Méningiome : symptômes, biopsie, opération, traitements

Le méningiome est une tumeur du cerveau. Il représente 36% des tumeurs cérébrales primitives et survient plus fréquemment entre 40 et 70 ans. Symptômes, causes, diagnostic, traitement : l'essentiel à savoir.

Méningiome : symptômes, biopsie, opération, traitements
© Tridsanu Thopet-123RF

Définition : qu'est-ce qu'un méningiome ?

Le méningiome est une tumeur habituellement bénigne. "Seul 1 % des méningiomes sont malins. Il se développe au niveau des méninges, les enveloppes du cerveau, en particulier des cellules arachnoïdiennes. Les méninges sont trois membranes recouvrant le cerveau et la moelle épinière ayant un rôle protecteur du système nerveux central. Cette maladie se développe très lentement, parfois pendant de nombreuses années, sans provoquer le moindre symptôme" explique le Pr. Pierre Amarenco, neurologue, chef de service neurologie à l'hôpital Bichat. "Les ¾ n'évoluent pas et seulement 8% sont symptomatiques. Lorsqu'elle se développe, elle peut exercer une pression sur le cerveau ou comprimer un nerf, déclenchant les symptômes", ajoute le Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Quelles sont les causes d'un méningiome ?

Elles sont pour le moment inconnues. Mais certains facteurs de risque ont pu être identifiés :

  • Un traitement par radiothérapie de la tête
  • Une prédisposition génétique
  • La grossesse peut également favoriser la croissance de certains méningiomes. Il peut y avoir plusieurs méningiomes : on parle alors de méningiomatose.

"Certains traitements hormonaux comme la prise au long cours d'Androcur, Lutéran, Luthenyl et leurs génériques. Une étude de pharmacovigilance est en cours. La prise de pilules contraceptives, traitements hormonaux substitutifs de la ménopause et les traitements hormonaux de pathologie gynécologique telle que l'endométriose est aussi accusée ", indique le Dr Quillard.

Quelles sont les localisations d'un méningiome ?

Les méningiomes peuvent survenir au niveau du cerveau, mais aussi de la moelle épinière.

Quels sont les symptômes d'un méningiome ?

Ils diffèrent selon leur localisation et leur taille :

  • Pour ceux touchant le cerveau, on retrouve des maux de tête, des manifestations épileptiques, une perte d'odorat, des troubles de la vision, des troubles du langage et une hémiplégie.
  • Pour ceux touchant la moelle épinière, des douleurs dans les bras et les jambes, voire une perte de sensibilité ou une paralysie d'une partie du corps.

"Mais le méningiome est généralement asymptomatique et découvert de façon fortuite lors d'un scanner cérébral ou une IRM réalisés en présence de symptômes divers" précise le Pr. Amarenco.

Quelles sont les personnes les plus à risque ?

Ces tumeurs sont généralement beaucoup plus fréquentes entre 40 et 70 ans. Elles concernent le plus souvent les femmes.

Quand et quel médecin consulter ?

Votre médecin généraliste vous orientera vers un neurologue pour un bilan complet.

Quel est le diagnostic d'un méningiome ?

Une imagerie comme un scanner ou une IRM sont nécessaires pour diagnostiquer le méningiome et préciser sa localisation.

Quels sont les traitements ?

Comme le méningiome évolue très lentement, une surveillance par IRM suffit souvent. "Le méningiome de grade 1 est le plus bénin, celui de grade 2 nécessite une surveillance plus rapprochée, quant à ceux de grade 3, très rares, ont un potentiel de récidive élevé" indique notre expert. "Si la tumeur se développe ou devient symptomatique, pas de médicaments, mais une ablation chirurgicale pourra être envisagée. Si la tumeur est située dans les couches profondes du cerveau, un traitement par radiothérapie pourra être préféré : il vise à diminuer la taille de la tumeur et empêcher son développement" ajoute le Dr Quillard.

Quand opérer ?

Lorsque les symptômes deviennent gênants, ou que la taille du méningiome fait craindre une compression de la zone concernée, une intervention chirurgicale pourra être nécessaire. "Elle consiste à ouvrir la boîte crânienne, afin de retirer la tumeur sous microscope opératoire, indique le Pr. Amarenco. La radiothérapie peut être indiquée lorsque l'ablation du méningiome est incomplète, que la tumeur récidive ou que, du fait de son emplacement, la tumeur est inopérable."

Quelles sont les chances de guérison d'un méningiome ?

Le pronostic est généralement excellent, mais la tumeur peut récidiver (10 % de récidives à 10 ans), ce qui justifie une surveillance après l'exérèse.

Merci au Pr. Pierre Amarenco, neurologue, chef de service neurologie à l'hôpital Bichat et au Dr Monique Quillard, médecin généraliste.

Autres types de cancers