Douleurs chroniques : définition, causes, traitements

Persistantes dans le temps et rebelles aux traitements usuels, les douleurs chroniques altèrent le quotidien d'au moins 12 millions de Français. Le point avec le Dr. Marie-Louise Navez, médecin de la Douleur, anesthésiste-réanimateur et membre du conseil scientifique de la fondation APICIL.

Douleurs chroniques : définition, causes, traitements
© fizkes -123RF

Qu'appelle-t-on une douleur chronique ? 

C'est une douleur qui persiste dans le temps, au-delà de trois mois sans répondre aux traitements habituels et détériore les capacités fonctionnelles. Au moins 12 millions de Français souffrent aujourd'hui de douleurs chroniques. "A l'inverse de la douleur aiguë qu'on peut ressentir par exemple lorsqu'on se tord la cheville, la douleur chronique s'installe dans le temps et surtout résiste aux thérapeutiques classiques, explique le Dr. Navez, médecin anesthésiste-réanimateur. Cela va enfermer le patient dans une profonde détresse."

Quelles sont les causes des douleurs chroniques ?

Si les causes de douleurs chroniques sont très diverses, on peut distinguer : les douleurs neuropathiques, les douleurs inflammatoires, les douleurs conséquentes aux pathologies cancéreuses et les douleurs "nociplastiques" sans lésion connue évidente comme la fibromyalgie. "Les douleurs neuropathiques liées à une lésion traumatique – douleurs post-chirurgicales, sections nerveuses – ou secondaires à un zona peuvent altérer considérablement la vie des patients, précise le médecin-anesthésiste. C'est également le cas des pathologies ostéo-articulaires inflammatoires comme la polyarthrite-rhumatoïde, l'arthrose ou les lombalgies chroniques. Quant aux douleurs cancéreuses elles sont dues au cancer lui-même mais aussi à ses séquelles : radio-chimiothérapie, etc. Les douleurs chroniques peuvent également être liées à certains facteurs gynécologiques et hormonaux comme les migraines cataméniales ou l'endométriose". Enfin, la fibromyalgie qui touche surtout les femmes se manifeste aussi par une douleur chronique dans plusieurs parties du corps.

Qui consulter ?

En première intention, il est conseillé de consulter son médecin généraliste. "Il connaît votre histoire et saura vous adresser à un confrère ou à un centre anti-douleur qui présente l'avantage d'avoir une approche multidisciplinaire."

Quel est le diagnostic ?

Toute douleur, aigüe ou chronique, doit bien sûr faire l'objet d'un diagnostic. Afin de connaître la cause, le médecin va donc établir un bilan clinique et pourra faire appel aux techniques de l'imagerie médicale : radio, échographie, IRM, etc.

Quels sont les traitements des douleurs chroniques ? 

Les douleurs chroniques demandent une prise en charge globale. "Il n'y a pas de traitement type. L'objectif est vraiment d'adapter la thérapeutique au patient et de faire du sur-mesure afin que celui-ci soit soulagé, se sente mieux et qu'il reprenne une vie quasiment normale, confie le Dr. Navez. L'adhésion du malade et sa participation est vraiment fondamentale." L'arsenal médicamenteux va de la prescription de paracétamol à la morphine en passant par les anti-inflammatoires ou les opiacés faibles (codéine, tramadol). "On a également recours aux médicaments à visée neuropathique comme les antiépileptiques et certains antidépresseurs, ajoute le Dr. Navez. Les thérapeutiques physiques et cognitivo-comportementales sont le plus souvent associées. Enfin, la neurostimulation transcutanée est utilisée comme technique antalgique dans le cadre de lombalgies, de douleur neuropathique. Celle-ci va délivrer un courant électrique de faible tension qui va masquer et empêcher la transmission de la douleur."

CBD et douleurs chroniques : quelle efficacité ?

Composant du chanvre, le cannabidiol possèderait des vertus thérapeutiques permettant de d'atténuer les douleurs. "Beaucoup de patients utilisent le CBD pour se soulager, affirme le Dr. Navez. Celui-ci aurait des effets calmants, antalgiques et anti-nauséeux qui peuvent être très intéressants. Des études sont en cours pour évaluer son efficacité."

Kétamine et douleurs chroniques ?

Employée autrefois en anesthésie, la kétamine est efficace pour réduire les hyperalgésies. "Celle-ci est plutôt utilisée pour soulager les douleurs sévères en post-opératoire où beaucoup d'opiacées sont nécessaires, explique le Dr. Navez. Dans le cadre de douleurs chroniques, la kétamine est réservée aux algies rebelles et son usage est rendu difficile parce qu'elle n'existe que sous forme injectable."

Quels sont les traitements naturels ? 

Les traitements dits naturels ou alternatifs sont de plus en plus plébiscités pour soulager les douleurs chroniques. Et pour cause : ces derniers offrent un éventail d'outils - tant aux patients qu'aux soignants - dans la prise en charge des pathologies chroniques douloureuses. Hypnose, acupuncture, mais aussi sophrologie, méditation ou encore thérapies comportementales cognitives ont démontré leur efficacité. "La fondation APICIL (ndlr : Fondation qui a pour objet la lutte contre la douleur physique et psychique à tous les âges de la vie) à cœur de soutenir le développement de ces techniques qui permettent aux patients de mieux appréhender leur pathologie, de l'accepter et d'arrêter de focaliser dessus. Le problème dans la douleur chronique c'est qu'elle enferme le malade. L'hypnose, la sophrologie ou encore la relaxation offrent la possibilité au patient de sortir de cette focalisation."

Quand envisager une opération ?

Lorsqu'une douleur impacte considérablement la vie d'un patient – par exemple, si une douleur chronique à la hanche (coxarthrose) l'empêche de mener à bien ses activités – il peut être pertinent d'en discuter avec un chirurgien. "Le spécialiste va évaluer la douleur, l'étendue du handicap et discuter avec lui afin de savoir ce qu'il attend de la chirurgie et de ce qu'elle peut lui apporter. Le plus important, une fois encore, c'est de s'assurer de l'adhésion du sujet. Cette éducation thérapeutique est essentielle." conclut le Dr. Navez.

Merci au Dr. Marie-Louise Navez, médecin de la Douleur, anesthésiste-réanimateur et membre du conseil scientifique de la fondation APICIL, qui a pour objet la lutte contre la douleur physique et psychique à tous les âges de la vie.

Douleur