Chanvre (plante) : utilisation, variétés, composition

Le chanvre est une variété de plante de l'espèce Cannabis Sativa. Pour le distinguer du cannabis illégal en France, on parle de chanvre "agricole", "industriel" ou "textile". Cette forme de chanvre est dépourvu de la molécule psychotrope THC ou en contient moins de 0.2%. Découverte.

Chanvre (plante) : utilisation, variétés, composition
© 123rf-yavdat1

C'est quoi le chanvre ?

Le mot "chanvre" est dérivé du latin "cannabis". Le chanvre est une plante à fibre pouvant atteindre 5 mètres de haut. Les feuilles sont palmées et composées de 5 à 7 lancéoles. Elle appartient à une espèce botanique appelée "Cannabis Sativa" de la famille des Cannabinacées. "Cette plante très résistante et originaire d'Asie centrale est connue depuis très longtemps (sa culture remonterait au 8e siècle avant J-C, ndlr.). Elle a surtout servi pour fabriquer du textile comme le lin au niveau artisanal et industriel" indique en préambule le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, expert en phytothérapie et membre fondateur du Syndicat National de la Phyto-Aromathérapie. Elle est aussi utilisée depuis longtemps pour ses propriétés médicinales. Les Chinois l'utilisaient par exemple au 15e siècle avant J.-C. pour traiter les douleurs d'origine rhumatismale comme la goutte, en traitement antiémétique (contre les vomissements) et comme anesthésiant. 

Quelles différences avec la plante de cannabis ?

La plante de cannabis interdite en France appartient également à l'espèce Cannabis Sativa de la famille des Cannabinacées mais elle correspond à une variété beaucoup plus riche en THC (molécule responsable de l'effet psychotrope). Les variétés de Cannabis Sativa autorisées à la culture en France doivent contenir moins de 0.2% de THC quand la plante de cannabis peut en contenir 15 à 30%. Il faut ainsi distinguer le chanvre "drogue" du chanvre "cultivé" dépourvu de THC.

Quelles sont les différentes variétés ?

Sous l'espèce Cannabis Sativa, on distingue trois sous-espèces de chanvre ; 

  • le chanvre cultivé ou "industriel" appartenant à l'espèce "cannabis sativa sativa" originaire d'Europe,
  • le chanvre indien ou "cannabis sativa indica" originaire d'Asie du Sud (très utilisé pour sa résine),
  • et le chanvre sauvage ou "cannabis sativa ruderalis" originaire de Russie.

Chacune de ces espèces possède des variétés de plantes aux propriétés différentes en termes de production de cannabinoïdes. Le chanvre indien contient ainsi un fort taux de THC.

Sous-espèce de cannabis
Sous espèces de Cannabis sativa, C. sativa sativa, C. sativa indica et C. sativa ruderalis © CNRS

Comment est cultivé le chanvre en France ?

La culture de la plante est facile et peu exigeante. Les tiges du Cannabis sativa sont extrêmement riches en fibres. Le chanvre ou cannabis industriel ou cannabis agricole est cultivé pour ses fibres depuis de nombreuses années à travers le monde (textile, isolation, élevage et agriculture...). La culture du chanvre est autorisée en France mais très réglementée. Seules les variétés de chanvre du Cannabis Sativa ayant un taux de THC (Δ-9-TétraHydroCannabinol) inférieur à 0,2 % dans un échantillon normalisé sont autorisées à la culture. Les semences certifiées sont obligatoires. La liste des semences autorisées est disponible auprès des Direction Départementale des Territoires ou auprès de la Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre (FNPC).

A quoi servent les graines ?

La majeure partie des graines de chanvre ou "chènevis", est destinée à l'alimentation animale (pour les oiseaux) et pour la pêche. Mais les graines sont de plus en plus recherchées pour l'alimentation humaine car elles sont riches en huile (riche en oméga 3) et en protéines (environ 30%). Les graines peuvent être moulues pour faire de la farine ou pressées pour en faire de l'huile. Elles peuvent aussi être utilisées dans des produits cosmétiques.

Quelle est la composition du chanvre ?

Le chanvre cultivé en France ne contient pas plus de 0.2% de THC pour être autorisé à la vente en France.

La composition du chanvre est différente selon la variété. Il peut contenir plus d'une centaine de cannabinoïdes. Certains de ces cannabinoïdes naturels agissent sur l'organisme de manière similaire aux endocannabinoïdes, substances endogènes comme l'anandamide qui exercent une multitude de fonctions dans le corps humain.  "Ses principaux cannabinoïdes sont le tétrahydrocannabinol (THC) qui a des propriétés psychotropes et le cannabidiol (CBD) qui lui théoriquement n'en a pas. Ce sont ces deux substances qui font l'objet de recherches médicales et d'une utilisation du cannabis thérapeutique" informe le Dr Aubé. Le chanvre cultivé en France ne contient pas plus de 0.2% de THC pour être autorisé à la vente en France. Sinon il est considéré comme un stupéfiant. Le chanvre indien contient beaucoup plus de THC.

Comment utilise-t-on le chanvre ?

Le chanvre est une culture traditionnelle venue d'Asie centrale dont les premières traces d'utilisation par l'homme remonteraient au VIII siècle avant J.-C. En France, il est cultivé depuis environ 2000 ans. A l'époque, il est utilisé pour faire des cordages, de l'huile, en médecine. Au Moyen-Age, on l'utilise dans la fabrication de papier. Son apogée se trouve au 18e siècle avec une utilisation très importante, notamment dans la marine (cordes, voile). Aujourd'hui, dans certains pays où le cannabis thérapeutique est légal et largement utilisé, des producteurs de cannabis utilisent la culture intérieure de la plante sous serre (aux Pays-Bas, en Israël, au Canada...) pour fabriquer des gélules, extraits... En France, le CBD est disponible sous forme d'huile et d'e-liquide.

