Epanchement : sanguin, liquidien, abdominal, causes

On parle d'épanchement, lorsqu'il y a une accumulation de gaz ou de liquide dans une zone de l'organisme (articulations, plèvre, péritoine, péricarde) qui normalement n'en contient pas. Quelles sont les causes ? Les traitements ? Réponses avec le Pr Christine Silvain, gastro-entérologue et hépatologue, et le Dr Michael Mangin, chirurgien orthopédiste.

Epanchement : sanguin, liquidien, abdominal, causes
© sopone - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un épanchement ?

Un épanchement désigne une accumulation de gaz ou de liquide dans une zone de l'organisme qui habituellement n'en contient pas. Sont à risque d'épanchement des cavités naturelles telles que les articulations ou des "enveloppes" comme la plèvre, le péritoine ou le péricarde. Certains épanchements sont désignés par des termes particuliers. On parle par exemple de pleurésie pour un épanchement de la plèvre ou de péricardite pour le péricarde. "Il faut bien comprendre que le plus souvent l'épanchement est secondaire, il n'est que la conséquence du problème", rappelle le Dr Michael Mangin, Chirurgien orthopédiste. En effet, l'épanchement est généralement précédé par une inflammation, qu'elle soit due à un virus ou à un traumatisme. "Cependant, dans le cas de l'ascite qui est un épanchement péritonéal, le mécanisme de formation n'est pas une inflammation mais est en relation avec une hypertension portale", précise le Professeur Christine Silvain, Gastro-entérologue et hépatologue.

Quelles sont les causes d'un épanchement liquidien (synovie) ?

Les causes des épanchements liquidiens par exemple dans le péritoine sont fonction du type de liquide. "Il peut s'agir d'une fuite d'un liquide liée à une fistule, une perforation comme la présence de bile appelée cholépéritoine, d'urine appelée uropéritoine ou d'une lésion d'un vaisseau ou d'un viscère plein avec présence de lymphe appelée ascite chyleuse, poursuit le Pr Silvain. Dans certains cas, la séreuse du péritoine peut sécréter du liquide pour des raisons mécaniques ou inflammatoires comme dans les infections ou les cancers primitifs ou secondaires. En cas d'hypertension portale liée le plus souvent à une cirrhose intra-hépatique, il se forme un liquide appelé ascite qui peut rester seulement au niveau de la cavité abdominale ou parfois aller dans la plèvre et former un hydrothorax".

L'épanchement peut également toucher les articulations, notamment le genou. On parle alors d'épanchement de synovie. L'accumulation de liquide synovial fait alors gonfler l'articulation qui devient douloureuse. "Ce phénomène peut être lié à de l'arthrose, à un traumatisme sportif ou à une sollicitation sportive importante, détaille le Dr Michael Mangin. Lorsqu'il existe une lésion du cartilage ou des ménisques, la membrane tapissant la poche qui entoure l'articulation réagit en produisant beaucoup de liquide pour lubrifier davantage l'articulation". L'épanchement de synovie peut également être lié à des maladies de la poche synoviale et des articulations (arthrite, rhumatisme inflammatoire, polyarthrite rhumatoïde, maladies complexes auto-immunes, rhumatisme psoriasique...).

Quelles sont les causes d'un épanchement sanguin ?

"Les épanchements sanguins peuvent être liés à un traumatisme comme par exemple une rupture d'un organe très vascularisé - comme le foie ou la rate - dans le péritoine qui va donner un hémopéritoine, répond le Professeur Silvain. Dans d'autres cas, il peut s'agir d'une rupture d'une tumeur très vascularisée dans le péritoine responsable également d'un hémopéritoine. Au niveau du thorax, une malformation vasculaire rompue peut donner un hémothorax".  Au niveau articulaire, l'épanchement sanguin est habituellement secondaire à un traumatisme.

Schéma d'un hemothorax
Schéma d'un hémothorax © artemidapsy

Quelles sont les causes d'un épanchement abdominal ?

L'ascite est une accumulation anormale de liquide dans l'abdomen.

L'ascite est une accumulation anormale de liquide dans l'abdomen. "On distingue 2 grandes causes, celles qui n'affectent pas directement le péritoine et celles qui sont la conséquence d'une atteinte du péritoine en lui-même, complète le Professeur Silvain. Dans le premier groupe, on trouve les maladies responsables d'une hypertension portale et surtout la cirrhose auxquelles on associe les hypoalbuminémies quelle que soit leur origine. Les atteintes primitives ou secondaires du péritoine sont la deuxième cause avec les infections surtout la tuberculose et les tumeurs primitives ou secondaires du péritoine".

Qu'est-ce qu'un épanchement articulaire ?

Un épanchement articulaire est une accumulation de liquide dans l'articulation, soit synovial en relation avec une inflammation, soit parfois hémorragique en rapport avec un traumatisme. "La palpation permet de confirmer cliniquement l'épanchement, assure le Dr Mangin. Cependant il n'existe pas de moyen extérieur pour déterminer la nature de cet épanchement et la seule façon de le savoir sera de réaliser une ponction".

Epanchement péritonéal : quelles causes ?

"Les causes d'un épanchement péritonéal sont les mêmes que celles d'un épanchement abdominal", confirme le Professeur Sylvain.

Combien de temps dure un épanchement ?

La durée de l'épanchement est fonction de la cause et de la possibilité de traitement étiologique. "Etant donné que l'épanchement articulaire est le plus souvent la conséquence d'un problème, celui-ci pourra durer tant que la pathologie en question ne sera pas résolue", reconnait le Dr Mangin.

Quel est le traitement en cas d'épanchement ?

Le traitement est prolongé tant que l'ascite persiste et que la tolérance est bonne

Concernant le traitement de l'épanchement abdominal, il faudra d'abord chercher la cause, puis tenter de la traiter. "Pour traiter l'ascite liée à la cirrhose, on utilise dans un premier temps les diurétiques dont le type et la dose vont être adaptés à la fonction rénale, détaille notre interlocutrice. Le traitement est prolongé tant que l'ascite persiste et que la tolérance est bonne". En même temps, il faut traiter la cause de la cirrhose comme par exemple les infections virales, l'alcool. "Dans plus d'un quart des cas, l'ascite ne régresse pas, on dit qu'elle est réfractaire et on est donc obligé de retirer l'ascite par ponctions qui peuvent être plus ou moins abondantes (jusqu'à 12 litres parfois) et pendant un temps parfois prolongé, on parle alors d'ascite réfractaire. Dans ce cas, on va discuter une procédure qui permet de diminuer l'hypertension portale en mettant un stent dans le foie appelé shunt intra-hépatique par voie transjugulaire (TIPS). L'ascite signe toujours la gravité de la cirrhose et doit faire discuter la transplantation hépatique ce d'autant que l'ascite a été infectée".

Concernant le traitement de l'épanchement articulaire, "il est avant tout celui de sa cause, confirme le Dr Mangin. La ponction évacuatrice permet le plus souvent de soulager le problème mais temporairement. C'est la raison pour laquelle dans les pathologies articulaires, un anti-inflammatoire est infiltré dans le même temps"

Merci au Professeur Christine Silvain, Cheffe de service d'Hepato-Gastroenterologie au CHU de Poitiers et au Dr Michael Mangin, Chirurgien orthopédiste à la clinique Rhéna de Strasbourg

Symptômes et questions diverses