Pancréas bioartificiel et diabète : comment ça marche ?

Prometteur, le pancréas bioartificiel est un dispositif implantable chez les patients diabétiques de type 1 pour qui les traitements conventionnels ne fonctionnent pas. Il est actuellement en développement et pourrait être commercialisé en France. Fonctionnement, avantages, pour qui... Découverte.

Pancréas bioartificiel et diabète : comment ça marche ?
© Photo d'illustration - Photographee.eu - stock.adobe.com

Un pancréas bioartificiel est un dispositif médical implantable destiné à être rempli avec des cellules sécrétrices d'insuline afin de permettre une régulation de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 1 pour qui les traitements conventionnels à l'insuline ne fonctionnent pas. Quel est le principe du pancréas bioartificiel ? Est-il commercialisé en France ? Quels sont ses avantages ? Découverte avec le Dr Séverine Sigrist, Docteur en science et Présidente de Defymed, une PME française qui développe des dispositifs médicaux innovants dont un pancréas bioartificiel. 

Comment fonctionne un pancréas bioartificiel ?

"Il est souvent confondu avec le pancréas artificiel, mais il ne s'agit pas de la même chose et il ne répond pas à la même typologie de patient. Le pancréas bioartificiel est un dispositif médical implantable (contrairement au pancréas artificiel) dans lequel on met des cellules souches (transformées) qui vont sécréter de l'insuline en fonction du taux de sucre du patient. Il n'y a pas du tout d'intervention de la part du patient qui devrait être totalement autonome dans la gestion de sa maladie. Ce sont les cellules sécrétrices qui vont faire le travail", explique le Dr Sigrist. Ces cellules sont encapsulées , donc protégées par une membrane protectrice, et ainsi elles ne risquent pas d'être rejetées par le patient ou d'être exposées dans le patient.

Fonctionnement du pancréas bioartificiel
Fonctionnement du pancréas bioartificiel © Defymed

Pour qui le pancréas bioartificiel est-il destiné ?

Ce dispositif serait en théorie éligible à tous les patients diabétiques de type 1. "Mais en pratique, nous visons une typologie de patients assez restreinte, car ce dispositif, s'il est commercialisé, coûtera un certain prix. Ces patients sont dits "très instables", (le diabète instable est considéré comme une variabilité glycémique extrême, responsable d'événements cliniques comme des hypoglycémies sévères, altérant la qualité de vie, ndlr) et des patients pour lesquels toutes les thérapeutiques d'insulinothérapie ont été un échec, détaille le Dr Sigrist. Sur les 8 marchés mondiaux, on va s'intéresser à l'Europe, au Japon, au Canada et aux Etats-Unis et cela représente environ 188 000 patients, ce qui est très infime par rapport au nombre de patients diabétiques de type 1 dans le monde.

Quels sont les avantages du pancréas bioartificiel ?

"Le pancréas bioartificiel répond à une véritable demande du patient, celle de pouvoir "oublier" sa maladie. Avec un pancréas artificiel (composé de la pompe et du lecteur), on est loin d'un dispositif permettant de faire "oublier" sa maladie", souligne-t-elle. Le pancréas bioartificiel permet une régulation autonome et physiologique de la glycémie car les cellules détectent le taux de glucose dans le sang et libèrent une quantité d'insuline nécessaire. "Ce dispositif viserait le patient en échec thérapeutique et permettrait de proposer une solution alternative à ce qui existe déjà. En cas d'échec thérapeutique, la seule solution proposée est la transplantation d'îlots pancréatiques (il s'agit, dans le cas d'un don d'organe, d'isoler l'unité responsable de la sécrétion d'insuline d'un pancréas et la transplanter chez le patient). Mais cette solution présente trois inconvénients majeurs : 1/ aujourd'hui, on n'a pas assez de pancréas par rapport aux besoins (d'autant qu'il faut 2 à 3 pancréas pour un patient). 2/ La transplantation s'accompagne d'un traitement antirejet qui est très toxique à moyen terme pour le patient et qui crée énormément de complications (pathologies progressivement invalidantes, notamment au niveau des reins). Et enfin, 3/ comme toute greffe, la transplantation d'îlots pancréatiques ne durera pas ad vitam aeternam (environ 5 ans)", décrit le Dr Sigrist. 

Le pancréas bioartificiel est-il commercialisé en France ?

Non. "Contrairement au pancréas artificiel qui est commercialisé en France, le pancréas bioartificiel lui est encore en phase de recherche de développement et n'est encore pas commercialisé en France", précise le Dr Sigrist. Il n'y a donc aucun pancréas bioartificiel commercialisé en France et ailleurs dans le monde. "Nous (Defymed) ne sommes pas les seuls à développer un pancréas bioartificiel, il y a deux sociétés - une aux Etats-Unis et une au Canada - en étude clinique. Nous, on est différenciant dans l'approche car nous avons un modèle différent (macro-capsule). On espère pouvoir annoncer dans les mois qui viennent la signature d'un partenariat stratégique avec un producteur de cellules pour emmener ce dispositif vers des études cliniques et pouvoir les démarrer en Europe dans trois ans. Et aussi être justement la seule technologie européenne dans le domaine". 

Merci au Dr Séverine Sigrist, Présidente de Defymed, une PME française qui développe des dispositifs médicaux innovants dont un pancréas bioartificiel MailPan®

Endocrinologie