelle raison ? La douleur est-elle associée à d'autres symptômes comme une rougeur, une boule au sein ou un écoulement au niveau du mamelon ? En fonction du contexte dans lequel elle survient, de l'âge ou du type de contraception (pilule...), une douleur aux seins, que l'on appelle mastodynie, peut être simplement liée au cycle menstruel ou indiquer la présence d'un kyste, d'une lésion ou d'un abcès. Tour d'horizon des symptômes, des causes et des solutions pour la soulager avec le Dr Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue-endocrinologue. 

Définition : qu'est-ce qu'une mastodynie ?

La mastodynie est le terme médical donné à une douleur mammaire. Cette douleur peut être localisée à un endroit spécifique de la poitrine ou diffuse, concerner qu'un seul sein (mastodynie unilatérale) ou les deux (mastodynie bilatérale). C'est un symptôme fréquent chez la femme et peut avoir plusieurs explications. Il ne faut pas la négliger si elle persiste et en parler à son médecin.

Quels sont les symptômes d'une mastodynie ?

Une mastodynie se caractérise par des symptômes variables en fonction des femmes :

  • Un élancement au niveau des seins (un seul sein ou les deux)
  • Une sensation de brûlure
  • Des crampes
  • Une sensation de tension mammaire
  • Des douleurs aux mamelons
  • Des douleurs associées à une boule dans le sein
  • Une hypersensibilité au port du soutien-gorge, de vêtements...

Quelles sont les causes d'une douleur aux seins ?

Règles

Une mastodynie est souvent liée aux cycles hormonaux et n'a pas forcément de raison pathologique. La douleur des seins la plus fréquente survient avant les règles et disparaît après. Chez une femme qui ne prend aucun traitement et aucune contraception hormonale, ces douleurs aux seins sont physiologiques et normales. "Ces douleurs sont souvent liées à un déséquilibre hormonal avec un déficit en progestérone", indique notre interlocutrice.

Pilule

Chez une femme sous contraception orale ou traitements hormonaux, ces douleurs cycliques, si elles se répètent, peuvent indiquer que la contraception ou le traitement ne sont pas adaptés (pilule trop dosée par exemple) et qu'ils doivent être réajustés par un médecin.  

Il est très rare que le cancer du sein se révèle par des douleurs.

Cancer du sein

"Quand une femme a une douleur au sein, elle pense immédiatement au cancer. Or, il est très rare que le cancer du sein se révèle par des douleurs. Seuls les cancers inflammatoires -et ils sont rares- peuvent entraîner des douleurs", rassure la gynécologue. La douleur aux seins est donc dans la grande majorité des cas le symptôme d'une affection non cancéreuse. Toutefois, une douleur mammaire est à surveiller et doit faire l'objet d'une consultation médicale. 

Boule dans le sein : le signe de quoi ?
Boule dans le sein : le signe de quoi ? © Iryna Timomnina - 123RF

Nodule au sein

En plus des douleurs mammaires, vous sentez une petite boule dans votre sein ? Une échographie permet d'en savoir plus sur cette masse :

>> Si la boule est remplie de liquide, il s'agit généralement d'un simple kyste.

>> Si la boule est pleine, il faut faire d'autres examens complémentaires (mammographie, biopsie...). Il peut s'agir d'une lésion bénigne comme un fibroadénome (une masse ferme non douloureuse qui "roule" sous les doigts, lisse et dont les bords sont bien délimités) ou un nodule fibrokystique

>> Si la boule est dure, non mobile avec des contours irréguliers et qu'elle ne disparaît pas, d'autres examens d'imagerie et de biopsie permettront d'évaluer le type de la lésion (abcès, infection...) et le risque de cancer.

Kyste

En général, les douleurs mammaires concernent les deux seins. "Si seulement l'un de vos seins vous fait mal, il peut s'agir d'une douleur hormonale car les seins sont asymétriques (un sein peut avoir plus de glandes que l'autre), explique la gynécologue. Une douleur unilatérale accompagnée d'autres symptômes comme des seins à texture granuleuse ou une boule impose des examens complémentaires afin d'en déterminer la cause qui sera très souvent un kyste. Ce kyste, bénin dans la plupart des cas, va survenir principalement pendant la période prémenstruelle ou à la fin d'une plaquette de pilules et peut disparaître tout seul pour parfois réapparaître aux cycles suivants." 

