Acné de l'adolescent : traitements, alimentation, jusqu'à quel âge ?

L'acné touche une majorité d'adolescents. Il est important de traiter rapidement les premières lésions, en associant médicaments et hygiène cosmétique. Le détail avec le Dr Nadine Pomarède, dermatologue et allergologue.

Acné de l'adolescent : traitements, alimentation, jusqu'à quel âge ?
© drtrig -123RF

Qu'est-ce que l'acné ?

"L'acné est une maladie inflammatoire du follicule pilo-sébacé. La sur-infection, c'est-à-dire les boutons, est le dernier stade de l'acné" définit le Dr Nadine Pomarède, dermatologue et allergologue.

Causes de l'acné chez l'adolescent

"La production de sébum est plus importante à l'adolescence à cause des sécrétions hormonales qui augmentent, explique la dermatologue. Lorsque le sébum s'écoule normalement sur la peau, cela entraîne une peau grasse ; lorsque l'ouverture du canal qui permet l'excrétion du sébum n'est pas suffisamment large, apparaissent une rétention du sébum qui se traduit par des comédons ouverts (les points noirs) et des comédons fermés. Lorsque la production de sébum s'accumule, ces comédons deviennent des lésions inflammatoires, explique-t-elle. Certains adolescents présentent plus de comédons et certains plus de lésions inflammatoires" précise le Dr Pomarède.

Facteurs de risque

"Il y a très clairement un facteur héréditaire avec des familles d'acnéiques. Si les deux parents ont eu une acné importante il y a de fortes chances pour que leurs enfants aient de l'acné, indique la dermatologue. Plus l'acné commence tôt et plus elle a des chances d'être longue et plutôt importante" ajoute-t-elle. Autre facteur favorisant, le facteur alimentaire. L'acné est liée au mode de vie occidental. La consommation de sucres rapides (friandises, lait, céréales raffinées comme le riz, pâtes...) est évoquée comme facteur de risque d'acné. "Le mécanisme est simple : la consommation de produits contenant des sucres rapides est à l'origine d'une augmentation du taux de sucre dans le sang, ce qui déclenche la production d'insuline, laquelle stimule la glande sébacée. La
production de sébum est ainsi plus importante,
 explique le Dr Pomarède. Les graisses saturées (charcuterie, Junk-food) auraient également un impact" indique la dermatologue. Ces aliments provoqueraient des micro-inflammations dans tout l'organisme, dont la peau.

Types d'acné à l'adolescence

"L'acné à l'adolescence est une acné polymorphe, avec des comédons et des lésions inflammatoires, précise le Dr Nadine Pomarède. Cette acné polymorphe touche le visage, le thorax, le dos. L'acné de la femme adulte est totalement différente en termes de localisation et d'excoriation des lésions" souligne la dermatologue.

Age de survenue

"L'acné peut débuter très tôt, en particulier chez les filles. Leur peau peut commencer à devenir grasse, à présenter des petits points noirs, dès l'âge de 9-10 ans. Chez les garçons les imperfections débutent rarement avant l'âge de 14 ou 15 ans. L'acné concerne 70 à 80 % des adolescents" rappelle la dermatologue.

Durée de l'acné de l'adolescent

"L'acné de l'adolescent dure plusieurs années et elle évolue au fil des années. Les adolescents souhaitent des traitements rapides or les traitements et l'entretien de la peau sont à poursuivre sur un temps long, avec une adaptation selon l'évolution de l'acné" souligne la dermatologue.

Alimentation en cas d'acné chez l'adolescent (aliments qui favorisent, aliments conseillés)

Si un adolescent présente une peau acnéique, mieux vaut privilégier une alimentation équilibrée, limitée en sucres rapides et graisses saturées et riche en antioxydants (fruits et légumes) pour prévenir l'inflammation "Il existe des aliments sébo-régulateurs, riches en
zinc, comme le bœuf et les huîtres par exemple
" informe le Dr Pomarède.

Que faire contre l'acné de l'adolescent ?

