Perte de cheveux et cancer : comment favoriser la repousse ?

Certains traitements du cancer du sein entraînent une chute des cheveux temporaire mais qui peut être difficile à vivre. Comment limiter la chute et favoriser la repousse ? Perruque, turban, quelles solutions pendant la chimiothérapie ?

Perte de cheveux et cancer : comment favoriser la repousse ?
© Africa Studio-Adobestock

Une femme atteinte d'un cancer du sein et qui suit les différents traitements peut souffrir d'une alopécie (chute de cheveux) partielle ou totale. "5% des femmes présentent une chute de cheveux réellement handicapante esthétiquement" précise le Pr Mahasti Saghatchian, oncologue. Il est possible de prévenir et d'atténuer ces symptômes en adoptant les conseils des professionnels de santé. En octobre 2020, le Wellness Lab a ouvert ses portes au sein de l'hôpital américain de Paris et propose une offre de soins pour les patientes atteintes d'un cancer du sein. Anaïs Barbotin, infirmière de coordination et à Muriel Limosin, socio-esthéticienne, nous partage leurs solutions pour prévenir la chute des cheveux et favoriser leur repousse.

Quelles solutions contre la chute de cheveux pendant le traitement du cancer ?

Tout au long de la chimiothérapie, les patientes ont la possibilité d'accéder à un service de casque réfrigéré qui prévient ou retarde la chute des cheveux. On effectue des séances sous le casque pendant la chimiothérapie et une heure après. Il a pour effet de diminuer l'afflux sanguin dans le cuir chevelu et donc la quantité de produit qui affecte les cellules des cheveux. "Je propose à mes patientes de raccourcir leurs cheveux, de changer de shampoing au profit de formules douces. On arrête les colorations et les permanentes et tout ce qui peut être agressif (appareils chauffants)" détaille Muriel Limosin. Les massages du cuir chevelu sont une très bonne façon de réactiver la circulation sanguine et lymphatique. Pour les longueurs, on mise sur des masques hydratants. "Pour les patientes qui ont perdu la totalité des cheveux, on nourrit le cuir chevelu avec des produits hydratants, notamment en faisant des bains d'huile et en massant pour favoriser la repousse" recommande la socio-esthéticienne.

Où trouver une perruque en cas de chute de cheveux ?

Les patientes atteintes d'un cancer du sein peuvent bénéficier de rendez-vous avec des spécialistes des prothèses capillaires (perruques) directement au sein du Wellness Lab de l'hôpital américain de Paris. Les socio-esthéticiennes apprennent aux patientes à habiller leur visage à l'aide de maquillage lors d'ateliers. Les coiffeurs transmettent des astuces pour habiller la tête avec des foulards ou bandeaux. Pour celles qui sont éloignées de cette structure :

► L'institut national du cancer (INCa) propose sur son site internet une carte interactive des revendeurs de prothèses capillaires conventionnés par l'Assurance maladie. Il suffit de renseigner sa région et son département.

► la marketplace Comptoir de Vie commercialise de nombreux produits pour accompagner les femmes dans leur traitement contre le cancer du sein dont un large choix de prothèses capillaires.

► La plateforme Solidarité Perruques, une initiative créée par l'Institut du Sein, est un espace sur lequel des femmes guéries du cancer du sein donnent leurs perruques à des patientes atteintes de la maladie. "Solidarité Perruques a été fondé sur le besoin de donner. Les femmes guéries ne veulent pas garder leur perruque ni la jeter. Et elles développent une envie d'aider les femmes après elles. Alors elles venaient me voir pour me donner leur perruque. Nous avons donc décidé de créer cette plateforme" indique le Dr Isabelle Sarfati, chirurgienne à l'Institut du Sein. "Les perruques sont totalement gratuites, on est dans une logique de don entre particuliers. En dehors du don matériel, il y a une dimension symbolique, la patiente atteinte reçoit la force de traverser l'épreuve grâce à un autre femme, guérie. Cette dimension symbolique est très importante en cancérologie" ajoute le Dr Sarfati.

Quel accessoire capillaire en cas de chute de cheveux ?

La marque Les Franjynes propose des prothèses capillaires partielles : ce sont des franges de plusieurs couleurs différentes (blond doré, blond platine, brun, châtain, châtain foncé, auburn, roux et blanc, poivre et sel, méchés blond, méchés châtain) et de 3 formes différentes du raide au bouclé disposant d'un système breveté garantissant le bon maintien sur les têtes sans cheveux. Chaque frange est accompagnée d'un accessoire textile (turban, bandeau). Sur le site internet, on retrouve une série de vidéos de tuto pour savoir nouer son accessoire dans ses cheveux. Il existe également une gamme pour les enfants. La marque Entrenoue propose également des turbans pour cheveux aux femmes atteintes de cancer. 

Photo d'une femme avec un foulard dans les cheveux
Photo d'une femme avec un foulard dans les cheveux © fizkes-123RF

Quelle est la prise en charge de l'Assurance maladie ?

Les femmes dont les cheveux sont tombés à la suite d'une maladie ou d'un traitement tel que la chimiothérapie bénéficient d'une prise en charge par la Sécurité sociale de leur perruque ou autre accessoires (foulard, bandeau etc). Il faut d'abord obtenir une prescription médicale pour la prothèse capillaire ou les accessoires, renouvelable tous les 12 mois, par un médecin ou un dermatologue. Il existe deux classes de perruques, la différence se faisant selon la composition de la perruque et en fonction de la zone de cheveux qui a été implantée manuellement et non à la machine. La prise en charge varie selon la classe :

classe 1 : la perruque, ou prothèse capillaire totale, est faite de cheveux synthétiques, dont au moins 15 cm2 sont implantés exclusivement à la main au niveau du sommet du crâne, de la raie ou du bord du front ; son prix ne peut pas dépasser 350 € et dans ce cas, la somme est intégralement prise en charge par l'Assurance Maladie ; la prise en charge inclut aussi le remboursement d'un accessoire textile, dans la limite de 350 € au total ;
classe 2 : la perruque est faite au moins à 30 % de cheveux naturels, ou de cheveux synthétiques dont au moins 30 cm2 sont implantés exclusivement à la main. Le prix de vente maximum pour ouvrir le droit à une prise en charge est fixé à 700 €, dont 250 € remboursés par l'Assurance Maladie ; la prise en charge inclut aussi le remboursement d'un accessoire textile. La mutuelle peut prendre une partie supplémentaire en charge, selon votre contrat.
Si vous ne souhaitez pas porter de perruque totale, des prothèses capillaires partielles (prix de vente maximum 125 €, prise en charge jusqu'à 125 €) existent. L'Assurance Maladie prend en charge 3 accessoires pour cheveux jusqu'à 20 €, avec un prix de vente total qui ne peut dépasser 40 €.

Merci à Anaïs Barbotin, infirmière de coordination, à Muriel Limosin, socio esthéticienne, du service d'oncologie spécialisé en cancer du sein à l'hôpital américain de Paris et au Dr Isabelle Sarfati, chirurgienne à l'Institut du Sein.

Source : Prise en charge des perruques et accessoires capillaires, Ameli, 22 septembre 2021

Cancer du sein