Polype dans le nez : symptômes, traitements, c'est quoi ?

Ces proliférations excessives de la muqueuse du nez sont fréquentes et le plus souvent bénignes. Mais ils peuvent causer une obstruction et une congestion nasale. Comment surviennent-ils ? Quels sont les traitements ? Une opération est-elle nécessaire ? Les explications du Dr. Monique Quillard, médecin généraliste et homéopathe.

Polype dans le nez : symptômes, traitements, c'est quoi ?
© tharakorn-123RF

C'est quoi un polype nasal ?

Un polype est une excroissance souvent développée aux dépens d'une muqueuse (c'est-à-dire la paroi interne d'une cavité naturelle). Il peut donc apparaître dans le côlon, le rectum, l'utérus, le vagin, la vessie, l'estomac, mais aussi les sinus. Le polype des sinus, plus souvent appelé polype nasal, est une excroissance située sur la muqueuse qui tapisse les sinus nasaux. Ces tumeurs sont bénignes et très fréquentes, mais elles peuvent entraîner des complications si elles se développent et atteignent une certaine taille. Dans certains cas, de très nombreux polypes sont présents : on parle alors de polypose nasale ou de polypose naso-sinusienne quand les sinus sont également atteints ce qui est fréquemment le cas. En règle général, un examen clinique suffit pour diagnostiquer un polype.

Quels sont les symptômes de polypes dans le nez ?

Il s'agit le plus souvent de :

  • Maux de tête
  • Sinusites ou rhinites, parfois chroniques
  • Odorat amoindri
  • Ecoulements nasaux et des éternuements à répétition
  • Respiration gênante

Est-ce que c'est un cancer du nez ?

"Non car à la différence des polypes du côlon par exemple, ceux situés dans le nez ne sont pas des tumeurs. Ils ne peuvent donc pas augmenter le risque de cancer", rassure le Dr. Monique Quillard, médecin généraliste et homéopathe.

Quelles sont les causes des polypes nasaux ?

Le polype se forme à partir d'une inflammation de la muqueuse nasale. "Si la cause n'est pas parfaitement identifiée, il apparaît le plus souvent lors de rhinites allergiques à répétition, de lésion de la muqueuse, d'une infection bactérienne ou en cas d'asthme", indique le Dr. Quillard.

Quels sont les traitements ?

Des corticoïdes en pulvérisations permettent de diminuer la taille des polypes. "Mais parfois, la chirurgie reste nécessaire pour les éliminer totalement", prévient notre expert. 

En quoi consiste l'opération pour retirer les polypes dans le nez ?

Si les symptômes ne sont pas soulagés par le traitement médical, l'intervention chirurgicale sera envisagée. Pratiquée par un chirurgien ORL, elle consiste à retirer le ou les polype(s). "Après exérèse, un traitement à base de béclométasone ou de flunisolide permet de limiter les risques de récidives", précise le médecin.

Existe t il des traitements naturels quand on a des polypes dans le nez ?

Pour traiter les polypes nasaux on utilise en homéopathie, des médicaments d'action locale, le plus souvent :
Teucrium marum 5 CH, lorsque l'on ressent des picotements à la racine du nez ou que l'on souffre d'un écoulement nasal épais. 5 granules matin et soir.
►  Sanguinaria canadensis 5 CH si l'on présente des quintes de toux associées à un écoulement nasal brûlant et abondant. 5 granules matin et soir.
"Par ailleurs, ces médicaments d'action locale doivent être associés à des médicaments "de terrain" spécifique de la personne.

► Souvent Thuya occidentalis, Medorrhinum, Nitricum acidum ou Calcarea carbonica en dilution 9 ou 15 CH et se prennent une fois par semaine. Ces médicaments " de terrain" permettent aussi, prescrits chez un patient qui a été opéré de diminuer le risque de récidive ", précise le Dr. Monique Quillard.

Merci au Dr. Monique Quillard, médecin généraliste et homéopathe.

Dépistage, évolution et traitements du cancer