Névralgie d'Arnold : symptômes, cause, traitements, kiné

Chargement de votre vidéo
"Névralgie d'Arnold : symptômes, cause, traitements, kiné"

La névralgie d'Arnold est une affection neurologique qui se caractérise par une douleur cervicale vive, un mal de tête et parfois, des vertiges. Quels sont les symptômes typiques ? Les causes ? Le diagnostic et les traitements ? Faut-il faire de la kiné ? Des injections ? Réponses de Dominique Blanc, ostéopathe.

La névralgie d'Arnold ou du nerf grand occipital se traduit par une douleur cervicale qui peut affecter le cou et la tête. D'autres symptômes peuvent apparaître comme un mal de tête intense et vif pouvant irradier jusqu'aux yeux. Le nerf occipital (nerf d'Arnold) part de la nuque et remonte le long du crâne à droite et à gauche. Quelles sont les causes de cette névralgie ? Ses symptômes les plus fréquents ? Le diagnostic ? Les traitements médicamenteux ou naturels ? Réponses. 

Définition : qu'est-ce que la névralgie d'Arnold ?

"La névralgie d'Arnold est une douleur du cou qui peut irradier dans la tête et durer de plusieurs jours à plusieurs semaines", explique d'emblée Dominique Blanc, ostéopathe à Lyon et président de l'association Ostéopathes de France. Cette névralgie provient du nerf d'Arnold, qui innerve les muscles profonds du cou et agit à deux niveaux : sur le plan moteur (mobilité du cou) et sur le plan sensitif (il permet de sentir le cuir chevelu).

Quels sont les symptômes d'une névralgie d'Arnold ?

La névralgie d'Arnold peut se caractériser par :

  • une douleur sur une moitié du cou ou de la colonne vertébrale,
  • une douleur vive au niveau occipital (derrière la tête)
  • des picotements, des brûlures ou la sensation de "chocs électriques" dans la région occipitale
  • des violents maux de tête qui peuvent irradier jusqu'à l'œil
  • un engourdissement

Ces douleurs sont comparables à des brûlures ou des décharges pouvant s'étendre jusqu'au front, aux sourcils, aux tempes, aux oreilles, à la mâchoire, à la nuque, aux trapèzes... Elles sont chroniques et relativement handicapantes. Lorsque qu'elles sont très intenses, elles peuvent entraîner des vertiges.

Quelles sont les causes ?

Comme toutes les névralgies, cette pathologie peut survenir de manière spontanée ou provoquée. Parmi les causes les plus fréquentes, il y a :

  • Les traumatismes au niveau cervical suite à une chute ou un accident de la route par exemple
  • Le blocage d'une vertèbre cervicale du à des mouvements trop répétitifs ou à une mauvaise posture de sommeil,
  • Les lésions à la base du crâne dus à un port de casque trop serré,
  • Un rhumatisme comme de l'arthrose ou une inflammation
  • Une maladie de la moelle épinière (rarement) connue sous le nom de syringomyélie.
  • Le stress, en exacerbant les tensions musculaires du cou, peut contribuer à l'irritation du nerf d'Arnold.

Diagnostic : quels examens faire ?

En premier lieu, mieux vaut consulter son médecin traitant qui posera son diagnostic en vous examinant et en vous faisant passer un scanner ou une IRM cervicale. Il vous orientera ensuite vers un rhumatologue, un kiné ou/et un ostéopathe pour une prise en charge adaptée.

Quel est le médecin spécialiste de la névralgie d'Arnold ?

Certains ostéopathes ou kinésithérapeutes sont spécialisés et expérimentés dans la prise en charge de la névralgie d'Arnold. Le rhumatologue peut également avoir une spécialisation dans les névralgies. 

Comment soulager une névralgie d'Arnold ?

Médicaments

Chez certains patients la névralgie d'Arnold guérit spontanément, chez d'autres, il est nécessaire de traiter la cause. Pour atténuer les crises de douleur, le patient peut prendre du paracétamol et/ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Chez certains patients, on aura recours à des injections composées d'un anesthésique local et de la cortisone. Ces injections soulageront la douleur et les spasmes musculaires et aideront à réduire l'inflammation des tissus. Les effets commencent graduellement dans les 2 à 10 jours après l'injection. La durée d'action est observée à plus long terme et varie d'une personne à une autre.

Kinésithérapie

"Une fois le diagnostic établi, on a recours à la médecine traditionnelle qui associera antalgiques, anti-inflammatoires et traitement kinésithérapique avec des massages et des mobilisations", confirme Dominique Blanc. Et d'ajouter "on peut également aller voir un ostéopathe en première intention qui, après avoir établi un diagnostic ostéopathique, pratiquera de part son approche globale du patient des techniques ostéopathiques spécifiques au niveau du crâne, de la colonne vertébrale ou des viscères."

Traitements naturels

D'autres médecines alternatives peuvent soulager la névralgie d'Arnold, comme la médecine traditionnelle chinoise (acupuncture), la naturopathie ou la phytothérapie.

Comment dormir avec une névralgie d'Arnold ?

Pour réussir à dormir malgré une névralgie d'Arnold, mieux vaut avoir un oreiller qui soutient bien votre cou. Par ailleurs, "il faut rechercher la meilleure position antalgique via l'inclinaison et la rotation du cou tout en variant la hauteur de l'oreiller pour trouver la position qui facilitera l'endormissement", conclut Dominique Blanc.

Merci à Dominique Blanc, ostéopathe à Lyon et président de l'association Ostéopathes de France.

Neurologie