"Une prescription de médicaments ne peut pas s'affranchir d'une prescription cosmétique, alerte le Dr Nadine Pomarède. L'entretien de la peau avec les bons produits est absolument essentiel" insiste-t-elle.

Quels sont les meilleurs produits ?

"Il convient d'utiliser en plus des traitements médicamenteux des produits d'hygiène et de nettoyage deux fois par jour, recommandé la dermatologue. La base, c'est un produit nettoyant moussant un peu sébo-régulateur qui contient du zinc et une crème à visée hydratante non comédogène non acnéogène, à utiliser matin et soir, avant le traitement local asséchant" décrit-elle.

Crèmes

"Les médicaments locaux vont être prescrits de façon ponctuelle pour assécher les lésions inflammatoires, sur des périodes plus longues pour exfolier, éviter la rétention de sébum et éliminer les micro-kystes" informe la dermatologue. Les principaux principes actifs des traitements médicaux locaux sont le peroxyde de benzoyle, l'adapalène, l'acide azélaique, des dérivés de l'isotrétinoïne. "En complément, les crèmes cosmétiques contenant des AHA vont exfolier en douceur et améliorer les cicatrices" précise-t-elle.

Médicament : Roaccutane...

"Les traitements par voie orale, sébo-régulateurs (zinc) et antibiotiques, sont utilisés sur de courtes durées en cas d'échec des traitements locaux. En cas d'échec de ces traitements, ou en cas d'acné importante, c'est l'isotrétinoïne qui est prescrite, informe le Dr Pomarède. Un nettoyage de peau dermatologique, réalisé en cabinet dermatologique, permet d'ouvrir les micro-kystes, de les assécher. Cela raccourcit le temps de traitement de l'acné. Deux nouveaux traitements physiques sont très intéressants : la photo-stimulation Kleresca, et la phytothérapie Alafast. Ces traitements par la lumière représentent une bonne alternative aux traitements antibiotiques voire en cas de contre-indications ou d'impossibilité d'initier un traitement par l'isotrétinoïne. Ils agissent également sur les cicatrices " annonce le Dr Pomarède.

Solutions naturelles

"Les remèdes de grand-mère, les remèdes à faire soi-même, l'huile essentielle de Tee trea... Aucune solution naturelle n'a fait ses preuves pour traiter l'acné. En revanche, il est possible d'utiliser des cosmétiques bio et du maquillage. Les correcteurs de teint vendus en parapharmacie ou pharmacie permettent de masquer les imperfections" précise la dermatologue.

Trouver un dermatologue spécialisé dans l'acné de l'adolescent

"Tous les dermatologues sont capables de traiter l'acné, c'est la pathologie numéro un des dermatologues !" constate le Dr Pomarède. Son conseil : privilégier un spécialiste qui a une vision plus large que le traitement médical seul et qui peut réaliser une vraie prise en charge globale et voir s'il ou elle est sensibilisé (e) aux techniques physiques.

Comment éviter les cicatrices ?

"Pour prévenir les cicatrices d'acné, il faut traiter vite et tôt, se préoccuper tout de suite des premières lésions et ne pas attendre pour traiter les traces, conseille la dermatologue. Le traitement d'éventuelles cicatrices repose sur des techniques physiques : peeling superficiel pour cicatrices rouges, nouveaux traitements par LEDs, lasers fractionnés abrasifs (laser CO2) pour des cicatrices en creux"  informe le Dr Pomarède.

Conseils pour limiter l'acné

"En dehors de l'hygiène de la peau, qui est extrêmement importante, et des conseils alimentaires cités auparavant, il faut bien se protéger du soleil, avec une crème solaire adaptée non grasse, pour éviter l'effet rebond trois semaines après l'exposition au soleil"
recommande la dermatologue.


Merci au Dr Nadine Pomarède, dermatologue et allergologue au Dermo médical Center, Paris et Bruxelles. Le Dr Nadine Pomarède dévoile chaque jour ses meilleures astuces pour prendre soin de sa peau au cours d'une vidéo de 2 minutes publiée sur sa page Instagram. Rendez-vous chaque soir à 18h sur la page Instagram du DermoMédicalCenter.

Maladies et infections de la peau