Cancer de la thyroïde chez la femme : symptômes, âge, survie

Le cancer de la thyroïde est environ trois fois plus fréquent chez la femme que chez l'homme. Quel est l'âge moyen d'apparition ? Chez la femme jeune ? Y a-t-il des symptômes typiques ? Des facteurs de risque spécifiques ? La ménopause ? Réponses avec le Dr Livia Lamartina, oncologue spécialisée en médecine nucléaire à Gustave Roussy.

Cancer de la thyroïde chez la femme : symptômes, âge, survie
© Pixel-Shot - stock.adobe.com

"Le cancer de la thyroïde est une pathologie à prédominance féminine", indique d'emblée le Dr Livia Lamartina, médecin et oncologue spécialisée en médecine nucléaire à l'Institut Gustave-Roussy. Quels sont les symptômes d'alerte ? L'âge d'apparition moyen chez la femme ? Y a-t-il des facteurs de risque connus ? La ménopause par exemple ? Comment est posé le diagnostic ? Quels sont les traitements chez la femme ? Le pronostic de survie est-il le même ? Eclairage. 

Quels sont les chiffres du cancer de la thyroïde chez la femme ?

"Les cancers et les pathologies thyroïdiennes sont plus fréquentes chez la femme que chez l'homme. Si on considère le taux d'incidence du cancer de la thyroïde en France, on s'aperçoit qu'il y a 10.6 femmes (pour 100 000 femmes) qui sont atteintes du cancer de la thyroïde contre 3 hommes (pour 100 000 hommes)", détaille le Dr Lamartina. Globalement, on estime que le cancer de la thyroïde est ainsi trois fois plus fréquent chez la femme que chez l'homme. Chaque année, il y a environ 4 000 nouveaux cas de cancer de la thyroïde diagnostiqués en France, selon l'Institut national du Cancer

Quel est l'âge moyen d'apparition chez la femme ?

Le cancer de la thyroïde apparaît généralement "autour de la cinquantaine", indique notre experte. 

Le cancer de la thyroïde touche-t-il la femme jeune ?

Oui, "le cancer de la thyroïde peut toucher une femme en âge de procréer" répond notre experte. Mais ce n'est pas la majorité des cas. Dans la plupart des cas, les cancers thyroïdiens surviennent aux alentours de 50 ans

Le cancer de la thyroïde n'est pas lié à la ménopause.

Pourquoi y a-t-il plus de cancers de la thyroïde chez la femme ?

"Il n'y a pas d'explications physiopathologiques établies concernant le fait que le cancer de la thyroïde est une pathologie à prédominance féminine. A priori, il n'y a pas de rapport avec les hormones sexuelles. Cette incidence plus élevée chez la femme peut en partie s'expliquer par le fait que les femmes sont globalement plus sensibilisées à la surveillance de leur corps et aux examens médicaux. Et plus on fait d'examens médicaux, plus on est susceptible de dépister des pathologies", rapporte notre spécialiste. Par ailleurs, le cancer de la thyroïde serait plus fréquemment observé à la ménopause. "Encore une fois, ça correspond à un âge où la femme fait globalement plus d'examens médicaux. Il est donc important de dire que le cancer n'est pas lié à la ménopause ou les fluctuations hormonales liées à la ménopause", argue-t-elle.

Schéma de la glande thyroïde
Schéma de la glande thyroïde © 7activestudio - stock.adobe.com - Journal des Femmes

Quels sont les facteurs de risque chez la femme ?

"Le risque d'avoir un cancer de la thyroïde augmente avec l'âge. Ensuite, le seul facteur de risque connu - pour les hommes comme pour les femmes - est l'exposition à des rayonnements ionisants en âge pédiatrique (radiothérapie anticancéreuse), particulièrement quand le cou se trouve dans le champ d'irradiation. Chez l'adulte, l'exposition ne représente pas un facteur de risque car la thyroïde (qui n'est plus en développement comme chez l'enfant) n'est plus radiosensible. Par ailleurs, il y a probablement d'autres facteurs de risque (exposition à la pollution...) qui pourraient exister, mais à date, on ne les a pas démontrés", indique le Dr Lamartina. 

