Quelles huiles essentielles en cas de nez bouché ?

Menthe poivrée, lavande, eucalyptus, tea tree... Certaines huiles essentielles sont efficaces en cas de nez bouché pour décongestionner la sphère ORL. Liste des meilleures en diffusion, en inhalation, en cas d'allergie et précautions à prendre.

Quelles huiles essentielles en cas de nez bouché ?
© pashapixel - 123RF

Quelle est la meilleure huile essentielle pour déboucher le nez ?

La sensation de nez bouché ou d'obstruction nasale est liée à la fois aux sécrétions qui obstruent le nez et au phénomène de congestion des vaisseaux sanguins et à la formation d'un œdème de la muqueuse causée par la réaction inflammatoire. "C'est pour cela que parfois on n'a pas le nez qui coule mais on ressent seulement  une obstruction : en général c'est la muqueuse qui est œdématiée", souligne le Dr Laure Martinat, anesthésiste-réanimateur, phyto-aromathérapeute.

HE de Menthe Poivrée. L'idéal est de se tourner vers une huile essentielle (HE) décongestionnante et vasoconstrictrice comme la menthe poivrée ou la menthe des champs. Leur principe actif, le menthol, va agir sur la décongestion du nez. L'HE de menthe poivrée et de menthe des champs sont interdites chez l'enfant avant 8 ans et chez les personnes allergiques. Ces HE sont réservées à l'adulte, hors femme enceinte et allaitante, sur avis médical en cas d'asthme ou d'épilepsie. Les restrictions seront différentes selon la voie d'utilisation (orale, cutanée ou inhalée). "Par exemple, la menthe poivrée est interdite chez l'enfant ; chez la femme enceinte qui n'a pas d'antécédents d'épilepsie, on peut l'utiliser par voie olfactive et non par voie cutanée. Il faut s'adapter à l'HE, son mode d'utilisation et aux antécédents de la personne", précise-t-elle.

D'autres HE pourront aussi être associées en fonction du contexte comme la tea tree pour ses principes antiviraux ou anti-inflammatoires , l'huile essentielle d'eucalyptus pour fluidifier le mucus, l'huile essentielle de lavande agit comme antiseptique. 

Quelles sont les meilleures huiles essentielles pour déboucher le nez la nuit ?

Il n'y a pas d'huiles essentielles particulières à utiliser la nuit. On va suivre le traitement avec les mêmes HE et les éventuelles associations. Seules des recommandations d'usage en cas de nez bouché sont à connaître, la position allongée favorisant la stagnation du mucus et la sensation d'obstruction. La menthe poivrée ou la menthe des champs peuvent être utilisées en inhalation avant le coucher toujours à visée décongestionnante. L'environnement peut aussi être revu : éviter que l'air soit trop sec dans la chambre car "l'air sec fragilise les muqueuses et entretient la sensation de nez bouché", dormir en position surélevée avec deux coussins, et prévoir un flacon d'HE sur la table de chevet en cas de réveil nocturne "pour respirer l'HE directement au flacon sans sortir de son lit".

Quelles sont les meilleures HE pour déboucher le nez en cas d'allergie ?

En cas d'allergie, on associe les HE de menthe poivrée ou de menthe des champs pour décongestionner à des huiles essentielles antihistaminiques. Pour une rhinite allergique aux pollens, on va chercher à diminuer les symptômes de l'allergie par l'association d'une HE comme la camomille allemande, l'estragon ou le katrafay. "L'association d'une HE décongestionnante et vasoconstrictrice comme celle de menthe des champs ou de menthe poivrée à d'autres HE choisies selon le contexte va permettre de lutter efficacement contre les symptômes de l'allergie". Les précautions pour l'utilisation de ces HE restent les mêmes. L'allergie nécessite évidemment une prise en charge plus globale. Si les symptômes persistent, il faut consulter un spécialiste.

Un exemple d'utilisation d'HE en cas de rhinite allergique :

► on peut associer 1 ml de camomille allemande avec 0,5 ml d'eucalyptus radié et compléter avec 48,5 ml de macérât huileux de calendula ;

► une fois réalisé, 4 gouttes de ce mélange pourront être insérées à l'intérieur de chaque narine : en massant doucement avec son petit doigt ; à renouveler 2 à 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours ;

► en complément, on peut faire des inhalations humides avec de l'HE de menthe des champs : 1 à 2 gouttes dans une tasse d'eau chaude et on respire les vapeurs. 

Quelles sont les meilleures huiles essentielles pour déboucher le nez en inhalation ?

Il existe deux types d'inhalation qui vont permettre d'agir directement sur la sphère respiratoire : l'inhalation sèche, le fait de respirer directement au flacon ou de déposer une goutte sur un mouchoir et de le respirer ensuite ; et l'inhalation humide, le fait de déposer une goutte d'HE dans une tasse d'eau chaude et de respirer les vapeurs. "L'idéal est l'inhalation humide des HE citées précédemment : cela permet de bénéficier de la vapeur d'eau comme vecteur des molécules aromatiques mais aussi d'aider à fluidifier les sécrétions". 

En cas de rhume, on peut associer : l'HE de tea tree (bon pour le système immunitaire)  l'HE de ravintsara, l'HE de menthe poivrée décongestionnante et celle d'eucalyptus radié, qui fluidifie le mucus et facilite son élimination (elle est aussi anti-inflammatoire et antiseptique). 

En pratique : on verse 25 gouttes d'eucalyptus, 25 gouttes de tea tree, 25 gouttes de ravintsara et 10 gouttes de menthe poivrée dans un flacon en verre teinté et on dépose 1 à 2 gouttes de ce mélange dans une tasse d'eau chaude. On réalise une inhalation des vapeurs pendant une dizaine de minutes, yeux fermés, en se protégeant avec un linge en coton en faisant une cheminée, 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours le temps de la disparition des symptômes. "Si on ne peut pas faire une inhalation humide, on fait une inhalation sèche en respirant directement au flacon, notamment sur le lieu de travail", ajoute le Dr Laure Martinat. 

Quelles sont les meilleures huiles essentielles pour déboucher le nez en diffusion ?

La diffusion d'une HE va permettre de travailler plus sur l'environnement, l'assainissement d'une pièce "créer une ambiance propice à l'amélioration de la respiration". L'utilisation d'un diffuseur à nébulisation ou ultrasons va permettre de disperser les molécules de l'HE dans la pièce. Il est un bon complément à un traitement par inhalation. En diffusion, on peut utiliser l'HE de ravintsara, d'eucalyptus radié, d'eucalyptus globulus, de tea tree ou de saro. Les précautions pour les huiles essentielles seront identiques à celles citées précédemment (réservées à l'adulte, hors femme enceinte et allaitante et personnes allergiques ; contre-indiquées en cas d'asthme et d'épilepsie).

Merci au Dr Laure Martinat, anesthésiste-réanimateur, phyto-aromathérapeute et auteure du livre Immunité, maladies infectieuses et convalescence : renforcer sa santé naturellement aux éditions Quintessence.

Autour du même sujet

Huiles essentielles