Polype : définition, facteurs favorisants, traitements

Les polypes sont des excroissances qui peuvent se former dans les sinus (nez), au niveau de l'estomac, de la vessie, du côlon ou encore de l'utérus. Si dans la plupart des cas, ce sont des tumeurs bénignes, ils peuvent évoluer en cancer. Que faire ? Quelles causes ? Faut-il les enlever ? Quand faire une biopsie ?

Polype : définition, facteurs favorisants, traitements
© 123rf-tharakorn

Définition : qu'est-ce qu'un polype ?

"Un polype est une excroissance bénigne située sur une muqueuse, explique d'emblée le Dr Jean-Michel Morel, médecin généraliste. Il se développe sur les tissus des organes comme le côlon, l'estomac, la vessie, les intestins ou encore l'utérus". Il peut mesurer quelques millimètres à plusieurs centimètres. Ils peuvent être seul ou multiples. "Le risque principal est que celui-ci évolue en lésion cancéreuse, ce qui est loin d'être le cas pour la grande majorité d'entre eux", précise le Dr Morel. Les polypes sont souvent asymptomatiques. Toutefois, selon sa localisation, certains signes peuvent se manifester.

Polype du nez (polype nasal ou au sinus)

Le polype des sinus plus souvent appelé "polype nasal" est une excroissance située sur la muqueuse qui tapisse les sinus nasaux. Ces tumeurs sont bénignes et très fréquentes, mais peuvent entraîner des complications si elles se développent et atteignent une certaine taille. Dans certains cas, de très nombreux polypes sont présents : on parle de polypose nasale, ou polypose naso-sinusienne quand les sinus sont également atteints ce qui est fréquemment le cas. Maux de tête, sinusites, odorat amoindri et écoulements nasaux sont alors des symptômes possibles. Des corticoïdes en pulvérisations voire une ablation chirurgicale sont souvent indiqués.

  • Une perte d'odorat
  • Une sensation de nez bouché quasi permanente
  • Une sécrétion de mucus plus abondante
  • Des éternuements à répétition

Polype à la vessie

Tout polype de la vessie doit être retiré le plus rapidement possible car dans l'immense majorité des cas ces polypes sont cancéreux. Plusieurs symptômes peuvent évoquer la présence de polypes à la vessie

  • Présence de sang dans les urines (hématurie)
  • Douleurs et gêne lors de l'émission d'urine
  • Envies fréquentes d'uriner

Polype au côlon – rectum - intestin

Le polype du côlon est une excroissance ou tumeur, souvent bénigne, qui apparaît le long de la paroi du côlon appelé aussi le "gros intestin". On parle de polypes quand ils sont peu nombreux et de polypose quand il s'agit d'un ensemble de polypes disséminés dans le colon. Parmi les symptômes évocateurs :

  • Des saignements par l'anus
  • Un changement dans le transit intestinal (diarrhée, constipation ou alternance des deux)
  • Des douleurs abdominales

Polype à l'estomac

  • Des douleurs, principalement dans la partie supérieure de l'estomac
  • Des troubles digestifs comme des nausées ou des vomissements
  • La présence d'une masse à l'abdomen

Polype à l'utérus ou à l'endomètre

  • Des règles plus abondantes
  • Une hémorragie génitale survenant en dehors des règles (métrorragies)
  • Des douleurs dans le bas ventre 

Quels sont les facteurs favorisant les polypes ?

Leur apparition peut être liée à différents facteurs :

  • L'âge, car le risque de polype augmente en vieillissant
  • Les antécédents familiaux : une personne a plus de risque d'en développer s'il y en a dans sa famille
  • Les antécédents personnels : une personne qui a déjà eu des polypes est plus susceptible qu'une autre d'en développer à nouveau.
  • Le principal facteur de risque des polypes de la vessie est le tabagisme.

Quels examens permettent de diagnostiquer des polypes ?

En cas de symptômes, consultez rapidement votre médecin traitant. Mais certains polypes sont totalement asymptomatiques, ils sont donc découverts fortuitement au cours d'un dépistage organisé (côlon et rectum) ou d'une visite médicale. Une échographie (vessie, utérus, endomètre), une fibroscopie (nez) ou une endoscopie (colon, intestin, rectum) permettra de préciser le diagnostic. Au besoin, une biopsie sera programmée afin de s'assurer de son caractère bénin.

Traitements pour soigner les polypes : quand faut-il l'enlever ?

Le choix du traitement dépend de son emplacement et de sa taille :

  • S'il est petit, une ablation du polype au cours d'une coloscopie sera préconisée
  • Dans le cas contraire, une ablation de la partie de l'organe où se trouve le ou les polypes sera envisagée

Comment réduire l'apparition des polypes ?

L'hygiène de vie reste la meilleure de prévention : arrêter de fumer, limiter votre consommation d'alcool et de viandes rouge au profit de fruits et légumes, pratiquer régulièrement une activité physique. "Certains nutriments auraient la propriété de réduire l'apparition des polypes, en particulier au niveau de l'intestin : c'est le cas des fibres, des probiotiques et des omégas 3. N'hésitez pas à enrichir vos menus d'aliments contenant ces actifs", recommande le Dr. Morel.

Un polype est-il un cancer ?

Certains polypes peuvent évoluer en tumeurs cancéreuses. Une analyse du polype (biopsie) permettra de le définir. Dans ce cas, un traitement sera mis en place, chirurgie d'abord puis par radiothérapie ou chimiothérapie selon les cas.

Merci au Dr Jean-Michel Morel, médecin généraliste.

Dépistage, évolution et traitements du cancer