Duodénum : définition, anatomie, rôle, douleur

Chargement de votre vidéo
"Duodénum : définition, anatomie, rôle, douleur"

Cet organe fait partie du système digestif. Il a un rôle essentiel dans la digestion des aliments et l'assimilation des minéraux par l'organisme. Lorsque des douleurs surviennent, est-ce grave ? Quels sont les signes de la présence de polypes ou d'un cancer ? Schéma et explications.

Définition : qu'est-ce que le duodénum ?

Le duodénum est l'un des organes qui compose le tube digestif. Il est la partie initiale de l'intestin grêle. Il fait suite à l'estomac. Il s'étend du pylore, la partie terminale de l'estomac, et se termine au niveau duodéno-jéjunal, partie terminale de l'intestin. 

Anatomie et schéma : où est-il localisé ?

Il est situé à droite, en-dessous de l'estomac.

schéma intestin et duodénum
Schéma de l'appareil digestif montrant le duodénum © 123RF-udaix

Quel est son rôle ?

Il sert essentiellement à la digestion. "C'est là que les aliments se mélangent aux sels biliaires et pancréatiques. C'est au niveau du duodénum que de nombreux nutriments sont absorbés comme le calcium, le fer, les vitamines et les lipides", explique le Dr. Philippe Goëb, médecin généraliste.

Douleur au duodénum : le signe de quoi ?

Elles peuvent être le signe d'un ulcère, une plaie 3 à 4 fois plus fréquente que l'ulcère gastrique. "Elle résulte d'une inflammation de la paroi de l'organe, explique le Dr. Goëb. Cette maladie se caractérise par des crampes, des brûlures et des symptômes de torsion dans le creux de l'estomac."

Il existe plusieurs causes à son apparition :

  • Une infestation à l'Hélicobacter Pylori. Cette bactérie est retrouvée dans 95 % des cas.
  • La prise de médicaments, principalement des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des corticoïdes
  • Une prédisposition génétique
  • Le stress prolongé et répété
  • La consommation de toxiques comme l'alcool et le tabac

Cette inflammation touche plus souvent les hommes que les femmes, et majoritairement entre 30 et 45 ans. Une fibroscopie permet de poser le diagnostic, en présence de symptômes évocateurs. "Le traitement repose ensuite sur des conseils hygiéno-diététiques et, en présence de la bactérie l'Hélicobacter Pylori, la prise d'inhibiteur de la pompe à protons et d'amoxicilline", ajoute le Dr. Goëb.

Polype au duodénum

Ce sont des tumeurs bénignes situées sur la muqueuse du duodénum. Leur prévalence est de 1 à 4 %. "Les adénomes duodénaux sont associés dans plus de 50 % des cas à des lésions colorectales avancées. Leur résection se fait lors d'une endoscopie (mucosectomie) sous anesthésie générale courte car leur risque de cancérisation est élevé", prévient notre expert.

Cancer du duodénum

Ils sont très rares, de l'ordre de 2 % des cancers digestifs. Ils entrainent peu de symptômes, parfois des troubles digestifs ou des vomissements. Lorsque la tumeur est avancée, elle peut provoquer des pertes de sang dans les selles. La consommation de tabac, d'alimentation trop riche en graisse ou l'exposition à des produits toxiques sont des facteurs de risques à son développement. 

Diverticulite au duodénum

Il s'agit d'une hernie "dite en doigt de gant" de la paroi duodénale. "Les formes symptomatiques sont rares, mais particulièrement graves car elles se révèlent par une complication. Pour les formes asymptomatiques, leur découverte se fait fortuitement lors d'une investigation digestive. En cas de complication, le traitement est chirurgical", explique le médecin.

Spécialiste du duodénum : qui consulter ?

Le médecin généraliste dans un premier temps. En fonction des symptômes décrits, des imageries seront prescrites. Selon les résultats, il pourra vous orienter vers un  gastro-entérologue.

Examens du duodénum

En cas de problème de santé au niveau du duodénum, il existe trois types d'examen :

→ L'examen clinique qui repose le questionnement du patient et la palpation de la zone concernée, afin d'évaluer les symptômes et la cause de la douleur.
→ L'examen biologique : une prise de sang peut être demandée afin de vérifier si le patient ne souffre pas d'anémie
→ Des examens d'imagerie médicale : une échographie, une endoscopie gastrique ou une IRM pourront permettre de poser le diagnostic.

Opération du duodénum : dans quels cas ?

"Une équipe pluridisciplinaire envisage la thérapeutique en fonction de la forme histologique, de l'extension, de l'état général de la personne atteinte… Une intervention peut être proposée pour retirer les polypes", précise le Dr. Goeb. En cas de tumeur cancéreuse, le traitement repose sur le retrait de la tumeur par voie chirurgicale. Une chimiothérapie peut ensuite être proposée.

Merci au Dr. Philippe Goëb, médecin généraliste.

Anatomie