La plupart du temps, ce cancer est découvert fortuitement, à l'occasion d'un dépistage échographique pour une autre raison

Quels sont les symptômes du cancer de la thyroïde chez la femme ?

"Chez l'homme comme chez la femme, dans la grande majorité des cas, le cancer de la thyroïde est un cancer indolent et non agressif. Il n'a pas beaucoup de signes évocateurs et pas plus de signes spécifiquement chez la femme. La plupart du temps, ce cancer est découvert fortuitement, à l'occasion d'un dépistage échographique pour une autre raison (échographie doppler pour contrôler les vaisseaux du cou en général), lors duquel on peut retrouver un nodule thyroïdien. La plupart de ces nodules sont bénins (environ 95% des nodules thyroïdiens sont bénins : il s'agit d'adénomes ou de kystes) mais certains peuvent être des tumeurs", explique l'oncologue. Les principaux symptômes (rares) sont :

► La présence d'un nodule (petite boule) au niveau du cou (découvert à la palpation ou à l'échographie et à la cytoponction).

► La modification de la voix (voix rauque ou "cassée") ou la perte de la voix, consécutive à la présence du nodule. 

► Un mal de gorge qui persiste (peu évocateur d'un cancer de la thyroïde).

► Parfois, le développement d'un goitre

Comment pose-t-on le diagnostic du cancer de la thyroïde chez la femme ?

Le dépistage du cancer de la thyroïde ne doit pas être systématique.

Chez la femme (comme chez l'homme) le diagnostic du cancer de la thyroïde repose dans un premier temps par une palpation au niveau du cou. Dans l'éventualité où un nodule est découvert, il faut déterminer sa nature (maligne ou bénigne) en réalisant une échographie cervicale et thyroïdienne, puis en fonction des résultats, une cytoponction de cellules au sein du nodule afin de les observer au microscope. Un bilan thyroïdien est également réalisé pour savoir si le fonctionnement de la thyroïde est normal ou pas. A ce jour, pour éviter le surdiagnostic massif, "le dépistage du cancer de la thyroïde ne doit pas être systématique", tient à rappeler notre interlocutrice. En effet, le diagnostic d'une tumeur indétectable à la palpation et qui n'aurait pas évolué vers la maladie, occasionne des traitements lourds (ablation de la thyroïde avec prise de lévothyroxine à vie...), avec un risque de complications, nettement supérieur au risque que le nodule évolue vers la maladie ou le décès

Quels sont les traitements du cancer de la thyroïde chez la femme ?

"Il n'y a pas de recommandations particulières chez la femme par rapport à l'homme." Le principal traitement du cancer de la thyroïde (peu importe sa nature : papillaire, folliculaire, médullaire) repose sur la chirurgie, à savoir l'ablation de la thyroïde. Cela a pour objectif de retirer le tissu tumoral et de réduire le risque de rechute. L'intervention est parfois complétée par un traitement à l'iode radioactif pour les cancers dits différenciés (papillaire et folliculaire). "Néanmoins, chez les femmes en âge de procréer, on va s'assurer qu'il y ait une substitution des hormones thyroïdiennes optimale. En effet, pendant la première phase de la grossesse, le fœtus n'a pas de thyroïde et a besoin des hormones thyroïdiennes de sa maman", précise le Dr Lamartina.  

Quelle est l'espérance de vie du cancer de la thyroïde chez la femme ?

Le cancer de la thyroïde est un cancer de bon pronostic. "Dans la très grande majorité des cas, le cancer de la thyroïde se guérit très bien grâce à la chirurgie, avec un taux de survie à 5 ans (pour les hommes comme pour les femmes) estimé à 98%.

Merci au Dr Livia Lamartina, médecin et oncologue spécialisée en médecine nucléaire à l'Institut Gustave Roussy 

Autres types de cancers