Neuropathie diabétique : c'est quoi, symptômes, comment la traiter ?

Chargement de votre vidéo
"Neuropathie diabétique : c'est quoi, symptômes, comment la traiter ?"

La neuropathie diabétique est une atteinte du système nerveux. C'est l'une des plus fréquentes complications du diabète. Quels sont les symptômes ? Comment la traiter ? Eclairage avec le Pr Fabrice Bonnet, endocrinologue, diabétologue au CHU de Rennes.

Définition : c'est quoi une neuropathie diabétique ?

La neuropathie diabétique est une complication du diabète. "C'est une maladie répandue chez les personnes souffrant d'un diabète évoluant depuis de nombreuses années et sa survenue est d'autant plus fréquente que le diabète est mal équilibré ", explique le Pr Fabrice Bonnet, endocrinologue, diabétologue au CHU de Rennes.

Quelles sont les causes ?

"Elle est causée par les effets délétères de l'hyperglycémie chronique entraînant une souffrance des petits vaisseaux qui irriguent les nerfs, ce qui peut altérer la conduction de l'influx nerveux ", affirme le Professeur Fabrice Bonnet. La neuropathie peut toucher un (mononeuropathie) ou plusieurs nerfs (polynévrite), préférentiellement ceux à destination des membres inférieurs. Elle atteint également des organes dits végétatifs comme l'appareil digestif ou génito-urinaire. Enfin, la neuropathie diabétique a un rôle prépondérant dans la survenue d'une autre complication du diabète, le pied diabétique.

Quels sont les symptômes ?

La neuropathie diabétique se manifeste différemment d'un cas à l'autre selon que le système nerveux autonome, moteur ou sensoriel, est touché. Les symptômes dépendant donc de la région atteinte sont par conséquent extrêmement variables. Il peut s'agir :

  • dans la majorité des cas, notamment de polynévrite, de troubles de la sensibilité avec diminution des sensations au niveau de la partie terminale de ces nerfs, au début la plante du pied par exemple. Des sensations de brûlure peuvent également survenir. Ces atteintes sont responsables de troubles de la marche par moins bonne qualité de la prise d'information ;
  • parfois, atteinte isolée d'un nerf, dans les mononévrites, pouvant toucher le nerf crural avec douleurs et perte de sensibilité de la cuisse ;
  • des troubles digestifs avec sensation de remontées acides, ballonnement ou diarrhée ;
  • des troubles de l'adaptation du système cardiovasculaire avec une hypotension au passage à la position debout ;
  • des troubles de l'érection chez l'homme ;
  • le pied diabétique, plaie souvent contractée sous le pied et due à la perte de la sensation de douleur et aux forces de pression exercées toujours au même point.

Diagnostic et examens

Les manifestations de la neuropathie diabétique étant différentes d'une personne à l'autre, leur recherche, en cas d'évolution de longue date d'un diabète, doit être régulière. L'examen neurologique est également complété par un test de la sensibilité des membres inférieurs, car les polynévrites sont les plus fréquentes de ces complications : le patient, les yeux fermés, doit dire lorsqu'il sent ou non la stimulation cutanée réalisée avec un petit filament : on parle de test au monofilament.

Traitements de la neuropathie diabétique ?

Le traitement de la neuropathie diabétique implique un rééquilibre glycémique optimal. Généralement, cela permet de stabiliser l'évolution de la maladie et d'en empêcher l'aggravation. Un traitement de la douleur est adapté à chaque cas, avec des molécules agissant sur les douleurs d'origine nerveuse. Une prise en charge par un kinésithérapeute permet une rééducation si besoin.

Prévention

La prévention de la neuropathie diabétique passe tout d'abord par les modalités de prévention du diabète. "Ensuite, chez la personne diagnostiquée diabétique, la prévention repose sur le maintien au long cours d'un bon équilibre glycémique et un suivi régulier à la recherche de l'apparition des complications ", précise le Pr Fabrice Bonnet.

Peut-on en guérir ?

"Non mais les manifestations de la neuropathie diabétique douloureuse évoluent souvent par poussées et les douleurs vont s'amender voire disparaître même si les lésions sous-jacentes de neuropathie restent présentes. La neuropathie végétative ne régresse généralement pas et persiste de manière chronique ", conclue le médecin.

Merci au Pr Fabrice Bonnet, endocrinologue, diabétologue au CHU de Rennes.

Neurologie