Infection 

Hors d'une grossesse ou d'un allaitement, les douleurs aux seins associées à des écoulements peuvent révéler la présence d'un kyste. "Un kyste liquide peut parfois s'évacuer au niveau du mamelon", prévient la gynécologue. En fonction de la couleur et de la texture de l'écoulement, il peut par ailleurs indiquer la présence d'un papillome intracanalaire (écoulement clair ou teinté de sang), d'une infection mammaire (pus jaune et malodorant) ou d'une dilatation des canaux galactophores (écoulement vert ou noir). En cas d'écoulement des deux seins, il peut s'agir d'un trouble endocrinien ou de la prise de médicaments (écoulement laiteux et abondant au niveau des deux seins). Dans tous les cas, la consultation auprès d'un médecin est indispensable afin d'en déterminer la cause et la traiter.

Problème dermatologique

Des douleurs aux seins associées à des rougeurs peuvent être liées à des affections cutanées ou dermatologiques. "Généralement, ça ne fait pas vraiment mal sauf s'il y a des excoriations (perte des couches superficielles de l'épiderme), c'est plutôt une gêne, la peau qui tiraille ou des picotements liés à une irritation qui sont ressentis", décrit la spécialiste. Par ailleurs, des seins douloureux associés à une rougeur ou à une sensation de chaleur peuvent être le signe d'une infection plus profonde du sein, comme une mastite, qui survient notamment chez la femme qui allaite mais pas uniquement. La mastite est généralement bénigne et se résorbe d'elle-même en quelques jours. Si elle persiste, consultez un médecin qui envisagera d'autres examens (échographie, voire mammographie, analyses sanguines...).

Douleur au sein pendant la grossesse : le signe de quoi ?

La femme enceinte peut ressentir des douleurs et des tensions au niveau de la poitrine, surtout pendant le premier trimestre de grossesse. "Ces douleurs sont liées aux hormones sécrétées en grandes quantités les trois premiers mois de la grossesse : à cause de cette imprégnation hormonale, les glandes mammaires se développent et peuvent entraîner un inconfort voire des douleurs", explique la gynécologue. Ensuite, les douleurs s'estompent car les taux d'hormones se stabilisent. L'examen clinique des seins restent cependant important en cours de grossesse afin de s'assurer de l'absence d'anomalie palpatoire localisée qui imposerait la pratique d'une échographie.

Douleur au sein pendant l'allaitement : le signe de quoi ?

Pendant l'allaitement, les seins sont gonflés, remplis de lait, tendus et peuvent être douloureux. Les douleurs sont souvent dues à l'engorgement mammaire, résultat d'une trop grande accumulation de lait dans la glande mammaire. Mais ces douleurs peuvent également être le signe d'une mastite, une inflammation des seins caractérisée par des seins chauds, gonflés et de la fièvre. Des crevasses peuvent également apparaître au niveau du mamelon qui peut être irrité par les succions répétées du bébé. En cas de doute, consultez une conseillère en lactation ou un médecin. Privilégiez un soutien-gorge qui ne comprime pas les seins pour diminuer les problèmes de circulation. Hydratez-vous régulièrement avec une crème grasse ou une huile afin d'assouplir la peau des seins et du mamelon. 

Traitements : comment soulager une douleur aux seins ?

"Si les douleurs aux seins sont généralement sans gravité, il faut tout de même en parler à son médecin ou à son gynécologue qui pourra vous prescrire un gel à base de progestérone à appliquer sur les seins lorsqu'ils font mal", explique le Dr Raccah-Tebeka. Un traitement anti-inflammatoire (paracétamol) peut également être pris si les douleurs mammaires sont liées aux règles. Des douleurs mammaires peuvent être le signe d'une pilule trop dosée. Dans ce cas, il faut peut-être le changer. Les kystes trop importants, de 3 ou 4 centimètres et qui sont sous tension, et donc très douloureux, peuvent parfois être ponctionnés pour apporter un soulagement quasi immédiat. Enfin, pour soulager les douleurs mammaires liées à la grossesse, misez sur un soutien-gorge léger et en coton, au bonnet bien emboîtant, sans armature et avec de larges bretelles pour vous apporter un bon maintien.

Merci au Dr Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue-endocrinologue

Questions gynécologiques