Au doigt ou à l'orteil, comment soigner un panaris ?

Caractérisé par des douleurs pulsatiles du bout du doigt, le panaris est une infection bactérienne bénigne, souvent liée à une plaie qui se surinfecte. Bien que sans gravité, cette affection doit être traitée sous peine de complications, et certains gestes peuvent être évités afin de prévenir son apparition.

Définition : qu'est-ce qu'un panaris ?

"Le panaris est une infection cutanée et sous-cutanée d'un doigt sur les mains ou les pieds", indique d'emblée le Dr. Nina Roos, dermatologue à Paris. L'infection est le plus souvent due à un staphylocoque doré. Le doigt devient rouge et gonflé, signe d'inflammation. Une petite boule de pus peut également apparaître au bout de 2 ou 3 jours. Cette infection peut être de profondeur et de taille variables. Cette infection est souvent bénigne, mais elle doit être traitée pour éviter toute complication, notamment la propagation vers d'autres tissus tels que les tendons, par exemple.

Localisation : panaris au pied, à l'orteil ou panaris au doigt

L'inflammation est fréquemment située à proximité d'un ongle, le plus souvent secondaire à une plaie ou un ongle de la main ou des pieds coupé trop court. Si on laisse évoluer l'infection, il se produit aussi une accumulation de pus et une tuméfaction blanche douloureuse apparaît. Dans les stades précoces, des pansements humidifiés régulièrement plusieurs fois par jour permettent de faire "mûrir" le panaris et d'empêcher son évolution. Au stade purulent, le traitement consiste à nettoyer la plaie de tout son pus. Mal soigné, un panaris peut atteindre les zones profondes de l'orteil et provoquer des atteintes d'autres structures comme les tendons ou l'os, et une opération chirurgicale peut être nécessaire.

Symptômes

Le panaris peut se présenter et évoluer selon trois stades différents.

  • Au stade inflammatoire, la zone enflammée est chaude, enflée et douloureuse au toucher.
  • Au second stade, les symptômes sont beaucoup plus importants, et la douleur devient battante. La collection de pus est visible, et une fièvre modérée peut apparaître.
  • Au troisième et dernier stade, l'infection se propage aux tissus proches, et entraîne des inflammations au niveau de la peau, des articulations, des tendons et des os.

Sans traitement, un panaris superficiel peut s'étendre en profondeur et entraîner une infection de l'os (ostéite), des articulations (arthrite) ou de la peau (nécrose cutanée). Ces complications peuvent parfois, dans des cas extrêmes, conduire à une amputation partielle du doigt ou de l'orteil.

Panaris avec abcès purulent © Evgeniia Medvedeva - 123RF

Cause de panaris

"Le panaris est dû à une infection de la peau située autour de l'ongle par des bactéries, le plus souvent un staphylocoque doré ou un streptocoque, précise le Dr Roos. Le germe pénètre à la faveur d'une plaie et se développe en quelques jours". Généralement, le panaris est une infection bactérienne souvent liée à une plaie qui se surinfecte, notamment chez ceux qui se rongent les ongles ou qui se sont coupé les ongles trop courts.

Contagieux ou pas ?

Les bactéries présentes dans le pus sont une source d'infection pour une peau fragilisée ou pour les yeux. "Il est recommandé d'éviter de se frotter les yeux, de soigner un bébé, de s'occuper d'un enfant ou d'une personne à la peau fragile sans s'être soigneusement lavé les mains", conseille le Dr Roos.

Combien de temps dure un panaris ?

Un panaris dure 5 à 10 jours selon la vitesse à laquelle le pus va réussir à s'évacuer.  La douleur cesse dès que l'évacuation du pus se fait, elle ne persiste pas après guérison.

Diagnostic

L'observation de la main permet de localiser précisément l'infection, et son aspect rouge, chaud et enflé est une excellente indication. Lorsque la peau est généralement soulevée par une petite poche de pus blanchâtre et très douloureuse, c'est que l'infection est présente depuis quelques jours. Si l'infection dure depuis un long moment, il faudra procéder à une radiographie pour s'assurer qu'elle n'a pas encore migré vers les tissus voisins.

Percer ou pas ?

Mieux vaut ne pas toucher son panaris. "On peut éventuellement percer soi-même une collection de pus jaune que l'on verrait se former près de l'ongle, mais ce geste ne sert à rien tant qu'il n'y a pas de poche de pus visible", précise la dermatologue. Tant que la peau est rouge et tendue, il n'y a pas de liquide à évacuer, donc percer est inutile à ce stade, et même risqué puisqu'on crée une brèche et une porte d'entre infectieuse sur une zone cutanée déjà fragile et vulnérable.

Traitement : comment soigner un panaris ?

Avant tout, la première chose à faire est de vérifier ses rappels de vaccination antitétanique. Le traitement est différent selon l'évolution du panaris.

Panaris sans abcès

Lorsqu'il n'y a pas d'abcès, le nettoyage de la plaie et des bains antiseptiques à répéter plusieurs fois par jour, suffisent. Il faut bien sûr surveiller l'évolution de l'infection. Avec un panaris débutant, il suffit de procéder à un nettoyage de la plaie, si celle-ci est encore visible. En outre, l'application de pansements humides permet généralement de faire "mûrir" le panaris et d'en diminuer l'évolution, empêchant le passage au stade collecté. 

Panaris avec abcès purulent

En cas d'abcès purulent, la zone infectée doit être excisée par un praticien : ablation du pus et des tissus infectés. Un traitement antibiotique peut être prescrit si nécessaire.

La chirurgie

En cas d'échec des traitements médicaux, une excision de la zone traitée sera recommandée. "Cette intervention se pratique au bloc opératoire, en chirurgie ambulatoire, précise le Dr. Roos. Elle consiste à retirer les tissus abîmées".

Eau de Javel ou pas ?

Ce remède de grand-mère consiste à faire tremper son panaris dans l'eau de Javel diluée. "C'est une mauvaise idée, indique notre expert. Très corrosif, l'eau de Javel risque de léser encore plus les tissus et de faire très mal. Mieux vaut désinfecter la plaie avec de l'Héxomédine". 

Prévenir un panaris

  • Eviter de la couper trop court. Un bord blanc doit rester pour protéger la peau.
  • Porter des gants lors de vos séances de bricolage ou jardinage pour éviter les blessures
  • Eviter de porter des chaussures trop serrées au bout.
  • Porter également des chaussettes en coton et évitez le contact avec les irritants et les allergènes.

Merci au Dr Nina Roos, dermatologue à Paris.

Au doigt ou à l'orteil, comment soigner un panaris ?
Au doigt ou à l'orteil, comment soigner un panaris ?

Sommaire Définition Localisation : orteil, pied, doigt Symptômes Cause Contagion Temps de guérison Diagnostic Percer ou pas Traitements : soigner un panaris • Panaris sans abcès • Panaris avec abcès • Opération /...