Nez bouché la nuit : cause, ronflement, que faire ?

Motif de consultation fréquent, l'obstruction nasale nocturne nuit à la qualité du sommeil. Quelles sont les causes d'un nez bouché la nuit ? Quels sont les symptômes associés ? Que faire pour dormir convenablement ? Réponses et conseils du Dr Anne-Sophie Hue, ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale.

Nez bouché la nuit : cause, ronflement, que faire ?
© stasonych-123RF

Quelles sont les causes du nez bouché la nuit ?

L'obstruction nasale peut être unilatérale ou bilatérale. Plusieurs causes peuvent expliquer l'obstruction nasale nocturne : 

► Une déviation de la cloison nasale : la paroi intérieure du nez est déformée vers la droite ou vers la gauche. Celle-ci peut être congénitale, c'est-à-dire présente dès la naissance, ou survenir suite à un traumatisme. "En position allongée, les flux d'air circulent difficilement, provoquant une sensation de nez bouché. Généralement, l'obstruction ne concerne qu'une seule narine", détaille le Dr Anne-Sophie Hue. 

► Une inflammation et un gonflement de la muqueuse nasale : elle peut être provoquée par une rhinite, d'origine virale ou allergique. Elle est responsable d'éternuements, d'une congestion et d'un écoulement nasal. La plupart du temps, l'obstruction concerne les deux narines. 

► Une polypose naso-sinusienne : cette inflammation chronique de la muqueuse nasale se traduit par la présence de polypes qui obstruent les cavités nasales et les sinus. 

Quels sont les symptômes d'un nez bouché la nuit ?

"Un nez bouché la nuit se traduit par une obstruction nasale, des difficultés à respirer, une toux, des maux de tête, des ronflements et un sommeil de moins bonne qualité. Le sujet respire alors la bouche ouverte, ce qui dessèche et irrite la gorge", indique le médecin ORL. 

Que faire pour soulager un nez bouché la nuit ? 

"Le premier réflexe à adopter pour déboucher le nez est d'effectuer des lavages de nez fréquemment avec une solution hypotonique ou hypertonique. En cas de rhinite allergique, des corticoïdes nasaux peuvent être proposés", informe la spécialiste. En parallèle, différentes mesures peuvent permettre de soulager l'obstruction nasale et ainsi favoriser le sommeil : humidifier la pièce, baisser le chauffage, surélever sa tête pour dormir, se coucher sur un côté, inhaler de la vapeur d'eau mais aussi aérer et nettoyer sa chambre.

Quelles solutions chez le bébé ?

"Le seul produit à utiliser pour laver le nez du bébé est le sérum physiologique. Chez l'enfant de moins de trois ans, les sprays nasaux sont contre-indiqués", prévient le Dr Anne-Sophie Hue. Concrètement, le bébé est couché sur le côté droit. La dosette de sérum physiologique est introduite à l'entrée de la narine gauche, la bouche du bébé étant maintenue fermée afin que le sérum s'évacue par l'autre narine. L'opération doit être renouvelée de l'autre côté. Attention, ce geste ne doit pas être effectué plus de deux fois par jour pour ne pas agresser la muqueuse nasale.

Merci au Dr Anne-Sophie Hue, ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale.

ORL