Bouche à bouche : comment faire ?

Le bouche à bouche est la technique de secourisme complémentaire au massage cardiaque, à mettre en oeuvre lors d'une réanimation cardio-pulmonaire. Morgane Teron, infirmière et secouriste-formatrice à la Croix-Rouge, nous explique comment le faire.

Bouche à bouche : comment faire ?
© 123RF-Elnur Amikishiyev

Quelle est cette technique de secourisme ?

Le bouche à bouche est une technique du secourisme pour insuffler de l'oxygène à une personne qui est en arrêt cardio-respiratoire. On parle également de ventilation artificielle. Cela consiste à envoyer de l'air dans les poumons d'une personne qui ne respire plus, grâce à de l'air contenu dans notre bouche, gorge et poumons. La secouriste la Croix-Rouge Morgane Teron précise, que "l'insufflation, terme dédié dans le secourisme, est toujours couplée au massage cardiaque".

 

Quand faire du bouche à bouche ?

Les insufflations sont réalisées dans le cadre d'un arrêt cardio-respiratoire. Cela peut intervenir par exemple lors d'une noyade ou d'une électrocution. "Des études montrent, que lors d'un arrêt cardiaque, ce n'est pas la technique la plus importante à mettre en oeuvre, indique Morgane Teron. Le bouche à bouche ne doit pas empêcher le massage cardiaque, qui lui, est nécessaire et obligatoire. Si on le fait, c'est mieux, mais si on ne le fait pas c'est pas grave. Si on ne sait pas le  pratiquer, il est préférable de ne faire que le massage cardiaque en continue, jusqu'à ce que les secours prennent le relais. "

Comment faire du bouche à bouche ?

Le bouche à bouche se réalise toujours en complément d'un massage cardiaque. "Il se fait en alternance du massage cardiaque à raison de 30 compressions thoraciques et 2 insufflations. On débutera toujours par le massage cardiaque" précise la secouriste. Voici les différentes étapes à suivre pour le pratiquer.

  • Libérer les voies aériennes : allonger la personne sur le dos, desserrer les vêtements pouvant gêner la respiration.
  • Pencher la tête en arrière et ensuite élever le menton, c'est-à-dire tirer délicatement dessus pour décoller la langue du fond de la gorge et libérer le passage de l'air.
  • Passer une main au-dessus du front et pincer le nez avec l'index et le pouce ; maintenir le menton de l'autre main et bien englober la bouche avec la bouche afin d'éviter les fuites d'air.
  • Procéder aux insufflations tout en vérifiant que la poitrine se soulève. La totalité des deux insufflations plus la reprise de respiration entre les deux doit prendre au maximum cinq secondes. On estime alors qu'il y a une insufflation qui dure environ deux secondes.
  • Reprendre ensuite le massage cardiaque.

Si la pratique du bouche à bouche est telle dans un cas de réanimation d'urgence par les civils, Morgane Teron rappelle qu' "en secourisme et à l'hôpital, le bouche à bouche est remplacé par du matériel qu'on appelle un BAVU (ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle)". Pour le grand public, il est possible d'acheter des protections buccales vendues en pharmacie ou dans des magasins de sport et en pharmacie. 

Comment faire avec le port du masque ?

La technique du bouche à bouche est impossible avec le port du masque. Comme le rappelle la secouriste, "les masques pour se protéger, notamment de la Covid 19, sont conçus pour ne pas laisser passer d'air. Dans le cas contraire, c'est qu'ils sont défaillants et ne vous protègent donc pas des virus".

"On pratique le bouche à bouche à nez pour les nouveaux-nés et les nourrissons"

Peut-on faire du bouche à bouche sous l'eau ?

Le bouche à bouche sous l'eau est une pratique peu connue et utilisée. Si en 2018, un homme a réussi à maintenir en vie un enfant coincé sous l'eau dans une piscine en lui insufflant de l'air, ce n'est pas encore un protocole déployé en secourisme. Il est néanmoins possible de faire un simili bouche à bouche sous l'eau dans un certain cas : "C'est ce qui peut arriver en cas de défaut de matériel en plongée sous-marine. II faut alors avoir son embout relié à une bouteille d'oxygène, soi-même inspirer de l'air, le garder au niveau des joues et directement le souffler en se rapprochant de la bouche de l'autre personne" explique Morgane Teron.

Comment faire du bouche à bouche à un bébé ?

Les cervicales ne sont pas encore très bien formées chez le nourrisson, il a donc tendance à avoir le menton rentré lorsqu'il est à allongé à plat. Pour permettre un alignement de l'axe, tête, cou et tronc, il faut mettre la tête en position neutre en la basculant très légèrement en arrière. La morphologie du visage ne permet pas à la bouche d'un adulte d'englober la bouche d'un nourrisson et d'en pincer le nez en même temps, ce qui provoque des fuites d'air. On pratique alors le bouche à bouche à nez, pour les nouveaux-nés et les nourrissons, jusqu'à un an : on englobe la bouche et le nez du nourrisson avec la bouche de l'adulte. Compte tenu du gabarit et de la taille des poumons d'un enfant de cet âge, il faut insuffler moins d'air que sur une personne adulte. "Pour donner un ordre de mesure, on quantifie les insufflations à l'air contenu lorsque l'on a les joues gonflées. Mais il faut évidemment s'adapter au gabarit" précise Morgane Teron.

Merci à Morgane Teron, secouriste bénévole à La Croix-Rouge française et infirmière.

Symptômes et questions diverses