Quels sont ses bienfaits pour la santé ?

Le CBD à faible dose entraîne une sensation de bien-être et peut être utilisé pour réduire le stress, faciliter le sommeil, soulager certaines douleurs.

Les chercheurs israéliens dont Raphael Méchoulam ont été les premiers à démontrer les effets thérapeutiques du THC et du CBD.  "Les grands projets thérapeutiques avec le cannabis sont le traitement des nausées dans le cadre des chimiothérapies, les douleurs chroniques, les spasmes musculaires de la sclérose en plaque, informe le Dr Patrick Aubé. Une étude sur 3 000 personnes est actuellement lancée en France afin de conforter les connaissances sur les effets thérapeutiques du cannabis". Cette phase expérimentale doit durer deux ans . Son objectif principal : évaluer en situation réelle le circuit de prescription et de délivrance, mais aussi l'adhésion des professionnels de santé et des patients. 

► Le THC est le composé ayant le plus d'actions pharmacologiques. Il est principalement à l'origine de l'effet psychoactif du cannabis. Les effets du THC sont les suivants :

  • relaxant musculaire et antispasmodique,
  • immunomodulation (anti-cancéreux) et effets anti-inflammatoires,
  • stimulation de l'appétit,
  • diminution des nausées et vomissements,
  • analgésiques pour les douleurs neuropathiques et liées au cancer,
  • effets cognitifs (diminution de la mémoire à court terme) et anxiété.

► Le CBD est le deuxième composé le plus étudié du cannabis après le THC. Ce composé n'est pas psychoactif. A faible dose, il entraîne une sensation de bien-être et peut être utilisé pour réduire le stress, faciliter le sommeil, soulager certaines douleurs.

"Les doses utilisées lors de l'usage de cannabis thérapeutiques sont bien connues. En revanche, le consommateur de CBD est rarement bien renseigné sur la posologie et les éventuelles contre-indications" informe le médecin. Il doit se contenter des références indiquées sur les produits qu'il achète. "L'utilisateur de cannabis aura intérêt à accorder sa confiance à des acteurs fiables et reconnus dans la filière de production et de commercialisation de cette plante qui ne nous a pas encore dévoilé tous ses mystères" conseille le Dr Aubé.

Quelles sont les contre-indications ?

La consommation de THC, substance psychoactive, peut être dangereuse pour les personnes atteintes :

  • de maladies cardiovasculaires,
  • de troubles anxieux,
  • de maladies psychiatriques

"Le THC est particulièrement néfaste sur le cerveau vulnérable des adolescents. Chez des personnes prédisposées, il a pu précipiter le passage à des états schizophréniques" informe le Dr Patrick Aubé. Les contre-indications à la prise de CBD ne sont pas bien connues. Le problème est que les produits à base de CBD sont de qualité inégale et peuvent contenir des additifs pouvant entraîner des allergies. La consommation de CBD durant la grossesse n'est pas conseillée car cette substance est susceptible de modifier la fonction protectrice du placenta. Lorsqu'on fume du cannabis mélangé à du tabac, on s'expose à un risque de dépendance à la nicotine et on y ajoute les mêmes effets qu'avec la fumée du tabac. Fumé pur, sans adjonction de tabac, le cannabis libère, lors de sa combustion, des substances nocives pour la santé.

Quels sont les effets secondaires et les dangers ?

Le cannabidiol à faible dose n'a pas ou peu d'effets secondaires (légers troubles digestifs, bouche sèche...). Le Dr Patrick Aubé met cependant en avant un danger d'escalade lors de l'utilisation du CBD  même à faibles doses : "Les personnes se rendant compte que ces produits ont relativement peu d'effets parmi ceux espérés pourraient être tentées d'expérimenter d'autres modes de présentation de cannabis plus fortement dosés". Le THC lui est un psychotrope. Les effets psychoactifs sont un état de relaxation, une légère euphorie, un bien être, une modification de la perception temporelle, des troubles de la mémoire à court terme ainsi qu'une perception sensorielle accrue. "Les effets sont différents d'une personne à l'autre car tout dépend de l'état de notre propre système cannabinoïde interne" précise le Dr Patrick Aubé. Ses effets secondaires immédiats sont :

  • des troubles de la mémoire,
  • des troubles de l'attention,
  • des troubles de la réactivité,
  • une diminution de la salivation avec bouche et gorge sèches,
  • une augmentation du rythme cardiaque
  • une diminution de la tension artérielle.

Merci au Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, expert en phytothérapie et membre fondateur du Syndicat National de la Phyto-Aromathérapie, et auteur avec Caroline Gayet de l'ouvrage Les tisanes qui soignent, les basiques santé, Editions Leduc.s 2020

Sources :

Marine Paczesny. Cannabis sativa L. : étude botanique et chimique : propriétés médicales et état des lieux sur la réglementation. Sciences pharmaceutiques. 2014. ⟨dumas-00983072⟩

Histoire de deux plantes industrielles en Isère. Académie Delphinale

Fiche technique sur le chanvre, CIVAM.

Cannabis sativa : Quel avenir en thérapeutique ? Université Clermont Auvergne de Pharmacie. 2019.

Phytothérapie