Érysipèle : est-ce contagieux ? Quels sont les traitements ?

L'érysipèle est une infection de la peau qui se manifeste le plus souvent au niveau des jambes. Si elle se soigne très bien à l'aide d'un traitement antibiotique, elle nécessite toutefois une prise en charge rapide pour éviter que l'infection ne s'étende. Explications.

Définition : érysipèle de la jambe, du visage...

L'érysipèle est une infection bactérienne aiguë de la peau, contagieuse, due à un streptocoque dans la majorité des cas (plus rarement, un staphylocoque peut être en cause). Elle affecte le plus souvent les membres inférieurs (dans plus de 85 % des cas), mais peut parfois concerner d'autres parties du corps, notamment le visage. Cette infection touche principalement les adultes de plus de 40 ans et est extrêmement rare chez les enfants. 

Symptômes

L'érysipèle apparaît brutalement, sous la forme d'un érythème (rougeur), accompagné d'un œdème local et d'une forte fièvre (39°C-40°C). La zone concernée, limitée par un bourrelet, est chaude et douloureuse au toucher et s'étend progressivement. La peau devient rouge et luisante.

Causes

L'infection est due à la présence d'une brèche dans la barrière cutanée (plaie, piqûre d'insecte, fissure inter-orteil, mycose). D'autres facteurs locaux, comme un œdème ou une dermatose chronique (psoriasis), peuvent aussi être en cause. Certaines maladies entraînant un déficit immunitaire sont également propices au développement de l'infection. "Les facteurs favorisant sont les mêmes que pour toute infection : mauvais état général, troubles circulatoires, diabète, tabagisme, plaies...", explique notre spécialiste en dermatologie. À noter qu'un épisode antérieur d'érysipèle favorise sa récidive.

Quand consulter ?

Dès l'apparition des symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin rapidement pour repérer la porte d'entrée de la bactérie, démarrer le traitement antibiotique et ainsi éviter toute complication de l'infection. "Les complications sont celles de toutes les infections par streptocoque, donc essentiellement cardiaques et rénales, précise notre spécialiste. La prise en charge doit donc être rapide, dans un délai de un à trois jours".

Traitements et recommandations

L'érysipèle est une maladie contagieuse. Le traitement classique consiste à administrer un antalgique et un antibiotique (de type pénicilline) et mettre le membre concerné au repos. La disparition des symptômes est complète après une dizaine de jours. Une hospitalisation peut être envisagée en cas de complications ou si aucune amélioration n'est appréciable après 72 heures de traitement.

Les récidives sont fréquentes, notamment chez les personnes présentant des plaies persistantes au niveau des jambes (ulcères). Pour les éviter, des séances de drainage lymphatique et le port de bas de contention peuvent être nécessaires. L'hygiène doit être irréprochable pour limiter l'apparition de portes d'entrée cutanées.

Lire aussi :